AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pas mal pour un premier rencart, hein?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 66
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Pas mal pour un premier rencart, hein?   Mer 31 Mai - 17:20

ft.
NOM Prénom
Pas mal pour un premier rencart, hein?
Ruluru & Eriol

dans le passé:
 


J'ai du mal à le croire. Je marche aux côtés de Ruluru, qui c'est perchée à mon bras... Et on c'est embrassés, déclarés notre flamme... enfin elle a commencé, puis j'ai réfléchis et... ho et puis merde. Je n'ai plus à réfléchir sur ça. Je souris à ma vampire, qui a été mon infante, puis ma meilleure amie et partenaire de combat, et qui est désormais, en plus de tout ceci, ma... petite amie. c'est le mot. petite amie. Le terrible vampire grincheux, le grand Eriol Renold ex-trafiquant de sang humain, leader de la rébellion contre Théodule... qui devient tout mou, tout calin alors qu'il trouve quelqu'un à aimer plus que de raison. Mais pas n'importe qui! Une femme sensible et forte à la fois, adorable dans ses moments de tendresse, terrifiante dans ses moments de colère. Généreuse et... hmf, je vais finir par l’idolâtrer, ma fauve aux yeux de biche. Je prends une grande inspiration, et nous avançons dans les rues, à la recherche d'un restaurant au hasard.

- Où veux-tu aller exactement Eri? … Et surtout comment ?
- ho... à pied, la rue commerçante n'est pas loin... et pour le choix, faisons le au feeling. Dès qu'on en voit un sympa, on y rentre.

D'ailleurs nous approchons de la fameuse zone des restaurants et HOOO non. nope nope. Des serveurs attendent sur les pas de terrasse. Oui, ce genre de serveur qui te dis "viens dans ce restauraannt! c'est beau, c'est bon, c'est chaauud!" mais sans crier comme un marchant de légume heureusement. Je soupire et nous traversons un peu la zone. Comme prévu, nous voilà pris de partout... je finis par en avoir marre et sors les crocs en fixant le type, un ailé tout blanc tout plumeux, et feule presque.

- nous. regardons. et nous verrons. APRES! ; je me retourne et hausse la voix pour que d'autres entendent ; C'est pas bientot finis ce harcèlement! vous les faîtes FUIR! vos clients potentiels!

Puis je rumine dans ma barde... je pose mon regard sur ma belle Ruluru. Elle, qui ne mets jamais de robe mais des tenues plus pratique, a exceptionnellement mis, pour cette occasion, une belle robe longue et verdoyante dans ses teintes... Son regard, son sourire et sa présence me calme et je lui souris, un peu béta.

- Ils sont un peu lourd, pas vrai?... désolé de m'être énervé.

Nous arrivons, après quelques instants, au bout de la rue. Ensuite c'est la grande place avec la fontaine et là où, de jour, il y a un marché installé de temps à autre. Je me tourne vers la rue des restaurant à nouveau, en m'adressant à ma délicieuse Ruluru. J'hésite à ajouter un petit surnom à ma phrase, vu que nous avons... et bien... officiellement un rencart.

- alors... m-ma... ma sanguine... lequel t'as le plus tenter?

J'ai envie de me frapper le front, je SAIS que je suis tout rouge. J'ai bafouillé comme un gamin sur le surnom, alors que s'en ai un tout bête, que n'importe quel vampire sort... comme "ma perle" ou encore '' mon joyaux". Je m'éclaircis la gorge, espérant qu'elle prenne bien mon initiative du surnom.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: Pas mal pour un premier rencart, hein?   Jeu 1 Juin - 23:11

C'est vraiment très étrange comme sensation pour Ruluru de se promener au bras d'Eriol. Plus petite, elle l'avait déjà prise par la main, mais c'était encore complètement différent. Si un jour, on lui avait dit qu'elle tomberait amoureuse de lui, elle ne l'aurait jamais cru. Mais en même temps, il y avait de quoi. Cet homme l'avait protégé toute sa vie, il lui avait sauvé celle-ci à plusieurs reprises...

Pendant qu'ils marchaient la vampire croisa le regard d'Eriol à plusieurs reprises, elle était gênée et à chaque fois qu'ils croisaient leurs yeux, elle devenait rouge comme une tomate.

À chaque pas qu'ils faisaient ensemble, Ruluru se serrait d'avantage contre le bras d'Eriol jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus serrer. Bien sûr sans lui faire du mal ! Elle voulait juste être proche de lui un maximum.

La rue commerçante avait toujours été ainsi, toujours à se faire harceler par chaque commerçant, c'était vraiment très énervant. En générale quand Ruluru passait par là, elle les ignorait comme jamais. Mais là Eri semblait être vraiment agacé, elle rigola quand il s'énerva et montra les crocs, elle le reconnaissait bien là ! Pour essayais de le calmer un peu, elle frotta le bras de l'homme en le regardant de plus bas, l'air de dire : ce n'est pas grave !

Enfin, le ton un peu fort du vampire semblait avoir calmé les personnes qui semblaient vouloir s'approcher d'eux. Ils restèrent où ils étaient sans rien dire. Oh, il y avait bien eu des injures ou deux, mais rien de bien grave.

Quand Eri croisa encore son regard Ruluru lui lança un sourire qui était un début de rire.

- Oui en effet, ne t'excuse pas, je comprends que ça t'énerve et puis nous n'avons pas du tout le même self-contrôle.


Et c'était elle qui disait ça, alors qu'elle avait failli tuer quelqu'un un peu plus tôt pour des broutilles.

Elle tira la langue, taquine et se resserra contre lui en posant cette fois-ci sa joue contre son bras. Tout en étant contre lui la vampire n'avait rien loupé de tous les commerces et les avaient observés un a un. Le restaurant des ailés lui plaisait bien et puis, c'était aussi par rapport à son passé qu'elle était plus attirée par ce petit restaurant.

Étonnée par ce surnom, elle rougit de plus belle et se recula un peu d'Eri, non pas qu'elle était gênée, mais elle voulait le regarder de haut en bas. Il était en mode " timide ", c'était vraiment trop craquant. Ruluru se mordit la lèvre en le voyant comme ça.

- Eri, tu n'es pas obligé, tu sais ? J'ai l'impression que ça te rend mal à l'aise, tu sais, reste juste toi-même ça me convient parfaitement... Alors...

Sans hésitation, elle l'attrapa par le col pour qu'il se penche et prît ses lèvres quelques secondes. Bien sûr, elle s'en fichait pas mal des regards qui pouvaient se poser sur eux. Elle voulait juste lui montrer qu'elle l'aimait et qu'elle était fière de lui.

- Tu as vu ce petit restaurant les ailes de papillons ? J'aimerais bien y faire un tour ! Alors allons-y.

Elle n'avait pas vraiment envie d'attendre une quelconque réponse et le prit par la main pour la serrer et l'entraîner à contre-sens et se rendre devant ce fameux petit restaurant. Elle s'arrêta et entrelaça un instant ses doigts dans ceux d'Eriol. Sa main était toute petite à côté de la sienne, sa peau n'était pas spécialement douce, on sentait qu'Eriol avait du vécu.

- Après si tu ne veux pas aller là, ce n'est pas un problème !

Bon sang qu'elle voulait encore l'embrasser encore et encore et encore... C'était inconvenant dans la rue, s'ils avaient été à la maison, elle n'aurait fait que ça. Mais ce n'était pas le cas, alors elle ferait avec !

Ruluru entraîna Eri dans le petit restaurant. C'est une être ailé qui semblait avoir de l'âge, avec de magnifiques ailes de papillons qui les accueillirent. Elle leur dit bonjour très poliment et leur fit signe qu'elle allait leur donner une belle table pour un couple aussi charmant qu'eux. Elle les conduisit à celle-ci et les laissa s'installer tranquillement. L'ambiance était plutôt colorée à l'intérieur, il y avait des vitraux qui ressemblaient à des ailes de papillons. Les yeux de Ruluru brillaient en mille feux en voyant la décoration. Elle remercia la dame et regarda en direction d'Eri pour voir si tout cela lui convenait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 66
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: Pas mal pour un premier rencart, hein?   Sam 3 Juin - 19:26

ft.
NOM Prénom
C'est quoi ce bordel !
Ruluru & Eriol


Ma jolie petite Ruluru… J’ai toujours aimé protéger, ajoutons à cela que je l’aime, et je deviens tel un golem protégeant sa fleur. Bien sûre elle sait casser des dents, c’est moi qui lui ai apprit à le faire, mais cette sensation reste présente. En fait, elle l’ignore peut-être elle-même, mais elle serait capable de me battre, si elle le voulait vraiment, ou du moins me tenir tête assez longtemps pour m’affaiblir et m’amocher sérieusement.

Suite au passage dans la rue du harcèlement, épreuve à laquelle j’ai échoué en m’énervant, c’est son corps contre le mien qui me radoucit presque instantanément. Sa réplique me fait ricaner, et je pose un baiser sur son nez, avec un regard plein de malice.

- pas le même self-contrôle hein ? Tu parles en comparaison du légendaire self-contrôle de Ruluru la furie de feu ?

Je ris et nous nous engouffrons à nouveau dans la rue de l’énervement, mais cette fois ils se tiennent à carreau. Bien sûre ils râlent, mais au moins ceux qui avait eu vent du « terrible teigneux Eriol Renold » pourront confirmer cet état des fait, et rien de mieux que de sa pour rester bien tranquille à la maison, les gents ne viennent pas vous déranger pour des broutilles, uniquement pour de véritables besoins. S’en suis le moment de gêne, avec le surnom. Elle s’écarte pour mieux me regarder et je la sens qui peut rire n’importe quand, il suffirait d’un point en plus et elle éclaterait.

- non, non ! Je ne suis pas gêné de te donner un surnom, juste que je ne savais pas si tu aimerais ce surnom… car je trouve que Sanguine te va bien, avec tes joues qui rougissent souvent. Et puis HM !

Elle avait attrapé mon col pour me forcer à me pencher et maintenant ses lèvres me font me taire. Je souris, passe un petit coup de langue sur sa lèvre inférieur, et repose un doux baiser dessus. Elle est si délicieuse. Je la laisse m’entrainer sans résister jusqu’au restaurant de son choix. J’aurais du m’en douter : ils garantissent ici des repas spécifiques de Utopia. Ils ont prit des couleurs pastels, et il y a plusieurs fois la reprise du thème des ailes de papillons comme motif. Plutôt sympathique en effet. Je la regarde dans les yeux.

- Tout me va, si c’est celui là où tu veux aller alors nous mangerons ici.

Une serveuse vole jusqu’à nous, à peine nous pénétrons dans le restaurant. Je ne suis qu’un homme et je suis obligé de remarquer quelque chose : elle a une sacré poitrine pour une ailée. Mais bon, je m’en détourne bien vite, ce n’est pas mon genre de mater… bon sauf quand je regarde certaines vidéos mais bref j’vais pas rester sur ça, surtout à un moment pareil. Sa chevelure est courte et blanche, ses ailes sont bleues, d’un style « papillon tribal » comme on peut souvent le voir dans les villages du Sud, et ses vêtements me rappellent le style du palais… stricte mais beau, droit mais simple. Elle complimente le petit couple que nous formons et je souris avec une légère teinte aux joues, puis nous voilà à l’écart, bien installés, et je prends le temps de regarder la décoration. Une chose que je peux dire, est qu’ils respectent bel et bien l’architecture de leur pays d’origine, et que c’est tout aussi doux, chaleureux et décoré que ça doit l’être compte tenu de l’époque qu’ils ont choisit. A force de voyager, on s’intéresse aux détails de ce genre, c’est un syndrome de survie. Plus vite tu reconnais là où tu es, mieux tu t’en sortiras.

Mon attention se porte à nouveau sur ma sanguine. Oui, ça lui va décidément très bien. Ses yeux sont pétillants de vie et de joie, émerveillée de ce qu’elle voit, et je réalise une chose. Se souvient-elle seulement de ce à quoi ressemble la ville où elle a grandit ? Se souvient-elle des longs couloirs, des fleurs et plantes ne poussant que dans le froid extrême, des pierres et pillons de glaces ? Ce petit instant de réalisation me fais perdre un instant mon sourire. Juste un instant. Je crois bien m’être souvenu lui en avoir parlé, parce que voyages et tout ça... mais... est-ce que ça vaut un souvenir? Après tout c'était pas une des meilleurs période de sa vie. Je soupire et efface ça de ma mémoire. Je lui offre un grand sourire avec un pouce levé, certifiant que j'approuve l'endroit.

On nous apporte rapidement, et j'essaie de me rappeler le genre de "plat typique" qu'ils servaient là-bas. Bon, il y a quelques éternels... je les appellent comme ça car ce sont des plats qu'on peut trouver dans absolument tout les restaurants. Et effectivement, certains sont vraiment originaires de Utopia... je suis même impressionné de voir qu'il y a la version Nord et Sud de la Gluchi, un plat à base de poisson ailé qui est accompagné et cuit différemment selon la région. D'ailleurs, je décide de prendre ça. Je redresse la tête.

- Je vais prendre une Gluchi Sud. et toi? ... ... et on prends quoi pour accompagner ça? n se laisse guider par la serveuse ou tu as une préférence?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: Pas mal pour un premier rencart, hein?   Mar 6 Juin - 14:37

- Eri, tu peux m'appeler comme tu veux, tant que tu te sens à l'aise ! Même si je dois t'avouer que ma sanguine ou tout autre surnom me fait un peu drôle.... Mais je m'y ferais, je pense si c'est toi ! Alors ne t'inquiète pas.

Ce Eri, toujours observateur et soucieux de notre sécurité. Elle le sait Ruluru qu'Eri regarde un peu partout par réflexe, bien sûr, c'est aussi pour profiter du cadre, mais la principale raison reste un réflexe. C'est une de ses mimiques qu'elle aimait vraiment chez lui. Elle aimait tout de lui de toute façon, même quand il grognait ou qu'il était agressif. Enfin auprès des autres. Eri ne l'avait jamais violenté après tout et heureusement !

Ruluru n'avait pas vraiment de souvenir de plat de son enfance, en fait, elle aurait aimé le redécouvrir et c'était drôle de voir Eri s'y connaître beaucoup mieux qu'elle alors qu'elle avait été une ailé. L'ironie du sort sans doute. Elle compterait sur Eri pour lui refaire son éducation en terme de nourriture Utopienne.

Alors qu'elle reposait la carte sans n'avoir rien rien compris des noms de ce qui était proposé , sauf pour quelques plats banale, elle regarda vers la serveuse puis Eri.

- Euh.. Je crois que je vais prendre la même chose que toi... je.. j'avoue ne plus me souvenir du tout de ce que j'aurais pu manger... et comme je sais que tu as bon goût, j'imagine que ce Gluchi sud doit être bon, n'est-ce pas ? …

Elle fit mine de réfléchir.
- Avez-vous du vin de saison ou .. hum du sang de biche alcoolisé.

Le sang alcoolisé était une boisson dite « d'homme », car elle tabassé beaucoup, mais Ruluru était plutôt forte et s'en accommodait plutôt bien.

Dans certains restaurants, le sang était plutôt tabou, c'est pourquoi elle avait hésitait à demander, mais que serait un bon repas sans un bon sang bien frais en compagnie de son aimé. Ruluru attendit l'avis de la serveuse qui notait sur son carnet et sembla faire mine de réfléchir à son tour. Elle rigola finalement en voyant l'expression de Ruluru qui semblait gênée.

Serveuse : - Bien sûr, nous avons du sang de biche, de lapin, de bœuf et tout autre sorte d'animaux, nous avons aussi le sang de Lézard qui est un peu plus fort en goût et beaucoup plus concentrés !

Ruluru soupira de soulagement et rigola de sa bêtise, ces joues étaient toujours aussi rouges qu'auparavant, mais au moins elle n'avait pas créé un malaise.

- Est-ce que ça te va Eri?

La vampire se redressa un peu mieux sur sa chaise pour remettre un pan de sa robe en place. Elle savait porter des robes, enfin plus confortables, du coup, elle savait plus ou moins s'y prendre. Là pour le coup cette robe était juste plus fragile que les autres, comme elle y tenait, elle faisait attention de ne pas l'abîmer.

Serveuse : - je note et si vous voulez changer, vous n'aurez cas me le dire quand je reviendrais.

Elle les laissa ensemble et Ruluru tendit le bras sur la table pour attraper la main d'Eriol. Son cœur fit un bon de plus dans sa poitrine rien qu'en sentant sa peau sous sa main.
Elle commença à serre ses doigts, c'était une façon à elle de lui montrer qu'il était vraiment important pour elle.

- Ça me fait tout de même bizarre de me retrouver ici, je ne me rappelle plus grand chose de mon enfance, mais ses couleurs me rendent assez nostalgique, je me demande ce que vont donner les plats... Mais du coup, qu'est-ce que nous avons pris au fait ? C'est une sorte de viandes ou un légume poché ? … Ça ne me dit rien du tout.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 66
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: Pas mal pour un premier rencart, hein?   Jeu 8 Juin - 16:11

ft.
NOM Prénom
C'est quoi ce bordel !
Ruluru & Eriol


Elle qui ne sait plus rien de ses origines, mis à part le nom de son pays, se montre curieuse de savoir des choses à ce sujet. Je lui montrerai ce que je peux, car je n'ai jamais remis les pieds là-bas... qui sait ce qui a changé sur cette terre glacée. Surtout avec ce prince qui prends de plus en plus d'importance. Je l'ai toujours un peu soupçonner d'empoisonner son père ou quelque chose comme ça... m'enfin avec de la chance il n'est pas AUSSI cruel que ça envers sa propre famille. Je souris quand elle prend le même plat que moi.

- bien sûre que c'est bon! Fais moi confiance.

La serveuse glousse devant mon air de gros gourmand. C'est que moi, qui voyage beaucoup, parfois avec Ruluru, j'ai interêt de savoir cuisiner un minimum. Bon je suis pas très doué, mais je prépare quand même des choses mangeable avec ce que j'ai. au moins je connais les différentes ressources mangeable ou non.

- Monsieur est connaisseur! Alors ça fera deux Gluchi sud, sauce hydromel, avec comme boisson?

Ruluru demande mon pêché mignon. Mon ventre gargouille un peu rien que de savoir que nous en aurons bel et bien. Et non, je ne suis pas surpris qu'elle prenne une boisson aussi forte avec moi, car nous avons prit l'habitude des jeux alcoolisés. Comme le "vérité ou shot"... trop marrant ce jeu... et aussi qui vous envoie au tapis après trop de coup. A ne pas faire tout les jours, mais amusant pour finir une fête.

- Bien sûr, nous avons du sang de biche, de lapin, de bœuf et tout autre sorte d'animaux, nous avons aussi le sang de Lézard qui est un peu plus fort en goût et beaucoup plus concentrés !

Je hausse un sourcil. Du sang de lézard? Wow, c'est pourtant très dure à réchauffer sans détruire son gout, car c'est à sang froid ces bêbêtes là. Si jamais j'ai encore soif après ça, je gouterai bien un peu. La serveuse s'en va annoncer les plats et boissons prisent au barman et au cuistots, nous laissant seul à seul en... en... je rougis un soupçon. En amoureux. Elle remet bien sa robe et nous enlaçons nos doigts entre eux. J'aime quand elle fait ça, ce petit côté ''je te laisserai pas partir"me plait.

Elle me confie sa confusion et sa curiosité. C'est trop mignon. Attends faut encore que je redescende de mon nuage en sucre mi! Aller Eriol, tu es amoureux, elle est amoureuse, youpla boum les ptits oiseaux, mais il ne faut pas que tu te perde là-dedans trop profondément non plus! Voilà, on se calme petit coeur. Tu dois diffuser cet amour sur plusieurs années! oublie pas! Je ris intérieurement. Je suis ridicule de me harceler tout seul de toutes ces pensées, mais bon au moins suis-je sûre de rester moi-même. Je veux qu'elle m'aime aussi longtemps que moi je l'aimerai.

- Le Gluchi de Utopia Sud, là où tu es né donc, est composé de poisson cuit sous la braise, avec des tas ptites choses à côté. Ho et une sauce à l'hydromel! Tu vas voir, tout le monde que se soit villages ou palais pouvait se permettre d'en manger. Qui sait, tu te souviendra du gout en le mangeant!

Je vais devoir plus lui parler de Utopia maintenant que nous sûre d'y aller. Elle doit savoir se méfier de certaines personnes, connaitre ses alliés potentiels, et surtout comment marchander avec ces roublards de "Blizzard", un groupe de marchants clandestins nomade... Ils peuvent être terribles si on ne sait pas les prendre à revers dans leurs entourloupes. Je prends sa main dans la mienne et me penche en avant en la regardant dans les yeux, puis pose un baiser sur la paume de sa main. C'est doux... sa peau ... je pourrais bien l'embrasser encore et encore. Je suis vieux jeu, mais c'est ainsi. Je pose un autre baiser, à son poignet cette fois. Je souris, filou. Un troisième baiser se pose sur son avant bras dénudé. Et plus je me rapproche de son épaule, plus je me penche en avant jusqu'à carrément me lever. Un baiser dans son cou, un sur son menton, toujours sans la lâcher des yeux.

- Je t'aime... Ruluru.

Puis je l'embrasse avec tendresse, une main logée dans le creux de son cou. Je veux être plein de tendresse pour elle. Je veux la chérir, la chouchouter, la protéger... je ris un peu puis retourne à ma place. Je reste silencieux, mes yeux parlant pour moi. Je détail son visage rougie par ce qui nous arrive, la gêne et l'amour, sa timidité cachée derrière sa force qui es dévoilée pour moi, et rien que pour moi. Je soupire en souriant.

- Je n'arrive tout de même toujours pas à croire que tu aimes un vampire tel que moi... ha, voilà la nourriture!


La serveuse avait du voir mon petit manège car elle me fait un clin d'oeil avec un air complice. Je fais une moue, et elle pouffe de rire. Je regarde ce que contiennent nos assiettes. Le prix a beau être un peu cher, ça vaut carrément le coup! Je souris à Ruluru.

- bon appétit, ma sanguine!

Et le repas commence. Je la laisse découvrir... redécouvrir? ... la saveur du plat, tandis que je me régale tel un goinfre avec mon poisson. La décoration de l'assiette était très jolie, avec les motifs de fleurs, mais mon ventre a faim de nourriture pas de jolie présentation. Je m'essuie la bouche et avale une gorgée, doucement cette fois, de ce sang de biche alcooliser.

- tu apprécies?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: Pas mal pour un premier rencart, hein?   Dim 11 Juin - 16:34

- Je te fais confiance de toute façon pour tes choix Eri, je crois que je n'ai pas doutée une seule seconde que c'était bon ! Merci de me guider comme ça, ce n'est pas du tout évident de savoir quoi prendre. Et puis c'est vrai qu'on ne mange pas souvent hors de la maison ou dans un restaurant.. Alors profitons !

Alors que Ruluru commençait à redevenir un moulin à paroles, comme d'habitude, elle se stoppa net,Eri était en train de l'embrasser petit à petit... Qu'est-ce que c'était beau de le voir ainsi... C'était très charmeur, très galant, elle ne soupçonnait vraiment pas autant de romantisme de sa part et ce n'était pas du tout déplaisant. Elle lui laissa son bras et le regarda faire avec les yeux qui pétillaient. Mon dieu qu'il était beau... Mais cette situation était vraiment très gênante, elle voulait le lui dire ! Pour elle, ça ne se faisait clairement pas de faire ce genre de choses, devant tout le monde ! C'était inconvenant ? Pour le coup, c'était elle qui était vraiment vieux jeu. Elle n'avait pas honte de Eri, mais elle était très pudique à ce niveau-là, elle découvrait ce côté d'elle aussi, c'était juste extrêmement bizarre.
Décidément cette soirée était faite de découverte.

Après avoir frissonné aux baisers d'Eriol Renold, dans le cou, elle voulut détourner la tête pour lui dire d'arrêter, mais ce fut impossible, elle ne pouvait pas repousser son amour et surtout elle n'avait qu'une envie, c'était de sentir ses lèvres contre les siennes, peu importe le regard des autres qui auraient pu se poser sur eux dans la pièce. Alors Ruluru répondit très doucement et amoureusement au baiser du vampire. S'il continuait comme ça elle ne pourrait jamais retrouver son teint pâle et resterait coincée en mode tomate toute sa vie.

Une fois qu'Eri se remit à sa place, Ruluru se racla la gorge et regarda ailleurs un instant. Les vitraux semblaient beaucoup plus intéressants d'un coup. Non en fait pas du tout, ce n'était pas du tout intéressant comparé au regard amoureux d'Eriol, mais elle était tellement gênée que soutenir son regard était juste difficile. Qu'est-ce qu'elle se sentait faible.
Le regard, c'était le sujet central de cette soirée, elle avait l'impression qu'ensemble, ils pourraient tout se raconter simplement en se regardant.

Après 25 secondes, elle décida quand même de revenir poser son regard dans le siens. Les yeux de la vampire étaient légèrement humides, c'était l'émotion tout simplement, pas de quoi s'alarmer. Elle se racla la gorge en posant sa main devant ses lèvres. Il y eut un temps d'hésitation, d'adaptation pour qu'elle puisse lui répondre.

- Tu dis des bêtises Eriol, tu... Comment... Tu as dû rencontrer d'autres personnes qui auraient pu être clairement plus à la hauteur que moi... Tu sais... Mais les circonstances ont décidé qu'il en serait autrement. Pourtant, je te voyais bien au bras d'une belle vampire et avoir des enfants ! Tu serais un bon père. Et puis tu sais....

Elle commença à se frotter légèrement le bras.

- Je suis presque totalement dépendante de toi, on a toujours vécu ensemble.. Tu fais office de parents, de professeur et de nounou et maintenant, tu dois… Enfin, je crois, endosser le rôle de petit ami, ... Ça ne fait pas un peu trop pour toi ? .. Ha, tu endosses aussi le rôle de leader si je comprends bien la situation, je ne sais vraiment pas comment tu fais pour porter tout ça. Alors ne me dis pas que c'est incroyable que je t'aime, c'est plutôt moi qui devrais dire ça ! J'ai beaucoup de chance, mais je m'arrête là sinon je vais encore me répéter et je n'ai pas envie de tourner en rond.....

Elle se mordit la lèvre et regarda les plates arrivées, l'odeur avait envahi son odorat bien avant que les plats n'arrivent prêt d'eux. Cela sentait très bon et une fois les plats sous leurs nez, elle pouvait découvrir que c'était aussi un ravissement pour les yeux. Elle ne regrettait pas d'être ici avec Eriol.

- Bon appétit Eriol, merci pour ce repas.

Ruluru attrapa des baguettes, elle aimait bien manger de cette façon, c'était beaucoup plus pratique pour elle bizarrement. Pourtant, Eri avait essayé de lui faire apprécier les couverts comme les fourchettes et couteau. Enfin, elle sépara les baguettes en deux et commença à regarder ce qu'il y avait plus en profondeur dans l'assiette. C'était juste appétissant et rien qu'en regardant ça le ventre de la vampire gargouillait. Elle n'en fut pas gênée une seule seconde.
Bon avant de manger, elle oubliait quelque chose d'important. Elle prit son verre et le leva pour venir le cogner doucement contre le verre d'Eriol en le regardant dans les yeux. Elle bue une gorgée de l'alcool et grimaça un peu, haa que c'était fort, mais qu'est-ce que c'était bon ! Tout ça réveillait les papilles.

Elle goûta le plat et là, elle eut un sentiment de déjà vu, comme si elle avait toujours connu se plat, c'était un vrai régal. Ses yeux pétillaient encore.

- Oui, c'est très bon ! J'ai l'impression d'en avoir toujours mangé, et toi, tu en penses quoi ? Est-ce que cela ressemble à ce que tu aurais pu goûter à Utopia ?

Peu importe si ce n'était pas tout à fait pareil, c'était bon !

- Eri, dit moi, tu te sens comment ? … Parce que moi, je crois que je me sens super heureuse, je n'échangerais ce moment pour rien au monde !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 66
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: Pas mal pour un premier rencart, hein?   Mar 13 Juin - 20:02

ft.
NOM Prénom
C'est quoi ce bordel !
Ruluru & Eriol


Lorsque que je l'embrasse petit à petit le long de son bras, je la sens toute bizarre. Je sais parfaitement en quoi et pourquoi, mais j'adore tellement la voir ainsi. Elle pourrait me repousser, je ne lui en voudrais absolument pas, elle ne fait rien cependant. Et mieux, au baiser final elle se laisse aller complétement. Moment magique et langoureux qui me fait frissonner de plaisir. Quand je reviens à ma place, la voir aussi déboussollée et heureuse à la fois me fais rire.

- Ma pauvre Ruluru, je te torture hein?


Je pouffe de rire devant ses bégaiements, alors qu'elle m'assure que c'est elle qui a de la chance de m'avoir. Je pose mon index à mes lèvres, signe de silence, et prends sa main dans la mienne. Il est vrai que je n'ai jamais fais attention à tout ces rôles que j'ai tenue jusqu'ici, mais c'est sans importance. Je caresse le dos de sa main.

- Je suis un leader et ton amour... tu es ma seconde et mon aimée. Je suis ton parent vampire, tu es mon infante... oui ... mais je me fiche des rôles, ce qui compte c'est l'acte et le sentiment. Je ne subit pas ça en corvée, crois moi. Un peu en devoir... mais surtout parce que j'ai envie de le faire. Et surtout... Tu es unique, irremplaçable pour moi... Tu m'as sauvé la vie et la mise au moins autant de fois que je l'ai fais pour toi, et tu te dévalorise Ruluru. J'ai confiance en toi, alors ai confiance en toi.

Les plats arrivent, et je ne tarde pas à me régaler. C'est tendre, plein de gout, et ça me rappel bel et bien le peuple des pôles. Je redresse le regard vers ma petite amie pour lui demander ce qu'elle en pense, mais rien qu'en voyant son regard je devine plus ou moins ce qui va être dis. Je remarque alors qu'elle mange avec des baguettes... j'ai jamais compris d'où lui venait cette manie de manger avec ces... ces... deux bâtons. Elle en a carrément acheter pour dans la maison.

- oui, je confirme, c'est du pure Utopien ça! En tout cas, même goût que lorsque j'ai été là-bas.

Comme je le pensais, ces saveurs lui font remonter des souvenirs d'enfance. C'est plutôt bien. Je souris et allais recommencer à manger, mais me stop pour l'écouter. Mon sourire s'élargit et mon cœur se gonfle de bonheur tout à coup. Jamais elle n'a été si... expressive de ses sentiments, sans en être gênée par la suite.

- Je n'ai jamais été aussi heureux ... tu peux me croire! et c'est grâce à toi.


Je nous ressers un verre de sang alcoolisé et nous refais un petit "tshin tshin" avant de boire une gorgée. Je mange plus doucement et la regarde de temps en temps. Bientôt plus de sauce, plus de nourriture, et je prends une tranche de pain pour achever l'assiette qui est presque aussi blanche qu'à sa sortie du lave-vaisselle. Je tapote mon ventre.

- je me suis régalé! Toi aussi à ce que je vois!

Je ris et la serveuse revient, riant sur l'entrain que nous avons eu à manger, et semblait contente de voir qu'on finissait nos plats, nous! Non parce que les deux tables à côtés ont osées laisser des morceaux de leurs plats! hmf, pour un gourmand comme moi c'est pas correcte du tout ça! Ils auraient été à ma table, je leur aurais pris tiens! Mais bon... restaurant, tout ça... je reste sage à ma table. je repose mon regard sur Ruluru quuii a surement du voir mon air fâché et déçu à la vu de cette perte de nourriture. Je souris avec un léger hochement d'épaule. La serveuse nous propose un dessert, je lève l'index avec un grand sourire.

- Pour moi pas la peine d'une carte, je voudrais une glace. Un chocolat liégeois s'il vous plait!

Je pense déjà savoir le type de dessert qu'elle va prendre. Je n'aime pas vraiment les dessert Utopien, il n'y a rien de sucré là-dedans! C'est un comble! La serveuse s'en va et je souris à Ruluru.

- Cette journée est pleine de surprises, de bonnes surprises. Dis moi un peu... quand j'étais partie, tu en as profité pour rentrer dans la pièce jointe à ma chambre hm? t'as toujours été curieuse d'y aller.

C'est tout mes petits secrets là-dedans, et pour être franc je ne lui en voudrais pas tant que ça qu'elle y soit aller. Elle, est digne de confiance. Mais bon tant que je peux le garder sous clef...

Suite à cette petite discutions arrivent nos desserts. Et bien! Ils sont rapides! Je bave sur la quantité de chocolat de ma glace. Oui, je bave toujours devant de la bouffe même quand j'ai pas faim. Je prends la cuillère et regarde le dessert prit par ma sanguine.

- ça à l'air sympa! Aller, bon dessert hehe.


Je porte une bouchée à ma bouche et frissonne au contacte froid sur ma langue, avant de fondre pour son goût. Et mon oeil se tends vers un petit éclat. Par la fenêtre. Nous sommes la nuit, il n'y a pas de miroirs dans les rues à ce que je sache. Je tends l'oreille, je me sens tout à coup moins détendu. Je sais que j'ai des tendances parano mais... on nous observe j'ai l'impression. Je garde un oeil sur l'éclat qui papillonne un peu.

 - Ruluru... tu ne te sens pas un peu... étrange? Comme une impression ... ben... un peu mauvaise?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: Pas mal pour un premier rencart, hein?   Ven 16 Juin - 23:32



Ruluru lui sourit à chacune de ses réponses, pas besoin de lui répondre encore une fois, les rougissements de la jeune fille en disent déjà long.

Elle demanda une glace aussi, mais pour elle se serait goût orange, c'était un de ses petits plaisirs
Cependant, elle n'avait pas du tout fait attention à quelconque présence ou mauvais pressentiment, autour d'eux, enfin si, il y avait les clients, les gens normaux, mais elle était tellement ailleurs et plongée dans un autre monde qu'elle s'était totalement relâché niveau vigilance. C'est quand Eri le lui fit remarquer qu'il y avait un drôle de pressentiment qu'elle tilta qu'en effet, elle sentait comme quelque chose de pas normal. Son regard changea du tout au tout, elle fronça des sourcils et devint tout à coup un peu plus tendue que la normale.

Son regard changea du tout au tout, elle fronça des sourcils et devint tout à coup un peu plus tendue que la normale.

- Maintenant que tu le dis... Si, j'ai une mauvaise impression, je m'avancerais un peu en disant que j'ai l'impression d'être observé, parce qu'on est pas mal entouré.. Et après les baisers que tu m'as offert, j'imagine que cela a du attiré pas mal de regard vers nous.

Elle le rassura d'un regard un peu plus doux, ces baisers ne l'avaient pas dérangeait du tout, au contraire, même si elle était complètement prude.

- Tu crois qu'on est suivis, ou qu'il va se passer quelque chose ? ....

La jeune vampire commença à regarder discrètement autour d'eux pour voir si un individu suspect était dans le coin, rien à première vue, mais ce sentiment de mal l'aise était toujours présente, elle se demandait si ce n'était pas Eri qui l'avait influencé en disant cela... Mais ce n'était juste pas possible, car le ressentit était beaucoup trop fort.

À cause ca Ruluru décida de se lever et d'inciter Eri d'un regard à en faire de même, tant pis pour les desserts ! Elle se dirigea alors vers le comptoir ou la serveuse à la belle poitrine était, pour aller payer l'addition au plus vite. Elle espérait seulement qu'Eri et elle se trompait sur toute la ligne, quand ils ressentaient quelque chose de similaire, il se passait toujours quelque chose de graves. Et puis si Ruluru pouvait ressentir ce genre de chose, ce n'était pas pour rien, après tout Eri était celui qui l'avait rendu Vampire et du coup, ils étaient liés de très prêt. Quand Eri ressentait quelque chose de fort, Ruluru aussi, et vise et versa ! Cette faculté d'intuission venait surtout d'Eri, car Ruluru avait plutôt tendance à être tête en l'air, enfin ça c'était avant.

- Eri on s'en va.

Ruluru posa l'argent sur le comptoir, il y en avait un peu plus que prévu mais peu importe.

- Je crois qu'il faut évacuer les...

Trop tard, une personne de type ailé et féminin, habillait de noir entièrement et encaguoulé pénétra dans le restaurant avec fracas . Ses ailes étaient assez flagrantes même si elles étaient planquées sous une genre de cape noire.

Le silence s'abattit directement dans la pièce du restaurant, tout le monde se retourna vers l'inconnue.

Il semblerait que les mauvais pressentiments du couple étaient bien fondés.

Ce type n'était pas ici pour jouer aux dames ou faire une bellotte. Le temps que la vampire réagie en voyant que l'inconnue était en train d'appuyer sur un petit engin dans sa main, il était trop tard.

Une explosion éparpilla et embrasa la terroriste, mais ca ne s'arrêta pas là, heureusement Ruluru eut le réflexe de sauter au sol en même temps qu'Eriol pour se protéger, tout cela allait faire mal !


À cause du choc, Ruluru perdis connaissance l'espace de quelques minutes et se réveilla le corps douloureux, très douloureux et avec une migraine incroyable.

Tout autour d'elle était complètement dévaster et flou, le temps qu'elle se remette les idées en place, elle pensa directement à regarder ou été Eri , sans remarquer que son propre corps était complètement ravager, particulièrement au niveau de sa main qui avait volé on ne sait où ;
Elle rampa auprès de son amour et lui attrapa le bras de sa main ensanglanté, droite.

- Eri..... Eri !!





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 66
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: Pas mal pour un premier rencart, hein?   Sam 17 Juin - 23:20

ft.
NOM Prénom
C'est quoi ce bordel !
Ruluru & Eriol


Je suis partagé entre deux ressentiments. Le premier celui d'être rassuré de ne pas être le seul à sentir cette présence mauvaise pas loin de nous, le second celui d'être désolé d'avoir gâché, bon sans le vouloir mais quand même, ce petit moment extra-romantique. Nous nous levons, je finis d'avaler quand même les dernières bouchées de ma glace, et nous payons. De toute façon nous mettons tout en commun à chaque fois alors peu importe de quelle poche sa sort, c'est de nous deux.

Je me retourne à l'arrivé de la personne ailé par la fenêtre... habillé et cagoulé de noir... avec une ceinture d'explosif à la taille. Jamais personne n'aura le temps de venir la plaquer au sol pour lui virer la ceinture, et encore moins de la raisonner. Le temps semble être suspendu pendant ces secondes, ce genre de moment où l'ont sait quelle horreur va arriver mais qu'on ne peut rien faire. Je hurle à plein poumon.

- COUCHEZ VOUS!

Je ne sais pas qui a réagit à temps, mais je sais que je fonce vers Ruluru en plongeant au sol. Elle est déjà à terre. L'explosion retentit et tout est propulser. Une vague brulante et un bruit assourdissant envahit la pièce et je me sens projeté par le souffle de l'explosion malgré la position allongé.

...

...

J'ouvre les yeux mais vois trouble et mes oreilles sifflent fort. Bon sang j'espère que mes tympans sont intactes. J'essaie de bouger mais ça me fait trop mal. Je tente de gémir pour signaler à quiconque autour de moi que je suis vivant mais je ne m'entends même pas. Le temps passe, petit à petit petit bruit aigüe s’atténue et je l'entends. Ma sanguine. Je tourne la tête douloureusement vers elle et vois qu'elle est blessée aussi. Je me mets alors à crier. Une violente douleur me parvient depuis mon abdomen. Mon état à demi-conscient à du endormir la blessure durant un temps mais désormais je la sens belle et bien, depuis mon dos jusqu'à mon ventre : un bout de quelque chose est enfoncé sur le côté droit de mon ventre... et ça fait mal. très mal. Putain de mal.

- Ruluru! Retire ça! Haarg!

Je ne sais si c'est elle ou quelqu'un d'autre qui retire cette chose de moi, mais en tout cas j'entends bien les flics et les pompiers autour de nous. Je hurle de douleur avant de sombrer à nouveau dans l'inconscience.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pas mal pour un premier rencart, hein?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vers le premier badge! Une route pleine d'espoir!
» Pour mon premier Rp ici.
» Je n'ai pas trouvé de titre pour ce premier topic . . .
» Demande pour un premier RP
» Un sacré merdier pour un premier RP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: La ville d'Aideen :: La rue commerçante-
Sauter vers: