AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des petits plats

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 59
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Des petits plats   Sam 3 Juin - 23:37


Bonjour ami gourmet! Voici un petit recueil des différents plats typique des différents continents de ce monde.

Commençons par Gaïa !

Si nous partons du Nord au Sud du territoire, nous ferons donc un grand plat vampire, un psychique et un humain, avant de partir sur quelque chose de plus commun ! Tu comprendras en lisant, mon ami gourmand.

Nous avons donc les régions des vampires : A Frost et Pandium, nous avons le Cancha. Il s’agit d’une viande de canard bien saignante, accompagnée d’une sauce à base de forsythia doré, une petite fleure résistante au froid offrant un petit gout acide, et de pomme de terre.

Les plus riches vampires, donc notamment dans la ville de Pandium, on ajoute à ce petit plat des petits pâtés de viande d’ours, d'élan ou de renard des neiges, et carottes.

Puis les régions des Psychiques : A Sylvestre, il y fait bon vivre pour les plantes, et associé aux températures humides et chaudes, il n’est pas étonnant que le plat typique, là-bas, soit une sorte de grande salade, nommée « Jüjü » par les natifs. Il y a des feuilles de laitue blanche, des bulbes de Cephalotus (plante carnivore fortement sucrée quand préparée avec soin), des fruits de saisons généralement coupés en dès, sans oublier le miel des butiniers de saisons !

Et les régions des Humains : A Tiberlion, ville fortement connue pour ses pâtisseries, se voit ne posséder aucun véritable plat typique. Les humains sont très curieux en tout, y compris en cuisine ! Mais si nous devions faire des catégories générales des plats consommés, nous pourrions dire : des steak d’animaux, avec légumes et féculents grossièrement coupés, et bien saucé pour les saisons un peu fraiche voir froide ; Des salades de fruits et des tranches de charcuteries diverses quand il fait plus chaud voir très chaud.
La réelle différence entre les plats de banlieue et ceux du centre, sont dans la qualité de la nourriture, plus que dans l’ajout ou la suppression d’éléments. Après chacun fait à sa sauce.

Au port de Gaïa, ce sont les plats à base de poissons, mollusques et crustacés qui dominent. Forcément, au niveau de bord de mer, il fallait s’y attendre. Nous avons notamment le pavé de poisson boréale.
(pour l’anecdote : ce poisson aux couleurs pâles et riche en teintes est parfois utilisé par les marins pour se repérer : lors de leur migration nocturne, ils ont tendance à aller vers le nord)

Parlons maintenant de l’Espace… mais non pas au dessus nos tête ! l’Espace sur Gaïa, cette zone où vivent les trois espèces, bon pas vraiment en harmonie, mais ils arrivent à ce supporter. Un plat typique de cette zone a été créé, et qui semble plaire à tout le monde : le ragoût surprise . Et ce nom n’a pas été donné au hasard, voici la petite histoire.
Dans un resto-bar, on cherchait un moyen de faire venir les clients de toutes les espèces. Les associés voulaient vraiment lier un peu plus avec tout les gens de cette drôle de ville. Un jour, il y a eu un quiproquo avec les jeunes commis, qui commis une erreur dans la préparation du ragoût. Sans jamais voir ce que l’autre faisait, chacun y avait ajouté leurs propres ingrédients. Si bien qu’à la place d’un simple ragoût de poulet, ça a finit en grosse tambouille à l’odeur étrange mais pas désagréable. Les chef du resto-bar étaient furieux, mais s’en voulant de gaspiller tout ceci, se résignèrent à gouter et… ce fut la révélation. Depuis les commis ont repris l’affaire, les associés sont en retraites, et la recette du ragoût est encore secrète ! La surprise ? Personne ne sait ce qu’elle contient !

Finissons de présenter la cuisine de Gaïa par les deux derniers lieux encore non-cité : Paradisa et Gargentua. Dans le premier, on sert un peu tout ce qui peut se manger frais. C’est surtout un lieu de vacance après tout ! Et pour Gargantua, je vous laisse vous référer un peu plus bas, au niveau des Terres Sauvages, car on y mange les mêmes choses.

Maintenant, partons aux pôles nord et Sud afin d'aborder Utopia.

Comme tous le savent, Utopia est sujet à un climat froid, voir glaciale tout au long de l'année, et les habitants passent leur vie à avoir du soleil pendant des semaines, puis la Nuit pendant les autres. Très dure de gérer un mode de vie classique, et donc de savoir comment vraiment se nourrir. MAIS! L'habitude et les traditions savent toujours adapter les rythmes de vie.

A Patérama, comme dans toutes autres villes de utopia nord et Sud de la classe moyenne, le plat typique est la Gluchi, un plat à base de poisson ailé. Au Nord, il est cuit sur un poêle, et on l’agrémente de nombreuses herbes aromatiques, et les décors du plats sont fait en cristaux de glace, préalablement sucré et coloré par les jus des légumes ou fruits, cultivés dans les serres. Au Sud, il est cuit sous la braise avec des dès de carottes, des pois chiches et autres fèves, que l'on trouve facilement au marché. Bien sûre, on ne manquera pas de saucer tout ça avec une pointe d'hydromel!

Au palais de glace, la famille royal aime s'adonner de temps à autre à un plat qui a été préparer avec de la viande d'ours faisandé, avec des dés de pomme de terre croustillantes, tout droit apporté des serres du Nord. le tout est assaisonné avec une fleur bien particulière, assez rare donc chère, uniquement cultivée au sein du palais. En trouver dans la nature est presque impossible, car elle ne pousse que dans des cavernes de glaces, ayant eu la chance d'avoir un peu de terre. Elles vivent très longtemps et apporte un gout presque addictif à tout les plats la contenant. Elle a le surnom de "Lotus immortel", sans surprise.
Spoiler:
 
Dérivons désormais vers Teria.

Tout au nord de Terria, où vivent principalement les Animorphes Canidés, les peuples et villages vivent principalement de la chasse. Certaines viandes se mangent crue, d’autres exclusivement cuite à point. Sans le savoir faire de ces peuples, il devient facile de s’intoxiquer avec la moindre baie ! Car la-bas, ce sont les aliments qui adore te « faire des farces ». Seuls les yeux alertes peuvent faire la différence entre les groseilles et les fruits du lotus. Le premier est délicieux et acidulé, le second te paralyse une heure en moyenne. Et la seule différence entre les deux arbustes sont ses feuilles.

A Aquarelle, on aime les grand repas. Ça rapproche, ça lie les liens, ça permet de faire la paix ! Quoi de mieux pour un banquet, que des bons plats ? rien ! On y retrouvera trois plats. Nous avons le Goulouïa. Plat de légumes typiquement de la région, avec fèves et graines, sauce aux deux champignons et bâtonnets de travor (le gout approche celui du céleri, l’apparence est semblable à un poireau jaune). Puis le Trachov. Plat  de viande d’élevage, donc surtout du bœuf, de l’âne ou du cochon, mais on n’oubliera pas les figues ajouter surtout pour le goût. Enfin nous avons la Chichita : cela se résume en une grosse grillade de tout et n’importe quoi tant que ça se mange !

Terarea… Comme la plupart des villes portuaires, les produits de la mer sont consommés, mais pour le moment, aucun plat réellement typique n’y est recensé. Les recherches sont en court, pas mal de gouteur et critique gastronomique essaient de percer comment décrire gastronomiquement cette ville mais ça prendra encore quelques temps. Bien qu’un plat à base de tortue de mer et d’oursin soit sur liste potentiel !

Si nous devions nommer le territoire de Magnolia par un aliment, ça serait « Miel ».  Car ils en ont des tonnes de variété différentes, et il arrive souvent que pour UN même « jardin », nous avions trois différents type de miel, car le butineur sera différent. Il est donc normal d’en retrouver dans le plat typique, qui se trouve être nommé « le Cinq miel ». Dans l’assiette se trouve cinq miels différents, choisis par le mangeur, avec au centre des tranches de pains et/ou des légumes et/ou des viandes et/ou du poisson. Très sucré, mais succulent, et jamais écœurant (tant qu’on respecte la dose des pots bien sûre).

Dans la partie Sud de Teria, pas de plat ! Et il n’y en aura jamais selon beaucoup. Pourquoi ? c’est une zone extrêmement protégée, et les peuples y vivant sont si différents selon la zone qu’il est absolument impossible d’écrire tout les plats spécifiques de chacun.

Et nous finissons avec Atlantide. L’île des Sirènes et Triton, et qui avec les terres sauvages, possède les variantes culinaires les plus exotiques de ce monde. Des hippocampes, des étoiles de mer, des animaux marin provenant des abysses, des algues, et des tonnes de chose que souvent seuls eux, ou les plus curieux et téméraires, peuvent manger.

Pour cette fois je fais aussi un petit nota bene : Teria possède de nombreux villages, où chacun à sa propre culture, et donc généralement même les plats cités précédemment ne sont pas connu de tous. Ce sont plus des repères pour les gens désirant un peu plus en connaitre, mais le mieux est encore de demander aux natifs eux-mêmes ce qu’ils en pensent.

Avant dernière contrée à aborder, les Terres Sauvages, de son vrai nom : Aurion.

Terres de mystères, de dangers, de surprise, de beauté... Merveille au regard, mortelle à l'aventure. Tellement d'ingrédients sont encore en train d 'être découvert.

C'est pourquoi, pour ce continent d'exception, nous ferons une exception culinaire. Nous ne parlerons pas d'habitude alimentaire ou de plat typique, mais de ce qui est comestible et surprenant... liste non exhaustive.

Aux terres de Baramaska : Luminar. Des fruits poussant en un par un, illuminant la nuit, et perché sur des murs. La lierre de cette plante envahissent les murs des ruines, des piliers de prière, ce qui permet de se repérer la nuit. En manger provoque un sentiment de plénitude, et permettent, selon la légende, de voir les esprits du lieu.

Dans la zone de la forêt des âmes : Un animal rode dans ses lieux, de la taille d'un gros chat, dont la viande est délicieuse, à défaut d'une apparence répugnante. Les elfes donnent volontiers au chasseurs la permission de les chasser, car ils mangent les insectes brillant, représentation des esprits de leurs défunts. Attention cependant, car ces créatures sans nom sont dangereuses et ont tendance à ce balader en couple, ou en famille avec les jeunots pour leur apprendre la chasse. Et c'est pas parce qu'ils mange des insectes qu'ils ne mangent que cela...
Spoiler:
 

Dans les alentours de Bresph-Ba : Voici quelque chose de particulier : ce sont des reptiles planeurs que l'on recherche dans ce coin. Ils se reproduisent à une vitesse impressionnante, donc même si leur chaire est assez fade, bien préparer c'est mangeable, et même bon. Son petit surnom "le dragon nain", il le tient d'un quiproquo entre ce petit lézard et les dragons, tout bêtement. Il faut dire que des reptiles pouvant aller dans les airs... pour un oeil non avertit... c'est trompeur.

Dans les alentours de Bresph-Pha : Le Nectar, sève du tronc principale, est prélevée une fois par semaine, mais jamais plus d'un saladier. Tout est ensuite stocké dans des cuves, et une fois que le contenue vire à une couleur violacer, il est mis en vente et BON SANG que c'est bon! C'est extrêmement cher aussi car les techniques de conservation sont très précise et délicates. c'est un peu épicé, fruité, et selon les ajouts durant le rancissement, il prends des tournures qui la rendent irrésistible. Un alcool? peut-être. En tout cas ça s'y approche, bien que tu ne peux pas en devenir saoul. Mais attention à ne pas en abuser. Certains aliments vous font grossir? Lui vous fait maigrir. Mais pas le "ho cool une nouvelle recette de régime" plutôt le "je devient anorexique en en prenant trop". Donc attention à bien suivre les conseils de ceux qui vous le vende, et à accompagner avec les gros repas uniquement!

Et enfin, aux alentours de Bresph-po : Si c'est ici que se rejoint les quatre coins d'Orion, cette zone possède aussi ses propres mystères. Doonnt des insectes. Géants. Et oui, ils se mangent. Après c'est au gout de chacun, mais ils sont parfaitement comestibles, et parfois utilisés comme moyens de transport! Ci-bas, trois exemples :
Elfe, et sa monture :
 
voici un Blinder:
 
aventuriers face à un Papillon-de-lune:
 

Pour finir! vous l'attendiez tous mesdames et messieurs! Aideen!
LE MORDU.
Le plat national, LE plat de Aideen que tout le monde adore? Une chose mangeable par tous, et qui se trouve à chaque repas de famille, celui devenu le plat typique...
Il s'agit d'un plat composée de requin des sables, agrémenté de nombreux accompagnement.
requin des sables:
 
Sa viande est un peu filandreuse, mais pleine de goût! On cuit en filet, les meilleurs morceaux sur trouvant près des ailerons et nageoires, de a manière qu'on préfère. On peut y ajouter des piments bien sûre! Mais on l'accompagne plus généralement de purées de légumes et féculents, mais surtout! Surtout! D'un potage. Un bon petit potage fait de crème, de champignons, d'oignons [nan je ferais pas l'orthographe de la réforme! x)], de queue de crevette bouillies et d'une pointe de sel.





Dernière édition par Eriol Renold le Jeu 8 Juin - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 59
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: Des petits plats   Mer 7 Juin - 19:12

EETT voila! En espérant que je vous ai bien donné envie d'intégrer des petits plats dans vos postes, de temps à autres! ;)
JE VOUS NEM <3


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Des petits plats
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01.01/29.C.Chicago - Mettre les petits plats dans les grands...
» sos petits caniches toys doivent etre euthanasiés !!! HELP !
» Les petits santons ;-)
» SOS 125 à 130 petits chiens entassés dans une maison(08)
» Les petits cailloux d'amour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  ::  :: Le contexte et le règlement-
Sauter vers: