AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Ven 30 Juin - 1:46

Ce matin, je me réveille encore une fois avec une migraine de tous les diables. Je n'ai pas de remède à ça et je sais que de toute façon, cela va passer à un moment où à un autre. Je me dis au fond de moi, que cette journée commence du mieux possible. J'avais tout fait pour ne pas y penser, mais la réalité m'avait rattrapé et je repensais à cette fois il y a un an exactement, où j'avais tué un homme. J'essayais de vivre avec ce poids tous les jours, mais ca n'avait pas été facile de passer outre.

Je pensais à ça, alors que j'étais encore dans ma chambre, enfin celle de moi et de mes sœurs. J'avais du mal à sortir le pied du lit, tout le monde, c'était déjà levé et moi, j'étais là sous mon drap, le visage à moitié caché, le regard fixé sur le plafond. C'était bien la première fois, mais je n'avais pas envie de sortir de mon lit. Si seulement George n'était pas en train de taper contre la porte pour me dire de me lever. Qu'elle emmerdeur celui-là, comme s'ils ne pouvaient pas se passer de moi pour une fois.

Je soupirais longuement, pris un temps et jeta mon drap de l'autre côté du lit pour me découvrir de celui-ci. J'étais habillée de ma longue robe blanche et légère qui me servait à dormir, comme j'étais un petit peu à labour, je décidais de me rendre directement à la cuisine de cette façon, pour préparer le petit déjeuné. Tout le monde m'attendait et j'eus droit à des remarques telles que : « Alors on arrive plus à se lever mademoiselle ? » . Je ne répondis pas, et bizarrement personne n'insista, ils devaient sentir que je n'étais pas de très bon poil. Enfin voilà, je préparais le petit déjeuner, me prenait un bon verre de sang de bœuf pour me revigorer et fit ma toilette. J'optais pour une tenue assez colorée ce jour-là, peut-être que cela arriverait à égailler ma journée !

Une fois habillé de ma jupe serrée, de mon haut vert et de ma jupe bleue marine, j'enfilais mon foulard jaune et parti me coiffer. Cela ne me prenait pas énormément de temps, j'avais l'habitude ! Enfin bref, j'étais prête et je pouvais partir travailler.

La nuit était tombée, l'air était doux et le ciel était un peu couvert, cela n'annonçait qu'une chose, un orage allait sans doute tomber dans la soirée. Quand j'arrivais devant la librairie, j'eus la surprise de ne pas la voir ouverte. D'habitude, le vieux Cubrique m'attendait devant la porte tout en fumant sa pipe. Étrange, il n'était pas du genre à ne pas ouvrir et à ne pas prévenir de ses absences. Je fronçais les sourcils et frappais à la porte en bois. Les rideaux de la devanture était fermés aussi.. Beaucoup trop bizarre, surtout que personne ne répondit à la porte.

Heureusement, j'avais le double des clefs, de cette façon, je pourrais monter à l'étage pour frapper à la chambre du libraire, peut-être lui était-il arrivé malheur, on ne sait jamais même s'il avait une santé de fer.

Alors j'ouvris la porte, l'ambiance me semblait assez tendue, inhabituelle... Je restais sur mes gardes en montant les escaliers qui se trouvaient dans un coin derrière le comptoir, rien ne semblait allumer, tout était beaucoup trop calme. J'arrivais prêt de la porte du vieux Cubrique et frappait à la porte de sa chambre... Aucune réponse et en plus de cela, à peine avais-je posé la main sur la porte que celle-ci s'ouvrit d'elle-même. Ce n'était pas dans ses habitudes de laisser la porte débrouiller. Je me décalé sur le côté de l'encadrement de la porte pour regarder doucement à l'intérieur.... il y faisait noir, mais j'y voyais très bien grâce à mes yeux de vampires. La pièce était moyenne, il y avait un lit d'une personne, une garde-robe, une table de chevet avec sa lampe à huile , une petite étagère avec quelques bouquins et.... Le cadavre du chien de monsieur Cubrique sur le tapis. Je retenais un cri de surprise en voyant ce pauvre malheureux et j'ouvris d'un coup sec la porte. Le vieil homme n'était pas là, mais ,en tout cas à première vue, dans une partie de la pièce que je ne pouvais pas voir de l'autre côté de la porte se tenait trois animorphe, trois lycans plus exactement. Derrière eux se trouvait monsieur Cubrique qui était attaché et ballonné, il semblait calme comme à chaque fois, par contre ses agresseurs eux ne semblait pas du tout sereins. Leurs yeux brillaient dans la pénombre. S'ils étaient là, ce n'était pas pour prendre le thé .

Je restais sur mes gardes, dégainais mes poings au cas où l'un deux se précipiterait sur moi par surprise.

- Qui êtes vous ?? Que nous voulez-vous??


Il était évident qu'ils étaient là pour moi, on ne voyait pas des Lycans se promener à Frost tous les jours...

Le ton de ma voix était clair et fort, sans aucun signe de peur. Ces Lycans, je les avais déjà vus, leurs tenues étaient assez typique et je n'avais vu qu'une seule fois des Lycans de la sorte et c'était il y a un an jour pour jour.

Je me doutais d'une chose, ces hommes-là n'étaient pas là pour demander une rançon avec comme otage monsieur Cubrique.... C'était moi qu'ils voulaient et je ne suis pas sure, même avec ma force que je pourrais y faire quelque chose si tous les trois se mettaient contre moi.

Les trois loups n'avaient pas l'air de rigoler et l'un deux s'approcha pour tenter de m'attraper par le foulard, je fis un bond en arrière, hors de la pièce pour esquiver son geste.

Lycan :- Ta vie.


Là, c'était plus que clair, c'était après moi qu'ils en avaient. Je comprenais parfaitement, mais je devais être sur, alors j'étais partie pour leur demander le comment du pourquoi. Ce ne fut pas la peine, un autre des loups s'exprima.

- Vous souvenez vous, il y a un an de cela ? Vous avez tué l'un des nôtres et cet homme était un descendant de notre chef de clan.... Vous allez devoir le payer de votre vie.


J'eus un rire nerveux. L'angoisse envahit mon corps. Pas que ces trois types me faisaient peur, mais repenser à cet événement m'écrasait toujours. Je comprenais parfaitement qu'ils veuillent se venger, après tout s'ils avaient tué un de mes proches, j'aurais sans doute réagi de la même façon. D'ailleurs, je m'étais toujours demandée s'ils étaient au courant que cela avait été de la légitime défense. Peu importe, leur prince était mort alors qu'ils soient au courant ou non cela ne changerait rien à leurs motivations.
Je regardais mon ami qui semblait confiant et repris un air sur de moi.

- Oui, je me souviens très bien, cependant si vous voulez mon avis ce n'est pas trois petits toutous tels que vous qui arriverez à prendre ma vie, après tout votre prince est mort en quelques secondes...

Je me dégoûtais de dire de telles paroles, mais je n'avais pas le choix, il me fallait les provoquer et cela avait très bien réussi, je voyais leurs oreilles de loups se plaquer en arrière ou se tendre au plus haut en entendant mes dires. L'un deux grogna et puis ils grognèrent tous les trois. Là, j'attrapais une poignée de porte qui se trouvait dans un panier de fruit sur une commode près de la porte et la lancais très fort pour atteindre la tête de l'un d'entre eux. Ne me demandez pas pourquoi cette poignée ce trouvait là ! Je n'avais fait que lancer ce qui se trouvait à porter de main. Ça y est, j'avais réussi à les énerver et là, ils ne me lâcheraient pas.

Sans plus atteindre, je pris mes jambes à mon cou et décampai de là. Je sauté d'en haut des escaliers pour attérir en bas, « et un talon de chaussure cassé, mince ! » Mais cela n'arrêta pas pour autant ma course ! Ils firent de même et je pris la porte de la sortie que je claquais derrière moi. Pas le temps de la fermer pour les retenir ! J'effrayais par cette action la vielle madame Hopkins qui passait toujours dans le coin à cette heure-ci et m'excusait en la poussant contre le mur pour reprendre ma course. Les Lycans était toujours à ma poursuite et ils effrayèrent la dame en passant devant elle.


Hopkins : - HAAAA mais quelle inconvenance, des individus animorphe ici??? !!

Elle leur aurait presque courut après avec sa canne. Moi de mon côté, j'essayais de courir comme je pouvais, je ne savais même pas quelle rue prendre pour pouvoir les semer. Ça ne se voyait peut-être pas, mais j'étais complètement affolée et j'en perdais mes points de repère.

La meute me suivait de très près, ils restaient accrochés à mes talons comme jamais. Je les entendis hurler tel leur animal de prédilection et là surgirent de la rue à ma droite 2 autres loups et de la rue d'en face 4 autres. Mais ce n'était pas possible ! D'où sortaient-ils ??? Ils avaient rameuté la garde ultime rien que pour pouvoir m'attraper ? Et les policiers vampires où étaient-ils dans tout ça ??? …. Je n'avais qu'une envie-là, c'était d'enlever mes chaussures,. J'avais l'air de quoi là ? D'une boiteuse qui courrait comme une imbécile ? Sans doute ! Mais là, je n'avais pas du tout le choix. Avec tout ça, ils avaient réussi à créer un chaos total dans les rues, effrayant les passants… Mais toujours pas de signe de la police. Ils avaient dû prévoir leur coup depuis très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 89
Date d'inscription : 29/06/2017


MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Ven 30 Juin - 1:49

RP retranscrit de l'audio de Devlin McAlistair par Lazulis Winchester et corrigé par Devlin McAlistair.

- Le soleil vient de se coucher.
Encore une belle nuitée...


je chantais tranquillement dans ma cuisine, sous l'air interrogateur de mes animaux de compagnie, me versant un grand verre de jus d'orange en regardant le crépuscule s'annoncer. Il est vrai que j'ai toujours été particulièrement soirinale .
L'adaptation à la vie des vampires n'a jamais été une chose simple. En effet, tout le personnel de l'ambassade devait s'habituer à vivre en pleine nuit et dormir le jour.  Cela représentait  pour beaucoup des mois d'adaptations. Je me levais particulièrement tôt afin de profiter des derniers rayons du soleil et d'assurer la promenade du chien, qui m'attendait d'ailleurs sa laisse dans la gueule.
J'aimais me promener à ces heures dans la ville de Frost, profitant du fait que les éclairages n'étaient pas encore en route et voyant finalement cette ville avec un angle qu'assez peu de ses habitants connaissaient. Une fois rentré de la promenade, après la bonne douche et le bon petit déjeuner qui se doit, je n'étais pas encore habillé que mon téléphone sonna.

??? : - Hey l'homme-vampire! Y'a un truc qui faudrait qu'tu sache.

Fit une voix que je connaissais bien. Celle d'un vampire des quartiers pauvres, auprès duquel j'avais acquis le respect nécessaire pour qu'il devienne un informateur.  J'entends par respect : Le fait que j'ai bien manqué de lui exploser la tête et que je l'ai épargné.  L'homme vampire, c'est comme cela que certain m'appelaient, car à cause de mes habitudes, je n'étais classable, ni vraiment chez les humains, ni chez les vampires... mais peu importe la façon dont on me regarde.  Je faisais ce que je voulais que diable.  Mon appartement situé dans les quartiers de classe moyenne de la ville était à l'image de son propriétaire. Un mélange de style vampirique associé à quelques meubles Gaien.  Le tout rendait plutôt bien à mes yeux.

- Dis moi ce qu'il se passe ?

???: - La flicaille est hors zone depuis au moins une heure.

Ca, ce n'est pas normal.
Ce quartier subissait des rondes très régulière du fait de sa relative insécurité.  En temps normal je n'en aurais eu cure, mais dans mon métier, on apprends à se méfier de tout. Cela nécessitais que j'aille y jeter un œil. Je terminais donc de m'habiller, ajustant mon veston puis enfilant mon holster, ou je glissait le stricte nécessaire au déplacement sécurisé pour un humain. Mon pistolet spécial "T'es costaud? C'est pas grave: lui aussi"! ainsi que ma matraque télescopique Electrique, qui avait fait ses preuves. Quelques chargeurs de munitions dans les poches compléterait bien mon attirail, ainsi que mes coup de poings Gaien, petit bijoux pour l'humain qui ne veut pas se faire emmerder. Je fermais la porte de mon appartement et descendis dans la rue pour héler un fiacre. Me rendant ainsi à l'endroit déserté par la sécurité. Durant tout le trajet, je ne pouvais m'empêcher de me poser des questions et passer plusieurs coups de fils à mes subordonnés, la plus grande vigilance. Cela pouvait-être anodin, tout comme dangereux pour Son Excellence. On n'est jamais trop prudent.

Une fois sur place, je commençais à inspecter les alentours. Il n'y avait pas que la police qui semblait avoir déserté dans le coin. A cette heure, il y avait normalement un peu plus de gens que ca. J'aurais pu me dire que cela ne me disait rien qui vaille mais étais-ce vraiment utile? ...Oui bien sûr c'est utile de penser à des inutilités.
Un hurlement se fit entendre dans les rues voisines. Le genre de hurlement que je n'aimais pas entendre. Autant des petits crétins voulant hurler à la lune, on en croisait toujours mais aussi bien fait, c'était de l'animorphe.  Et des animorphes a Frost c'est un peu comme un gigot comme dans un restaurant végétarien.

- Mon vieux Devlin, ou tu es somnambule et tu nage très vite ou il y a clairement quelque chose ici qui ne sent pas bon.

Je décidais donc de me diriger vers l'origine de ses bruits et entendit très vite les bruits d'une course poursuite effrénée, de toute évidence à en juger par les localisations des pats, quelques beaucoup semblaient traquer une personne seule.

Reflexion...Direction...intuission, tentative de nasse

D'aucun me dirait de laisser tomber les histoires de gangs et de me concentrer sur ma mission. Justement il y avait apparement de l'animorphe dans le coin et pas un seul membre de la maré chaussée vampirique. Mon instinct me hurlait que c'était lié . Je tenais à savoir ce qu'il était en train de se passer. Afin de rayer une a une toute les possibilités. Je me mit donc à courir et vis passer une jeune femme , à sa mise vampire qu'il ne méttait clairement pas inconnue.  A l'instard es membres de sa race, sa vitesse était tout simplement impressionnante. Poursuivit par plusieurs homme dont un me poussa sans ménagement  dans un «  dégage ». Ca c'était des animorphes et pas qu'un peu.  Me rétablissant promptement et réajustant les revers de mon manteau, je réfléchissais à où est-ce que j'avais vu cette femme.  Mes yeux s'écarquillèrent lorsque mon cerveau eut la révélation. Le bateau. Qu'est-ce que ces animorphes faisaient ici et qu'est-ce qu'il voulait à miss ?... ?... Winchester, c'est ça ! A chaque question ses réponses, déjà il fallait la tirer de là.  Me fit en pas de course j'essayait de préméditer les changements de direction de la jeune femme. Tout en courant moi même dans une direction transversale afin d'essayer de leur couper la route, je téléphonait en quatrième vitesse à mon ami.

- Je suis à l'angle de la rue des œillets  et de la rue Hector Anman, ou es ta planque la plus proche ?

Tout en écoutant sa réponse, je tournais et courrait aussi vite que mes jambes le pouvais et arrivait à l'intersection qui m'intéressait. Arrivant une cinquantaine de mètre devant miss Winchester je dégainais mon arme en criant un : «  écartez-vous » avant de faire feu dans le genou d'un des poursuivant .


Dernière édition par Devlin McAlistair le Ven 30 Juin - 5:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Ven 30 Juin - 2:08

Ce fichu talon manquant, c'est lui qui allait m'achever, j'allais finir par me tordre la cheville, c'était sûr ! Surtout sur ces pavés ! Je le savais, depuis que j'avais posé mon pied hors du lit, je m'étais dit que cette journée serait, on ne peut plus, horrible ! Alors que je pensais continuer mon chemin en prenant la rue qui se trouvait droit devant moi, quelqu'un d'autre me barra la route. Il ne me fallut pas plus de quelques secondes pour identifier cette personne comme un humain de sexe masculin... Mais ce que je vis en premier ne fut pas son visage, mais bien son pistolet pointé sur moi. Et croyez moi ce n'était pas un pistolet de donzelle ! Heureusement, je fus très vite rassurée, ce n'était pas moi qu'il visait. Je ne réfléchis pas longtemps pour me baisser et me mettre accroupie au sol histoire d'éviter la balle et me propulsa d'un pied pour reprendre ma course et allait vers l'homme qui venait de ralentir la course de mes assaillants. Je ne m'étais pas retournée pour voir l'état de mon ennemi, mais ce qui était sur, c'était qu'il avait dû avoir très mal après le hurlement qu'il venait de lancer. L'odeur du sang me donnait comme indice, en plus qu'il avait bel et bien était touché. Tant mieux. Malheureusement, il n'était pas seul et si je restais planter là comme une conne je me ferais vite attraper. J'avais l'impression d'être dans l'un de mes nombreux cauchemars !

Après m'être relevée entièrement pour courir plus facilement et non comme une ninja à ras le sol, je regardais le visage de la personne qui venait de me sauver la mise. Je restais choqué, ce visage, je n'avais pas pu l'oublier... C'était celui de l'homme qui avait partagé mon voyage de retour après avoir subi ces choses à Teria ! Devlin MacAlistair, comment aurais-je pu l'oublier ? Enfin ce n'était pas vraiment le moment de penser à ça !

Je courais sur la pointe des pieds pour éviter d'avoir à boitiller et m'accrocher au bras de l'homme pour poursuivre la course de nouveau avec lui. Car oui derrière nous les autres ne s'était pas arrêté ! Il continuait leur course et ne semblait pas vouloir se calmer. J'entendis d'autre hurlement, c'était sans doute un code entre eux, je ne savais plus trop et je n'avais pas envie de le savoir. En fait s'ils avaient été moins nombreux que cela, je me serais arrêté et je les aurais éclaté de par moi-même. Les Lycans sont très forts, ils ont les sens aiguisés, ils sont rapides mais pas plus fort qu'un vampire ça vous pouvez en être sûr !

- Monsieur MacAlistair ! Ça pour une surprise !!! Mais... Nous en reparlerons plus tard ! Pour le moment, ces Lycans veulent ma peau et je ne pense pas qu'à nous deux, nous puissions faire le poids face à eux !! Avez-vous une idée sur l'instant ? Car moi, je n'en ai aucune à part courir et me débarrasser de mes talons.... Oh …


J'avais une idée, j'improvisais, c'était farfelu, mais on verra bien ce qui se passe, car là en ne pouvant utiliser qu'une jambe, je ne servais pas à grand chose ! Alors je ralentis ma cadence et me mis derrière Devlin. De là, je sautais sans crier garde sur son dos et m'accrochais d'un bras à ses épaules.

- Ne vous arrêtez pas ! Je me débarrasse vite de ça !


Bon, c'était plus facile à dire qu'à faire, mais j'allais parvenir à retirer mes chaussures boutonnées, je comprenais mieux à ce moment-là pourquoi les humains utilisaient des fermetures éclair ou des systèmes de chaussures beaucoup plus faciles à retirer. Je galérais à retirer ma première chaussure et la balançais sur un des assaillants qui se la prit en plein visage. Je crois que c'était le même loup à qui j'avais envoyé une poignée de porte dans la figure.

Au moins, mon idée avait réussie à déstabiliser l'ennemi, c'était certain et je crois que ma cascade à du en surprendre plus d'un.

Je m'acharnais à retirer mon autre chaussure et la lançait en arrière aussi, cette fois, je ne touchais personne, peu importe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 89
Date d'inscription : 29/06/2017


MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Ven 30 Juin - 2:40

RP retranscrit de l'audio de Devlin McAlistair par Lazulis Winchester et corrigé par Devlin McAlistair.

Après le tir parfaitement réussi, manquant d'arracher la jambe à un lycan, je fut rapidement entraîné par Lazulis Winchester qui avait eut la bonne idée de ne pas abuser des bonnes choses et s'attarder ici. Courir vite et parler était une chose assez vampirique que malgré ma condition physique d'humain, je ne maîtrisais pas encore. Aussi, ma tentative de réponse à question fut assez compliquée.

- Je...fu....Venais....fu... Enquêter...

J'estimais que la réponse était suffisante. Pour me concentrer sur ma course. De la main, je lui indiquais qu'il faudrait tourner à gauche, ce que nous fîmes, toujours poursuivis par la bande d'enragés, et constatant qu'elle avait des difficultés à courir convenablement, ce qui ne l'empêchait pas d'être très rapide.

Pour sur, j'avais une idée, encore eut-il que que j'ai assez de souffle pour l'exposer. Aussi me contentais-je de guider lorsque subitement, elle me sauta sur le dos. M'enjoignant de continuer limite de faire comme si elle n'était pas là. Certes, j'avais l'habitude depuis l'armée à courir avec 60 kg sur le dos. Mais là l'expression « elle m'a sauté dessus » prenait vraiment tout son sens. Après avoir légèrement flanché sur le choc, je me remis à courir tant dis qu'elle parvenait tant bien que mal à se délester d'une chaussure et la lancer. Dans les pires situations, il faut savoir prendre les choses avec détachement, l'image devait être rocambolesque de moi courant avec ce jeune vampire sur le dos. Je ne put m'empêcher de prendre une profonde inspiration et un «  hue dada » en ré-accélérant. Au moins, la planque de mon indique n'était pas très loin, il faudrait être assez rapide et gagner quelques secondes de temps.

Nous étions à un carrefour de celle-ci. Gain de temps, une grande poubelle ferait l'affaire. Sans ralentir ma course, j'en renversais une juste derrière moi. Et tournais brusquement à droite pour m'engouffrer dans une porte que mon indique tenait ouvert et qu'il referma directement derrière nous. En nous faisant signe de nous taire. J'étais essoufflé et tombais à genoux Lazulis toujours sur mon dos. J'étais bien rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Ven 30 Juin - 13:55



a corriger

Je n'étais pas fatiguée pour un sous, j'avais été à peine essoufflée pendant ma course, mais je pus aisément me reposer en étant sur le dos de monsieur McAlistair. Cet homme était vraiment sympathique. Je me serais presque cru dans une de ces aventures que l'on peut lire dans les bouquins d'intrigue. Cet événement avait réussi à me faire sourire, malgré la situation. Une fois qu'il se mit accroupie, je posais mes pieds entourés de chaussette sur le sol et me défroissais les vêtements. Je regardais l'autre personne, que je ne connaissais pas et vins lui serrer la main pour le remercier de nous avoir sorties de ce pétrin. En fait, cet homme était apparu de nul part un peu comme Devlin et nous avais largement sauvé la mise. Curieuse coïncidence !

Le pauvre Devlin semblait complètement hors service, pas étonnant vu le poids qu'il avait dû porter pendant sa course et puis cela m'étonnais toujours de voir les humains avec autant de « force et d'énergie » . Ce n'était pas courant, d'autre de cette espèce auraient fuit dans une situation pareille.
Enfin, je souris et tendis la main à ce cher Devlin pour l'aider à se relever, il n'allait pas rester à l'entrée après tout. Je le tirais vers moi et ne lâchais pas sa main. Je vins poser mon autre main sur la sienne que je tenais déjà et le regardais droit dans les yeux.

- Merci beaucoup pour ce que vous venez de faire monsieur McAlistair, je vous dois une fière chandelle à vous et à votre... Ami ?

Je n'étais pas sur, mais Devlin devait sans doute connaître cette personne qui nous avait ouvert la porte. Bon, tout cela était bien beau, mais maintenant ? Je ne m'attendais pas vraiment à une telle situation, qu'en plus, j'avais créé... Mais je ne voulais pas laisser tout cela ainsi, après tout, c'était de ma faute, si je n'avais pas pris la vie d'un homme ce jour-là, rien de cela ne serait arrivé. J'avais sans l'avoir prémédité crée le chaos à Frost.

- Messieurs... J'imagine que cette situation doit vous sembler assez perplexe.

Tout en parlant, je regardais l'ami de McAlistaire pour lui faire signe que j'avancerais plus loin dans la maison, histoire de ne pas faire de bruit à l'entrée. Il serait fort dommage de se faire prendre.
Alors je m'engouffrais un peu plus loin dans le lotissement où je les attendis debout au milieu de la pièce. Je pense que cet endroit dans lequel j'étais devait-être le salon. Supposition logique vue qu'il y avait un canapé, des fauteuils, une table basse et tout ce qui était caractéristique d'un salon.
Je n'étais pas chez moi, mais je les invitais à s'asseoir pour que je puisse leur expliquer la situation plus convenablement. En attendant qu'ils le fasse-je sortie un de mes mouchoirs blancs brodé d'une de mes poches et vint éponger le front de Devlin. J'étais heureuse de le voir, mais ne m'attendais pas du tout à ce que se soit dans de telles circonstances... La première fois que nous nous étions rencontrés, nous avions était malade pendant tout le trajet, partageant notre passion pour les voyages en bateau.

De mon côté, je restais debout et j'avais donné mon mouchoir à Devlin pour qu'il puisse s'en servir encore. Puis je commençais à parler en regardant les deux hommes tours à tour.

- Je vous remercie encore de m'avoir sauvé, j'aurais pu me dépêtrer, enfin, c'est ce que je pensais, mais... Ils étaient plus nombreux que je ne l'aurais pensée... En fait, je crois que je suis la cause de tout ce grabuge... Je... Et bien, vous méritez sincèrement de connaître les causes de tout ce grabuge... Ces hommes, ces Lycans viennent de Teria comme vous pouvez vous en douter, ils font partie d'une tribu ou un chef de clan les diriges... Ce chef de clan avait un fils, qui aurait du reprendre sa succession… Mais il y a un an de cela...

Plus je parlais plus ma voix semblait de plus en plus grave, j'avais baissé les yeux, c'était la première fois que je parlerais de cela à des personnes extérieur à ma famille. Je me mordis la lèvre, anxieuse, je n'avais pas vraiment envie de me faire juger et je n'avais pas envie qu'on me prenne en pitié. Alors je ferais court et simple. S'ils avaient besoin de plus d'explications dans ce que je dirais et bien, je le ferais. Mais je préférais en dire le moins possible.

- Il y a un an de cela... D'ailleurs, c'est après cet Évènement que nous nous sommes rencontré sur un bateau monsieur McAlistair, … J'ai passé un petit moment sur Teria avec un groupe de recherche, après une soirée bien arrosé, je me suis retrouvé disons... Coincé avec un Lycan qui n'avait pas voulu me lâcher.. Enfin passons les détails, je l'ai tuée... Et il s'avérait que ce Lycan n'était pas n'importe qui, cet homme était le fils hérité du chef de la meute...


Je me mordis encore la lèvre nerveusement avec ma canine, faisant parler une légère goutte de sang que je récupéré avec ma lèvre.

- Pensez ce que vous voulez... Ce ne sont que les faits... Mais à cause de tout cela aujourd'hui, après un an jour pour jour, ils sont venus pour me prendre la vie. Je ne sais par contre-pas, comment ils se sont débrouillés pour arriver aussi nombreux et pour avoir bloqué la police... J'ai bien une petite idée de ce que je vais pouvoir faire pour réparer les pots cassés, je ne mettrais pas plus la vie des habitants de Frost en danger . D'ici peu, je ressortirais de votre maison et les attierais à nouveau vers moi, de cette façon, je pourrais les emmener hors de la ville et… Pour la suite, je verrais bien sur place ! Mais il est impératif que je les emmène loin d'ici, je ne connais pas leur nombre ni leur organisation, mais je pense que c'est possible, après tout, c'est après moi qu'ils en ont ! Je suis navré de vous avoir attiré, sans le vouloir, dans une telle situation. Et si je reviens en un seul morceau, je ferai en sorte de vous remercier comme il se le doit !

Qu'elle journée, je ne sais pas ce qui allait m'arriver par la suite, mais je me devais d'assumer mes actes et je le ferais.


Dernière édition par Lazulis Winchester le Sam 1 Juil - 3:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 89
Date d'inscription : 29/06/2017


MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Sam 1 Juil - 1:11

RP retranscrit de l'audio de Devlin McAlistair par Lazulis Winchester et corrigé par Devlin McAlistair.

Effectivement, l'effort avait été violent, après une bonne minute, il se releva toujours le souffle un peu court et parvint à aller jusqu'au salon. Une fois au salon, il s'appuya la main contre un mur pour procéder à des étirements. Clive avait suivit les deux autres et une fois la porte du salon, siffla.

Clive : - Pitre, t'as réussis à arriver jusqu'ici, en la portant, l'homme vampire? T'as plus de barbaque que j'pensais.

Devlin : - Winchester, permettez moi de vous présenter Clive Murdock.

Fit Devlin en finissant de reprendre son souffle.

Clive : - 'chanté.

Il demanda à Lazulis.

Clive : - 'Zetes la gonz' de la librairie, c'est ça ?

Tous deux s'assirent pour écouter les explications de Lazulis. Le visage grave. Devlin n'eut aucune peine à s'imaginer ce qui avait bien pu se passer pour que cette jeune femme si sympathique en vienne à tuer quelqu'un. Elle n'avait pas besoin d'en dire plus cela semblait relativement limpide.
Dans la tête de Clive pour résumer, cette fille avait flingué un lycan juste parce qu'il la draguait.
Clive : - ' Zoriez pas pu vous contenter de lui dire d'allait tenir la jambe à une autre.

Devlin se plaque une main sur la figure l'air blasé.

Devlin : - Clive....

Il avait beau avoir plus de 150 ans, Clive décidément ne savait pas parler le « femme ».

Clive : - Bah quoi ?

Devlin: - Je vous expliquerai plus tard.

Visiblement très fatigué. Et il regarda de nouveau Lazulis, d'un œil compatissant.

Devlin : - Je suis vraiment navré de ce qui s'est passé. Mais nous allons essayer de vous sortir de là. Votre solution à du bon, mais si jamais ils vous rattrapent, vous êtes morte.

Pour Devlin ces Lycans étaint clairement en tort. Il était hors de question de leur livrer Lazulis. Il se remémorer les bons et terribles moments passés sur le bateau, tellement malades que tous deux commençaient à presque trouver la perspective de la mort comme un enchantement.

Devlin : - Voyons un peu les autres options que nous avons. Voie diplomatique ?

Clive éclata de rire.Clive : - Avec ces rongeurs d'os, tu parles.

Devlin: - Alors voie du cimetière, jusqu'à ce qu'ils estiment que la voie diplomatique est préférable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Sam 1 Juil - 2:09

a corriger

Je regardais les deux hommes chacun leurs tours à chaque fois qu'ils parlaient et j'esquissais un légé sourire sans pour répondre à la dernière question de Clive. Après tout, je n'avais pas envie de faire un dessin et Devlin semblait l'avoir très bien compris. Comme sur le bateau, il me semblait que nous arrivions très bien à nous comprendre sans même devoir parler.

- Et bien, je suis au courant de ce qu'il pourrait se passer à vrai dire, je n'avais pas prévu de mourir aujourd'hui, en fait, je ne suis pas du tout suicidaire, mais...

D'un coup, je me repris, j'étais en train de dire des bêtises, comment pouvais-je baisser les bras aussi facilement ? Ok, j'avais tué un homme ! Mais ce n'était pas une raison pour ne pas attraper la main qu'on me tendait. Me donnant deux trois petites claques sur les joues, je soufflais un bon cou et me fit craquer le dos.

- J'allais refuser votre aide, mais ça aurait été complètement idiot de ma part ! Alors j'accepte, avec vous, j'aurais peut-être une chance de m'en sortir ! Comme votre ami l'a si bien dit une solution diplomatique ne serait pas très adapté, quoi que....

Je me tenais le menton en faisant mine de réfléchir.

- Si vous me livriez, en imaginant que derrière cela nous leur tendions un piège ? Je ne sais pas, il faudrait leur donner rendez-vous quelque part hors de la ville et leur annoncer que vous m'avez capturé et que vous êtes prêt à coopérer... Enfin pour vous monsieur McAlistair, j'imagine que ce sera un peu plus compliqué, vous les avez pas mal amoché après tout.

Oh oui, il ne les avait pas loupés, il courait bien, tirait bien, cet homme semblait sort
ir du lot. Sur le bateau, je l'avais vu dans un état lamentable et là, je découvrais un tout homme.
Je regardais Murdock droit dans les yeux, pas que je le regardais vraiment, je réfléchissais plus qu'autre chose.

- Avez-vous des armes ? Des menottes ou peut-être bien une corde... Déjà, je me demandais si mon idée semblait cohérente ? Vous avez peut-être une meilleure idée que de me livrer ?


Dernière édition par Lazulis Winchester le Sam 1 Juil - 3:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 89
Date d'inscription : 29/06/2017


MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Sam 1 Juil - 2:25

RP retranscrit de l'audio de Devlin McAlistair par Lazulis Winchester et corrigé par Devlin McAlistair.

Les deux hommes se regardèrent puis regardèrent Lazulis, il est vrai que son idée était assez bonne. A un détails prêt qui vint simultanément à l'esprit des deux.

Clive : - Donc vous m'proposez de vous livrer pour les attirer dans un piège ?

Il parut réfléchir quelques secondes.

Clive : - Yep , c'est pas mal. Mais y a juste un truc qui cloche dans vote plan.

Devlin : - Le concept dehors de la ville. Hors de la ville, on sera en pleine nature, donc sur leurs terrains, cette ville, ils ne la connaissent pas bien. Dans la ville, on a l'avantage.

Devlin tourna le regard vers Clive.

Devlin : - Des anciens entrepôts ?

Clive : - Du gâteau. Pour les menottes, j'ai ce qu'il faut, les armes aussi, et même des gaillards. Attendez moi là, z'avez tous s'qui faut au bar, j'devrais pas en avoir pour plus d'une heure.
À ces mots, le vampire se leva et quitta le salon, ils entendirent la porte d'entrée s'ouvrir puis se fermer. Devlin se leva.

Devlin : - il va aller négocier. Je suis ravi de vous revoir Miss Winchester. Dommage que les circonstances soient aussi sanglantes...

Fit-il avec un sourire.

Devlin : - Vous buvez quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Sam 1 Juil - 2:48


a corriger

C'est vrai qu'ils n'avaient pas tort pour le coup, je n'avais pas réfléchie à cela. En fait, ce n'était pas dans mes habitudes d'élaborer des plans. Certes, j'avais vécu de nombreuses aventures, mais pas à cette échelle-là. Jamais je n'aurais pensé me faire poursuivre jusqu'à mon pays natal pour me faire tuer. D'ailleurs, j'étais persuadée que j'avais été couverte par mes anciens collègues qui étaient sensés me couvrir... Quelqu'un m'aurait-il vendu ? … Maintenant que j'y pensais, je ne les avais pas revus en ville depuis pas mal de temps alors que leur expédition aurait dû être terminée depuis déjà un long moment. Une idée horrible me vint à l'esprit : et s'ils avaient tous été tués ? … J'y penserais plus tard, pour le moment, il fallait d'abord régler la situation.

Je regardais Clive partir et sourit à Devlin.


- Vous semblez très bien vous entendre tous les deux, c'est une bonne chose, je ne sais pas ce que j'aurais fait sans vous, je serais sans doute encore en train de courir à cloche pieds ! Ou pas.



Ce clive semblait pouvoir accéder à n'importer quel moyen, comme s'il était un génie. Nous lui demandions quelque chose et il pouvait nous l'octroyer. Qui était-il, j'étais en train de me poser la question.

- Qui est cet homme ? … Et bien, j'en suis ravi aussi, en fait, je ne pensais pas vous revoir d'aussi tôt et surtout pas maintenant, votre apparition a juste été incroyable ! J'aurais bien pris un peu de sang si monsieur Murdock en possède dans ses placards bien sûr... Je crois que je ne me suis pas ressourcé depuis ce matin après tout se stresse, je sens qu'il va me falloir un peu de force.


Quand j'avais soif mes yeux se teinter légèrement de rouge. Quand j'avais très soif mes pupilles étaient très rouge. Là, je ressentais juste un manque légé et je n'avais pas prise avec moi de quoi me sustenter.

Je suivis Devlin jusqu'au bar et regardais avec lui ce qu'avait ce vampire à nous proposer comme boisson, il semblait y avoir des alcools différents et du sang alcolisé, cependant il n'en restait qu'un fond. C'était peut-être mieux que rien ! Alors je pris deux verres qui se trouvaient sur un présentoir de verre non loin et m'en servie un verre pour commencer. Je regardais Devlin pour lui demandais ce qu'il voulait et lui versait un verre de son souhait. Quand nos verres furent servis, je levais le mien et vins le cogner très légèrement contre celui de ma connaissance.


- À nos retrouvailles et à cette nouvelle aventure qui nous attend, en espérant qu'il n'y aura pas trop de mal.


Je bue le sang qui était dans mon verre. Woh, il était très fort en alcool, je grimaçais un peu sur le coup, mais cela me convenait parfaitement. Le liquide eut vite disparu de mon verre et je le reposais sur la table. Normalement quand je n'ai plus besoin de sang mes pupilles redeviennent normales... Mais là ce n'était pas le cas... Quand je n'étais pas rassasié, je perdais toute énergie.


Dernière édition par Lazulis Winchester le Sam 1 Juil - 3:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 89
Date d'inscription : 29/06/2017


MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Sam 1 Juil - 3:07

RP retranscrit de l'audio de Devlin McAlistair par Lazulis Winchester et corrigé par Devlin McAlistair.

Il est vrai qu'un bon verre de whisky avait au moins le mérite de requinquer. A force d'étudier les vampires, j'avais remarqué que Lazulis était en manque de sang. Ce rougeoiement des yeux était très caractéristique. Comme j'aurais du m'en douter cette ordure de Clive buvait le sang comme du petit lait.

- À le saligaud ! Clive est le chef de la pègre d'ici, il n'est pas forcement recommandable, mais il peut s'avérer très utile à l'occasion. Et ce n'est pas un mauvais bougre si on sait fermer les yeux sur certains trucs... Vous manquez de sang, on dirait.

Fais-je en constatant que les yeux de la jeune femme n'étaient pas redevenus limpide. Je me mis à faire tous les placards ainsi que le petit frigo, rien d'autre que de l'alcool et rien d'autre pour agrémenter les alcools.

- Mince, c'est vrai que c'est une espèce de garçonnière ici. Pas une planque de ravitaillement.

Je me mis à réfléchir, il est vrai qu'il aurait mieux valu que miss Winchester soit au maximum de ses possibilités. Il ne me restait donc que deux solutions, trouvé un humain à buter, mais cela prendrait du temps... Je me mis à enlever ma veste et poser avec désinvolture :

- Vous préférez le bras ou le cou ?

Je connaissais suffisamment la culture vampire pour savoir que lorsqu'ils mordaient les humais c'était soit , au poignet, soit , ce qu'ils préféraient en générale : au cou.

En temps habituel, j'aurais laissé tout autre vampire se débrouiller avec ce qu'il a. Mais je voulais que Lazulis soit vraiment au maximum de ses capacités.Et devais-je l'admettre j'aurais pas aimé qu'un autre vampire me bouffe. Mais elle bizarrement ça ne me dérangait pas .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Sam 1 Juil - 3:20

- Chef de la mafia ?... Et bien, je ne l'aurais pas dit comme ça ! Enfin, j'imagine qu'il ne faut pas juger un bouquin sur sa couverture... Je prends note de ce que vous me dites. De toute façon, il faudra bien que je vous remercie tous les deux si cette mission réussie.

Alors que je rangeais le bazar que nous avions fait en nous servant, j'entendis quelque chose qui me fit presque siffler les oreilles. J'avais du mal entendre... Il venait de me proposer son cou et son bras. Je ris nerveusement, pas que l'humour me dérangeait, car oui, il devait être en train de faire une blague... Mais ce sujet avait tendance à me mettre mal à l'aise. Certains vampires avait déjà goûté au sang humain, moi, je n'avais encore jamais plantée mes crocs dans personne. C'était juste une question de respect et je pensais qu'il fallait être assez suffisamment proche d'une personne pour pouvoir partager un tel acte. Alors que je me retournais vers lui pour lui dire qu'il fallait arrêter ce genre de blague en rigolant, je le vis retirer sa veste. Là, il n'y avait pas que mes yeux qui étaient en train de rougir. Il était vraiment, vraiment, vraiment sérieux. Je restais toute penaude devant lui à le regarder la bouche entrouverte.

Quelques secondes passèrent, cela m'avait semblait une éternité, j'attrapais sa veste et la lui remis sur les épaules.

- Mais vous êtes fou ! Je ne vais pas vous faire ça ! Enfin.

C'est vrai que j'étais en manque et maintenant que je m'imaginais planter mes crocs dans la peau de son bras cela me donner encore plus envie. Pas que j'avais déjà eu cette envie de mordre un vampire.. Enfin si cela m'était déjà arrivé ! Comme tous les vampires en fait, mais il serait difficile de se contrôler cette fois-ci.

- Monsieur McAlistair, je ne pense pas que ce soit une très bonne idée.


Et pourtant, je tremblais. Je reculais d'un pas après avoir posé son vêtement sur ses épaules. Ce n'était d'ailleurs pas très concluant vu que celui-ci s'effondra au sol, comme si je n'avais rien fait. Je m'empresser de me baisser pour le ramasser, m'approchant par ce fait de très prêt de la peau de l'homme. Mon cœur s'emballait. Non, je n'étais pas amoureuse, mais j'avais une folle envie de boire son sang. Il fallait que je me retienne... même si j'avais besoin de force, il y avait sans doute un autre moyen. Pourquoi est-ce que cela me prenait autant la tête. N'importe quel autre vampire aurait sauté sur l'occasion ! Alors pourquoi pas moi ? Parce que Devlin était vraiment très gentil avec moi et que je ne voulais pas lui faire du mal. Pour moi, cette action de planter mes crocs dans sa chair et de boire son sang devait-être une véritable torture. Je ne croyais absolument pas ses balivernes comme quoi, c'était tout le contraire, c'était absurde après tout ! Vous avez déjà essayé de vous planter deux aiguilles de 10 cm de diamètre dans la peau ? Essayez pour voir et vous verrez si cela vous fait du bien ! Bon, j’exagérai peut-être un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 89
Date d'inscription : 29/06/2017


MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Sam 1 Juil - 3:33


RP retranscrit de l'audio de Devlin McAlistair par Lazulis Winchester et corrigé par Devlin McAlistair.

Lorsqu'elle remit ma veste sur mes épaules, je me demandais comment réagir à cela, deux solutions s'offraient à moi : Écouter ses mots et une part de ma raison et la laisser affronter les lycans en étant en manque. Ou écouter son corps et une autre part de ma raison, qui me disait qu'il fallait qu'elle ait les meilleures chances de survie. D'un mouvement d'épaule, je dégageais ma veste qui tomba par terre. Après tout quitte à être mordu, autant que ce soit avec quelqu'un avec qui on avait partagé de bons moments. Je lui souris légèrement selon les récits de divers humains et vampires, la morsure d'un être de la nuit procurait un plaisir incomparable. On avait tendance à ne pas porter crédit à de telles allégations, quand on voyez la taille des crocs de ses personnes. J'admets que je n'étais pas très rassuré mais bon, vu l'urgence de la situation, il valait mieux que j'assouvisse ma curiosité. J'écartais les bras, pris un air espiègle et dit sur un ton amusé.

- Allez! Venez faire un gros câlin.


Dernière édition par Devlin McAlistair le Sam 1 Juil - 4:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Sam 1 Juil - 3:44


J'étais en train de rêver là... Un humain était en train de s'offrir volontairement à une vampire, telle que moi et tout cela en le prenant à la rigolade. Je regardais ses bras qui s'ouvraient à moi... Mais quel tombeur ce monsieur McAlistair ! .. Je rougis de plus belle, mais franchement, j'avais du mal à me contrôler... Un calin ce n'était rien même si cela était surprenant.. Il fallait que je lui demande.


- Vous êtes masochiste, c'est cela ? … Bon, rien qu'un petit câlin alors, j'imagine que cela ne peut pas faire de mal… Même si...



Je soupirais et préférais venir cacher mon visage contre son épaule. Au contact infime que je trouvais là, si proche de son cou, mon cœur se mit à battre encore plus fort. Non, je n'allais pas pouvoir me retenir et je le savais ! Et tout cela même si ce monsieur avait sué monstrueusement après sa course. Je me mordis la lèvre et vins donner un léger baisé dans son cou. Depuis combien de temps n'avais-je pas été aussi proche d'un homme ? Je ne sais plus, en fait, je n'avais plus envie de leur faire confiance... Je ne me reconnaissais plus, mon manque de sang devait sans doute me mettre dans cet état. J'imaginais cela, car là en ce moment même, je n'arrivais pas à me reconnaître.


Mes bras étaient finalement passés autour de la taille de l'humain. C'était agréable un peu de tendresse, d'en donner et d'en recevoir de cette façon, dans une situation aussi bizarre. Mais une envie me trottait bien plus dans la tête.. Il fallait que je le fasse. Sans même pouvoir m'arrêter, je refis un autre baisé dans son cou, donna un petit coup de langue, comme par instinct et là, je plantais mes petits crocs dans son cou comme si j'avais toujours su faire ça.

La sensation était des plus agréable, rapidement, je sentais le sang qui coulait entre mes lèvres. Jamais oh grand jamais je n'avais goûté de sang aussi délicieux ! Même le sang de cheval que nous rapportait la tante Janette n'était pas mieux... J'aurais pu boire du sang de cet homme jusqu'à la dernière goutte... j'en étais déjà à ma troisième gorgée . Mes mains étaient remontaient et tenaient le visage de Devlin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 89
Date d'inscription : 29/06/2017


MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Sam 1 Juil - 5:34

Laserre dans mes bras qui entouraient ses épaules me procuraient de douces sensations. Lazulis Winchester avait un doux parfum... léger, mais enivrant.
Elle avait une telle fragilité en elle pour un être aussi fort et dangereux naturellement que je me dis que faire ceic était la moindre des attentions.

Je me sentais bien avec elle, non pas ne histoire d'amour naissant, mais plutôt d'amitié qui s'ignorait. Je me souvins que j'avais pensé à elle assez fréquemment, me demandant ce qu'elle devenait, me souvenant aussi de son air parfois absent et triste.
Je tressaillis légèrement à son premier baiser, très agréable, puis à à son second et sentit un douleur intense mais très brève dans mon cou, me faisant serrer la mâchoire avant de ressentir un plaisir de plus en plus plus grand.
Mes bras la pressèrent un peu plus contre moi tandis que, littéralement paralysé, je sentais en moi une chaleur et un plaisir que je n'avais jamais connus avant.

On disait que certains humains étaient drogués des morsures de vampire, recherchant ce plaisir, ce qui pouvait s'avérer très dangereux car les êtres de la nuit non habitués à cet exercice pouvaient, dans leur propre délectation, oublier de relâcher leur morsure et vider leur victime de son sang.

Mais cela n'avait guère d'importance pour moi: je tenais à l'aider à être au mieux, dans un sentiment de protection avec cette femme qui trouvait, en mer, son propre courage en m'encourageant, tandis que je faisais de même pour elle.
J'ignoris si le mot "amour" pouvait convenir: je ne ressentais que la douceur de la jeune femme et une extase sans commune mesure.

Une part de mon cerveau luttait, par contre, pour ma survie tandis que je sentais ses mains venaient se plaquer de part et d'autre de mon visage, un contact d'une douceur que je n'avais senti avec aucune femme.

-Lazulis... Parvins-je à murmurer dans un soupir alors que je me sentais capable de me perdre dans l'éternité de ce moment et de cette sensation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Sam 1 Juil - 23:41

Je devais m'arrêter, il semblait que j'étais enfin rassasié, mais son sang était tellement délicieux que j'avais envie de plus, de tellement plus...J'avais l'impression que mon corps était en ébullition. Je ne pensais pas ressentir de telles sensations de ma vie, je n'arrivais même pas à me sentir coupable pour Devlin... Le pauvre... Ou pas, j'avais l'impression qu'il appréciait beaucoup cela. Peut-être que la rumeur était-elle réelle, les humains semblaient prendre du plaisir par morsure. Tant mieux dans un sens, cela voulait dire que je ne lui avais fait aucun mal.

J'essayais de me reprendre, de me calmer et retirais mes crocs de son cou. Les deux trous que je venais de faire saigner encore, laissant glisser sur sa peau deux filets de liquide rouge. Voyant cela, je me décidais à y donner un coup de langue pour y récupérer le sang. Hum Délicieux. Cela aiderait à la cicatrisation, Enfin, je crois, encore une fois tout ce que je faisais en ce moment même était du pur instinct.

Boire ce sang m'avait revigoré comme jamais ! Beaucoup plus que si j'avais bu du sang d'animaux en temps normal.. Je regardais Devlin dans les yeux, mes pupilles devaient brillaient de mille feux.

- Est-ce que vous allez bien ? …

Mon souffle était court.

Je lui donnais une petite caresse sur la joue et essayais de me contenir, je n'avais qu'une envie-là, c'était de le plaquer contre le mur et de l'embrasser à pleine bouche. Non, il ne fallait pas précipiter les choses, j'aimais qu'elle soit bien faite. Surtout que faire ceci voudrait dire beaucoup de choses et je ne voulais pas me reperdre dans ces choses que l'ont Apelle " sentiments". Cela me faisait peur. Sans pouvoir me reculer plus, je me mis à plaquer ma main assez violemment contre le mur, en frôlant le visage de Devlin, je n'avais pas lâché son regard, mais je fis volteface pour pouvoir me calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 89
Date d'inscription : 29/06/2017


MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Dim 2 Juil - 5:40

Une sensation absolument incroyable s'était emparée de tout mon être durant cette étreinte. Le souffle court, je me livrais entièrement à la jeune femme en arrivant à peine à comprendre ce qu'il se passait, que ma vie s'en allait, et que j'adorais ça!

Lorsque Lazulis me lâcha, je me retrouvais à peine capable de tenir debout, regardant la jeune femme dans les yeux tandis qu'elle s'enquit de ma santé. Un simple clignement d'œil lui signifia que ça allait très bien, mais j'avais les jambes flageolantes, un léger tournis et la tête encore remplie des vagues de satisfaction immense qui m'avait envahi

Sa main sur ma joue était vraiment d'une incroyable douceur. Ses yeux, superbes naturellement, avaient viré à l'extraordinaire. C'était donc cela, l'effet de se nourrir de sang humain?
Fascinant…

L'espace d'un instant, je me sentais pousser des ailes, l'envie grandissante de nous rapprocher de nouveau se faisant sentir.
J'aurai été tenté de stopper cette envie étrange que je voyais dans son regard, même si j'étais attiré… chose que j'avais du mal à comprendre; Lazulis était belle, charmante, intelligente, à l'humour toujours près?
Bon, d'accord: le genre de filles qui feraient penser: "Qu'est-ce que tu attends, épouse-la"
Non, l'amour n'était pas mon lot.: des histoires sans lendemain… jamais rien de bien stable.
C'était autre chose, comme 2 êtres qui se comprennent.
Enfin... j'avais failli lui sortir une plaisanterie de bon aloi lorsqu'elle cessa de se rapprocher, plaqua la main contre un mur et tourna pour finir, comme moi, dos plaqué contre le mur à nous demander ce qu'il nous prend.

Mon affection pour Lazulis était indéniable. Jamais je n'aurai laissé un autre vampire me mordre et ça, je pense qu'elle l'a senti.
Quand je la regardais, ainsi pétillante, j'étais en joie.

Nombreuses étaient mes questions, étrange, ma gène…
Je dégaina mon arme et ouvrit le barillet.
-Hum! une vingtaine de balles? Vous pensez que je devrai leur demander de ne pas trop bouger pendant que je les tue? Sinon, il y a risque de gaspillage intempestif de munition…
Je mangerai volontiers quelque chose…


La plaisanterie était de goût pour sortir d'une  impressionnante sensation bizarre.
Oui, elle avait une chance… oui, elle se sentait bien tandis que je luttais contre l'envie de dormir.

-Mince, je crois qu'il va falloir que je mange quelque chose! Dites-moi qu'il a pensé à prendre du pain, en revenant des courses?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Dim 2 Juil - 21:54

Le voyant vaciller légèrement, en tout cas en voyant son teint blafard, je me dis que j'avais sans doute du abuser sur la dose de sang que je lui avais prise. Je m'en voulais vraiment au fond, je n'avais su me contrôler et si j'avais continué de la sorte, il serait sans doute mort ! C'était très embêtant, qu'il ait une telle baisse d'énergie, déjà pour lui et ensuite pour la suite des évènements. J'avais besoin de son aide et dans cet état, il serait difficile pour lui de faire quelque chose de correct. J'avais peur de l'envoyer à l'abattoir.

Depuis que nous nous étions recroisés, il y a de cela à peine une heure il avait enchaîné les bonnes actions, il m'avait sauvé deux fois. Soit il était trop gentil et trop bête, soit il était tout simplement inconscient. Devlin me faisait perdre mes moyens. Avec lui tout semblait possible, drôle et rocambolesque. C'était un homme qui savait y faire pour mettre du piment dans la vie des gens. Mais soit je pensais beaucoup trop en ce moment même, j'avais du mal à canaliser mes pensées, mes mouvements et mon énergie. Je ne tenais plus du tout en place. D'ailleurs, j'avais à peine vu Dévlin sortir son arme pour l'ouvrir. Je n'avais aucunement pris peur, ni reculé. Je ne pense pas qu'un jour monsieur McAlistair puisse m'effrayer. Il avait largement gagné ma confiance.

Je n'attendis pas qu'il me dise qu'il avait besoin de manger pour déjà fouiller dans les placards. Heureusement, il y avait de quoi faire. la réserve contenait : du pain de mie encore bon, du jambon, du saucisson et du beurre dans le frigo.

Avant de m'atteler à la fabrication du meilleur sandwich et mastoc de sa vie, je revint vers lui, le pris par le bras, non sans spontanéité, pour ne pas dire violence, pour l'emmener et le faire se coucher dans le canapé. Il fallait vraiment que j'arrive à prendre sur moi , je pourrais lui casser un bras que je n'y aurait rien vue du tout !

- Reposez-vous là pour le moment, je vais vous préparer quelque chose de rapide et de costaud ! Ne pensez même pas à ce qui sera prévu par la suite, reposez-vous, c'est déjà assez suffisant. Vous vouliez me redonner de la force ?

Je continuais de parler en allant derrière le bar pour commencer la préparation de son repas.

- Et bien, vous avez réussi, cependant, vous aussi vous faites des erreurs dans vos plans... Vous n'étiez pas sensé vous écrouler de fatigue… J'ai besoin de vous, c'était une mauvaise idée, j'espère que ce que je vais vous faire, va vous requinquer ! Je fais au plus vite ! Ne vous endormez pas ! Tenez, pour vous tenir éveillé, parlez-moi de vous ! Faites vous toujours le même travail ? Comment va votre santé mise à part en cet instant ? Êtes-vous marié ? Avez-vous des enfants ? Une famille ?

Oui, je parlais beaucoup, c'était le trop-plein d'énergie que j'avais, mais aussi, je ne voulais pas le voir fermer les paupières, s'il s'endormait, il serait difficile de le réveiller, j'avais même peur de l'avoir tué, avait-il suffisament de sang dans le corps? Vu son teint blanchâtre, j'avais un doute. Je me demandais même, avec tout ce que je lui avais pris " comment faisait-il pour parler, faire de l'humour et se tenir debout ?"

- Devlin.. Est-ce que vous êtes sûr que tout va bien ? … Je… En y réfléchissant, je crois que je vous ai pris trop de sang. Et j'ai peur de vous avoir presque tué....

Mes mains tremblaient sur le couteau que je venais de prendre, j'avais coupé beaucoup de tranches dans le jambon cuit et beaucoup de tranches dans le saucisson. Sur le pain, j'y avais étalé une très bonne couche de beurre sur les deux tranches. Je mettais la charcuterie sur son lit de gras, refermais le tout et vint en quatrième vitesse auprès de lui. Je m'asseyais au bord du canapé prêt de son bras et coupa le sandwich en petit morceau avec mes doigts. Je commençais à lui en mettre un dans la bouche même s'il commençait à parler. Mon visage semblait inquiet. Normal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 89
Date d'inscription : 29/06/2017


MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Lun 3 Juil - 22:14

La race avait de quoi surprendre et Lazulis de nouvelle démonstration. J'avais beau avoir passé plusieurs années ici, le fait qu'une femme aussi menu, parvienne à me soulever sans effort, avait de quoi attirer l'œil. Quelques-uns de mes collègues, dans une paranoïa excessive aurait estimé que c'est une raison valable pour exterminer toute la race. Moi, j'estimais que c'était une raison valable pour négocier. Bien que dans le cas présent, il n'y avait pas grand chose qui justifiait une négociation pour éviter une guerre. Il est vrai que ma tête me tourner un peu et que mon pistolet me semblait bien plus lourd que le normal. Je vis Lazulis me préparer un sandwich des plus chargé. Allez savoir pourquoi je ne pouvais m'empêcher de la regarder. J'aurais pu essayer de penser à autre chose, à des tactiques, mais non. Je me contentais de ne pas pouvoir détacher mes yeux d'elle. Il est vrai que nous venions de partager beaucoup de choses.

- Le suçon transfusion, c'est vrai que ce n'était pas anodin, sacré délire. Je ne suis pas homme à me laisser embrasser le cou par n'importer qui. Et même à moitié mort, je trouve moyen de plaisanter. Ne vous en fais pas.

Fit-il plus rassurant.

- Un peu de repos et ça devrait aller. Lorsque j'étais dans les opérations spéciales, on me faisait faire des escarmouches après 48 h sans dormir. Je tiendrais le coup. Peu de temps certes, mais je tiendrais.

Tant dis que lazulis revint vers moi et me fourrais des morceaux de sandwich dans la bouche, très bon d'ailleurs, je répondais à ses questions.

- Merchi, che ne sui touchour pas marié. Et d'ailleurs, j'ai tendance à faire fuir la gente féminine humaine. C'est vrai d'ailleurs que je vous appelle tout le temps miss Winchester, mais est-ce toujours juste ou madame autre chose ?
Fis-je avec un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Lun 3 Juil - 22:31

Bon et bien apparemment, il semblerait qu'il ne soit pas si mal en point que ça.. Il semblait bien éveillé et plutôt bavard pour quelqu'un qui venait de se faire boire au moins 1 litre de sang si pas plus. Je souris rassuré et attrapais un autre morceau de sandwich en l'écoutant.

- Cessez de dire des bêtises voyons.

Un suçon ? Mais c'était totalement inconvenant ! Comme si j'allais faire ça à un homme que je connaissais à peine. Certes, je me l'avouais à moi-même, Devlin, mais plaisais beaucoup, je ne pouvais pas nier l'évidence. Mais je n'allais pas lui sauter dessus telle une bête assoiffée de…. Oui là, c'était moi qui étais en train de dire des bêtises à moi-même. J'avais en effet pris son coup telle une bête assoiffée de sang. Je soupirais me sentant vraiment très bête vis-à-vis de ça et surtout, je sentais mes joues prendre feu. Il était rare que quelqu'un arrive à me faire rougir. Lui y arrivait très bien. Les compliments, ça me passer au-dessus de la tête, mais son humour lui un peu « rentre dedans » lui avait son effet.

Enfin, j'essayais de reprendre mon sérieux et de faire comme si de rien était, comme si ses paroles ne m'avaient pas outré ou gênée le moins du monde. Non ça ne me dérangeait pas en fait, mais... Parler de ce genre de choses me mettait souvent mal à l'aise. Cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas été aussi intime avec quelqu'un. Il était dur pour moi d'arriver à me reconnaître depuis tout à l'heure.

- Et bien, je suis vraiment étonnée, j'ai du mal à comprendre pourquoi les femmes vous fuis de cette façon. Je peux vous dire que même en étant malade sur ce bateau, j'ai passée un très bon moment, si pas un des instants les plus drôles de ma vie, je m'en rappellerai toute ma vie, c'est sûr ! De toute façon tant pis pour ces femmes, elles ne savent pas ce qu'elles ratent après tout ! Ne changez surtout pas monsieur McAlistair. … Pour ma part, je n'ai toujours pas changé de nom de famille, je suis un peu comme vous, les hommes me fuient comme la peste, je ne suis pas le modèle de femme idéale à marier. Je ne suis pas assez stable ou disons docile pour ça... Et puis cela fait un moment que je n'ai plus donné ma confiance à un homme... Enfin, je suis heureuse que vous ayez assez d'énergie, mais je ne pense pas vous laisser faire quoi que ce soit pour la suite des choses, même si vous me dites le contraire, je ne risquerai pas de vous perdre ! Surtout à cause d'une de mes bêtises.

Voilà, je lui mettais le dernier bout de pain dans la bouche. Je m'apprêtais à me relever pour lui en refaire un si besoin. Après tout, il avait besoin de force ! Mais trop mangé déclenché plus des vomissements qu'autre chose. Alors je lui demandais.

- Avez-vous encore faim ? Cela ne me dérange pas de dévaliser le garde mangé de monsieur Murlock si cela peut vous requinquez. S'il vous voit dans cet état... J'imagine qu'il sera très surpris, après tout, il est parti en nous laissant tous les deux dans un état disons, convenable… Et là, vous voilà épuisés comme si vous aviez fait la guerre...

J'étais à demi redressée et me pencher un peu pour lui offrir une nouvelle caresse sur sa joue, c'était très tendre, je ne sais pas pourquoi j'avais cette envie de le toucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 89
Date d'inscription : 29/06/2017


MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Lun 3 Juil - 22:52

Il était certain que ce sandwich m'avait requinqué et en même temps en écoutant Lazulis, je me sentais flatté. 'Est rare qu'une femme qu'elles fussent humaines ou vampire, trouve que c'était rater quelque chose que de m'éviter. Ça faisait vraiment plaisir à entendre et j'en appréciais que plus la béqué qu'elle m'infliger. Je ne sais pas si je devais me sentir triste pour elle ou rassurée pour moi qu'elle n'est pas trouvée mari.

- Et bien, comme Clive l'a dit, on m'appelle souvent l'homme vampire. À cause de mes habitudes que ni les vôtres ni les miens ne parviennent vraiment à comprendre. Comme quoi on juge beaucoup aux apparences. Et je dois admettre que pour moi aussi, ce voyage en bateau a été un souvenir impérissable. Même si nous étions peu glorieux.

En fait, c'est probablement parce que nous avions été peu glorieux, que finalement, ce voyage avait été superbe. Quand on est réduit à cet état là, on peu se permettre d'être entier. Et de ne pas s'embarrasser de fioritures et de faux-semblants. Lorsqu'elle se releva pour me proposer un autre sandwich, je secouais poliment la tête.

- Non merci, il ne faut pas que je mange de trop. Par contre si vous attrapiez un grand verre de lait cela serait fort bienvenu.

Elle se pencha sur moi et me caressa la joue, je fermais les yeux savourant ce contact et les rouvrit pour la regarder encore. C'était vraiment une superbe jeune femme.

- À croire que vous n'avez croisé que des hommes qui n'ont pas de goût.

Comment ne pouvait pas la trouver pas bonne à marier ? Ou alors c'est moi qui est des goûts bizarres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Mar 4 Juil - 2:19

À mon tour, je me fis honteusement flatter. Je ne pensais pas avoir marqué autant cet homme et j'en fus vraiment ravi. On ne rencontre pas ce genre de personne tous les jours et j'en venais même à penser que je n'aurais presque pas regretté d'avoir tué cet homme. Car à deux reprises cet incident nous avait réuni Devlin et moi, c'était sans doute un coup du destin.

Après avoir caressée sa joue Devlin, eut une réaction des plus inatendue, je ne pensais pas qu'il apprécierait autant mais en voyant l'expression sur son visage je me disais qu'en effet ma caresse semblait l'avoir touché. Tout ceci me faisait rougir comme jamais ou alors c'était le trop-plein d'énergie, c'était sans doute cela oui !

- Vous dites tout cela pour me flatter !

Je me relevais, je repartis prêt du garde mangé, je pris un verre, une brique de lait et je versais le contenu de l'un dans l'autre pour revenir prêt de monsieur McAlistaire et lui tendre le verre.

-Tenez ceci vous fera du bien pour faire passer le tout... Et arrêtez vos viles flatteries ! je.. je ne vais plus savoir ou me mettre et ce n'est pas le moment de faire ce genre de choses !

J'entrepris de me rasseoir prêt de Devlin, au même endroit que tout à l'heure et regarda cette fois l'un des murs de la pièce. Pas que celui-ci était passionnant, mais il m'était difficile de soutenir le regard de Devlin. Aussi, j'essayais de penser à ce qui se passerait tout à l'heure, je me demandais si je serais à la hauteur, si tout allait bien se passer et si personne ne serait blessés. Trop de questions se bousculaient dans ma tête et je soupirais encore. Comme j'avais du mal à tenir en place et que je ne voulais pas mettre un malaise, je me remis à regarder Devlin et là un détail me choqua presque ! Il avait un poil de barbe en trop dans une zone interdite ! J'approchais ma main et l'arrachai à l'aide de mon index et de mon pouce. D'un coup sec ! Le voilà entre mes doigts, je soufflais un coup dessus pour le faire s'envoler. Voilà qui était mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 89
Date d'inscription : 29/06/2017


MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Mar 4 Juil - 6:40

Une fois de plus, elle rougissait. Mine de rien, j'adorais produire cet effet-là de gêne, comme beaucoup d'hommes, car c'était , en général, un signe plutôt positif.

-Merci. Fis-je avec un sourire, prenant le verre de lait que me tendais Lazulis tout en me demandant de cesser mes flatteries
-Je ne fais qu'énoncer des faits. renchéris-je en rigolant avant de boire le contenu du verre.

Je sentais qu'elle avait du mal à me regarder, cherchant des points intéressants aux murs, surement un renseignement caché

Je posais le verre sur la table
J'avais besoin de me reposer un maximum avant d'entamer les débats avec les lycans. Débats qui promettaient d'être durs et assez sanglants.
Pourtant, j'avais envie de protéger cette femme, peu importe qu'elle soit plus rapide et plus forte. Allez savoir pourquoi, elle avait quelque chose d'attirant que j'avais déjà remarqué lors du voyage en bateau. De drôle, de sympathique, et d'attirant!

Elle semblait étrangement cogiter, le regard perdu vers l'infini.
Toujours étendu sur le canapé, je tendis la main vers elle, mon index et mon majeur joints vinrent effleurer sa joue pour l'amener à tourner la tête vers moi et me regarder:

-Qu'est-ce qui vous ennuie? Je sentirai votre tracas jusqu'aux confins de la planète. Que vous arrive-t-il?
Ma question était franche et emprunte d'un légère inquiétude. L'avais-je froissée par mes plaisanteries? Au fond de moi, je sentais que non: il y avait autre chose.

- Ayeuh !...mais... ???!

Elle venait de m'arracher un poil ?

- Mais enfin ? Tortionnaire !

Ce sont des choses qui ne se font pas. Enfin je ris intérieurement, mais vu ma faiblesse, ça faisait encore plus mal que d'habitude. Je pointais un index accusateur vers elle.

- Ne refaites jamais cela !


Même si le ton de l'avertissement était bien peu autoritaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Mar 4 Juil - 23:02

Je rigolais en le voyant crier après mon épilation surprise. Ce n'était pas dans mes habitudes de rire du malheur des autres, mais je n'avais pas pensée une seule seconde qu'il aurait réagi de la sorte. Je tentais de me calmer un peu au niveau de mes rires et vient lui embrasser la joue, là où j'avais retiré un morceau de lui, qui n'aurait pas du être là. J'essayerais de ne plus tenter le coup ! Mais ce n'était pas de ma faute, après tout, j'avais voulu dériver mes yeux de son regard... Et j'étais tombée sur ce poil qui se trouvait hors territoire.

- Excusez-moi, c'était plus fort que moi, je n'ai pas pu m'en empêcher ! Je ... Comment dire, je m'angoisse en pensant à l'arrivée de monsieur Murdock, j'espère que tout vas bien pour lui et qu'il sera de retour rapidement. Les lycans ne sont pas très commodes. Aussi, j'espère que tout se passera bien.


Je pris une pause entre mes paroles.

- je n'avais pas imaginé en me levant ce matin que cette journée serait faite ainsi, mais bon, on y croit, tout va bien se passer et tout s'arrangera. Je ferais mon maximum pour que cela soit le cas. En attendant reprenez vos forces.


Cette fois, je n'avais pas détourné le regard vu que l'homme m'avait enclin d'un geste du doigt à le regarder. Il serait mal vu que je regarde ailleurs de nouveau et puis il était si agréable de se plonger dans son regard. Aussi gênante soit la situation, je n'avais pas envie de m'en priver. Je commençais à comprendre qu'avec monsieur McAlistaire, il n'était pas nécessaire de prendre des pincettes. Mais j'avais tout de même peur de faire un faux pas, je voulais garder les apparences, me montrer forte et faire en sorte de faire penser que je maîtrisais la situation et mes émotions. C'était un peu raté. J'avais succombé au sang de Devlin et je lui avais offert des baisers à plusieurs reprises.

Alors que je m'apprêtais à faire une bêtise. C'est-à-dire : pencher mon visage à quelques millimètres de celui de monsieur McAlistaire, mon téléphone vibra dans ma poche. Tiens, il était rare que je reçoive quelconque message. Je sortis celui-ci de ma robe et ouvrit l'écran qui était rabattu sur le clavier. C'était un message de mon frère Paul. Le message ne datait pas de l'instant, en fait mon téléphone m'avait simplement rappelé que j'avais un message non lu. Paul me demandait si tout allait bien de mon côté, car c'était le grabuge total dans la ville. Il me demandait aussi si j'étais la cause de ce remue-ménage. C'est vrai qu'il était au courant pour mes mésaventures à Teria, mais comment pouvait-il savoir que j'avais été potentiellement la cause de tout ce cohubohu, J'arquais un sourcil et regardai un instant Devlin . Je retournais sur mon écran pour entamer un message.

- Mon jeune frère s'inquiète de moi, c'est bizarre, il me demande si je suis la cause de ce raffut... Comment peut-il savoir cela ? Après tout… Je ne suis pas le centre du monde ! Et il y aurait pu avoir une tonne de raisons pour que des lycans viennent en ville de cette façon. Cela fait un moment que je soupçonne mon frère Paul, d'avoir un travail peu recommandable... D'où les informations... Pas que cela me dérange qu'il fasse un travail frauduleux, mais... je m'inquiète pour lui. Oh pardon monsieur McAlistaire, je m'emporte et voilà que je vous dévoile mes pensées.

Tout en parlant, je faisais aller mes doigts fins sur les boutons du clavier. Cela faisait plusieurs fois que je recommençais mon message, ne sachant quoi lui dire. J'avais toujours été franche avec lui, mais là, j'hésitais sur quoi lui dire. Oh et puis j'allais tout simplement le rassurer. Je lui écrivais que tout allait bien pour moi, qu'un homme m'avait sauvé la vie et qu'en ce moment, j'étais en sûreté. Mais ne lui en dis pas plus sur les évènements. Je lui demandais aussi, si de son côté tout allait bien. J'envoyais le tout d'un geste de main et fermais mon portable pour le ranger de nouveau dans ma robe.

-Avez-vous besoin d'autres choses monsieur McAlistaire? Est-ce qu'une cigarette, vous ferait du bien ?


J'avais envie de parler de tout et de rien avec Devlin, mais comme ce n'étais pas vraiment le moment, je préférais lui parler et lui demander des futilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 89
Date d'inscription : 29/06/2017


MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Mar 4 Juil - 23:29

Dieu qu'il était bon de la regarder. Même si elle s'était livrée à une séance de torture. Petit à petit, je me disais que je pourrais me régaler de cette vision toute ma vie. Bien que les circonstances nécessitaient que je garde la tête froide. Mais les minutes passant me compliquaient la tâche. Il est vrai que je m'intéressais énormément à la culture vampire, mais je n'aurais jamais cru, qu'une représentante de cette race puisse m'attirer. Mais il est vrai que Lazulis était réellement une jeune femme très attirante.

- Ne vous inquiétez pas trop pour Clive, c'est un dur à cuir, qui à les moyens de s'entourer de d'autre dur à cuir. À mon avis, il ne se sera pas présenté devant les lycans, sans leur donner de bonnes raisons de ne pas jouer les fanfarons. Oui, je crois qu'il va falloir que je me repose. Mais je suis bien, là.

Lorsqu'elle se pencha pour embrasser ma joue, autant par réflexe que par envie, j'embrassais la sienne. Elle avait la peau douce et chaude. J'avais presque envie du contact de ses lèvres sur les miennes. Hélas, la technologie brisa ce moment.

Le téléphone de Lazulis vibra et après lecture, elle répondait tout en m'expliquant de quoi il retournait. Ainsi donc elle avait un frère qui tremperait dans des choses pas joli, joli.

- Mais dévoilé, dévoilé.

Fis-je avec un petit rire.

- Oh, vous savez, bien des boulots ne sont pas recommandables. Même moi, je ne recommanderais pas le mien. Tant il peut s'avérer dangereux. Enfin, j'espère aussi que ça va bien se passer.

Lorsqu'elle me proposa une cigarette, je rigolais légèrement.

- Mademoiselle, vous me prenez par les sentiments. Encore un peu et vous serez à l'image de la femme parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Mer 5 Juil - 0:05

Décidément, je ne semblais pas déranger monsieur McAlistair. Il semblerait que nos pensées et nos gestes soient en accord. J'appréciais beaucoup le baiser qu'il me rendit, même si au fond, il fallait encore l'avouer, j'avais envie de plus, de tellement plus ! Rien que d'y penser mon cœur battait la chamade.

- Et bien si vous me dites qu'il peut se débrouiller seul, je vous fais confiance, après tout, vous semblez très bien le connaître.


Toujours le mot pour rire, il avait une présence des plus relaxante, il n'y avait pas un instant où j'avais envie d'arrêter de sourire face à lui. Je me demandais de quoi j'aurais bien pu avoir l'air avec les lèvres aussi étirées. Je devais ressembler à une cruche niaiseuse.

- Votre travail consiste à protéger les membres de l'ambassade humaine, dans notre ville, c'est cela ? Je n'en suis plus très sur, donc corrigez moi si je me trompe. Peut-être avez-vous changé de travail depuis que nous nous sommes croisés pour la dernière fois. Vous semblez être quelqu'un de très résistant malgré que vous soyez humain. Je ne devrais pas m'en faire pour vous, mais dans la situation actuelle, je ne peux pas m'en empêcher.


Il venait encore de me faire rougir, je ne savais pas quoi en penser. Était-il vraiment en train de me draguer ou était-ce simplement pour me taquiner qu'il me disait ces flatteries ? J'avais envie de le savoir alors je lui demandais.

- Serais-ce une invitation à ce que je vienne cueillir vos lèvres ? Ou vous prenez tout simplement du plaisir à me voir rougir de la sorte ? De toute façon, ce n'est pas le moment, et si vous voulez quelque chose, il faudra venir le chercher par vous même ! Je ne suis pas une femme qu'on peu charmer aussi facilement.

Ouai... Je n'étais pas convainque moi-même. Il avait largement réussi son coup, j'étais tombée dans son piège. La preuve en était que je rougissais pour rien, que j'avais le sourire aux lèvres et que mon cœur battait la chamade. Je savais que le sang humain nous mettait dans tous nos états, nous les vampires, mais je ne pensais pas que ces symptômes-là en faisaient partit.

Je tentais de garder mon sérieux et sortais ma blague à tabac. C'était beaucoup moins cher que les cigarettes déjà faites, je faisais en fonction de mes moyens. Cependant, le tabac était naturel et sans additif superflu. Je pris une feuille, un filtre et du tabac. Cette fois, j'avais battu mon record de roulage de cigarette. En moins de deux, celle-ci était roulée. Il ne me restait plus qu'a porter celle-ci jusqu'à ma bouche, pour en donner un coup de langue et la refermer. Une clope parfaite ! J'entrepris de glisser ma blonde entre les lèvres de Devlin et sortis mon zippo aux couleurs turquoise. Je faisais sortir la flamme de mon feu et l'apportait au bout de la cigarette pour l'a lui allumer.

- J'espère que le tabac sera à votre goût, ce n'est pas le meilleur, mais il est appréciable !


Mon téléphone venait à nouveau de vibrer, je ne réagis pas dans l'immédiat, j'étais beaucoup trop concentrée sur les lèvres de monsieur McAlistair. Mais je me réveillais rapidement et sortis mon moyen de communication, pour regarder mon nouveau message. C'était encore mon frère Paul.

Paul : « Si tu vas bien, c'est tout ce qui compte sœurette, je suis rentrée à la maison, voir si tout allait bien et tout le monde est en sécurité ! Ne t'en fais pas pour moi, je me débrouille. Comment ça quelqu'un t'a sauvé la vie?? Tu es donc bien la cause de tout cela, je me trompe ? »


En fait Paul était très bien au courant des faits. Grace au réseau, il avait eut des nouvelles de la part de Clive qui lui avait annoncé que sa sœur était avec Devlin, en sécurité. Il essayait juste de ne pas se faire griller, si sa sœur apprenait ce qu'il faisait, il aurait sans doute droit à un remontage de bretelle. Paul ne comptait pas laisser sa grande sœur se faire menacer de mort... Surtout par des types qui l'avaient fait souffrir indirectement. Il demanderait à Clive s'il pouvait participer aux opérations d'une façon ou d'une autre.

Je ne répondis pas à mon frère. Il n'avait pas besoin de poser la question et son comportement m'énervais, une fois que mes problèmes seraient réglés, je comptais bien m'occuper de son cas à lui. Si j'apprenais que d'une façon ou d'une autre, il mettait la famille en danger... Je crois que je serais capable de lui mettre une branlé magistrale.

Mon attention se rapporta sur Devlin à nouveau et je lui prit la cigarette quelques secondes des mains ou des lèvres après qu'il ait tiré une taffe. J'en pris une à mon tour et soufflais la fumée un peu plus loin. J'y pensais, le propriétaire des lieux n'apprécierait certainement pas. Je redonnais la cigarette à Devlin et me levai d'un coup pour allait chercher un récipient.J'en trouvais un qui semblait assez mieux et usée et je le posais sur le ventre de Devlin. Aussi, je ne m'arrêtais pas en si bon chemin, je partis ouvrir une fenêtre qui se trouvait dans une autre pièce histoire d'aérer un peu. Je me trouvais sans gêne, je n'avais pas réfléchi... Et pourtant, je réfléchissais à deux fois avant de fumer dans la maison d'autrui.

- Vous pensez qu'il nous en voudra pour la fumée ? … Je n'y avais pas pensé sur le coup, j'endosserais la responsabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 89
Date d'inscription : 29/06/2017


MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Mer 5 Juil - 0:37

J'eus un sourire différent de ceux que j'avais d'habitude, aux paroles de Lazulis, qui sonnait ma fois comme le baroude d'honneur d'une armée en déroute. D'une simple contraction des abdominaux, je me régressais un peu, mon visage à quelques centimètres du sien, un clin d'œil malicieux, accompagna mon sourire le plus charmeur.

- Dangereux, un t-elle incitation à la chasse, pour un prédateur de mon espèce.

Plus ou moins inconsciemment , Lazulis m'invitait à un jeu que j'adorais. Je me demandais si c'était fais exprès ou pas. Mais elle avait réveillé le démon. J'avais beau m'y connaître moi-même en tabac à rouler, jamais je n'aurais pu faire une cigarette aussi vite. J'hésitais entre m'extasier des prouesses physiques des vampires ou de la sensualité inconsciente de la jeune femme, lorsqu'elle terminait de préparer le bâton de feu. Elle alluma la cigarette, pour la glisser entre mes lèvres, je sentais la chaleur brûlante du tabac et le goût parfumé de son rouge à lèvres, qui ne donnait que plus d'arôme. Elle sembla s'inquiéter du fait que la fumée puisse incommoder Clive. Je la vis manœuvrer pour aérer la pièce tant dit que de l'index, je tapotais quelques cendres dans le pot en verre.

- Votre attention est admirable. Ne vous inquiétez pas pour Clive, lui-même est fumeur et parfois même s'autorise un bon cigare. Donc ne vous inquiétez pas trop.

Je tirais de nouveau une latte avant de tendre la cigarette à Lazulis.

- Sinon oui, je suis toujours dans le métier. Bien que je me demande si je ne fais pas plus peur à mes collègues qu'autre chose. Ils ont un souci avec la décoration de mon appartement. Et vous donc que devenez-vous ? Dans ce monde cruel et perfide. Il est vrai que la dernière fois que l'on s'était croisés, vous faisiez partie d'une expédition d'étude.

Bizarrement, j'étais curieux de savoir ce qui l'en était aujourd'hui, je n'avais pas oublié que Clive avait dit qu'elle était employée dans une librairie. Mais j'avais envie d'en savoir plus. J'étais comme aimanté. Ha, il fallait la charmer ? Elle donnait envie de s'y essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Ven 7 Juil - 15:45

Qu'elle drôle de situation... J'étais partagée entre l'inquiétude et l'envie de m'amuser. Monsieur McAlistaire lui semblait prendre la situation un peu à la légère. Était-ce sans doute à cause du manque de sang, qui le faisait délirer? Non, même si je ne le connaissais presque pas, j'avais su deviner que cet homme était fait ainsi et ce n'était pas pour me déplaire. Quelqu'un d'encore plus inquiet que moi m'aurait sans doute fait rager ou stresser.

Je le laissais se redresser pour se retrouver tout prêt de moi, je souris sous son clin d'œil en le regardant dans les yeux. J'aimais jouer aussi pour ma part, mais ne me laisserais pas prendre aussi facilement. Après tout, il avait beau être gentil et drôle, je ne le connaissais pas plus que ça, méfiance. ! Quand je revins après avoir ouvert la fenêtre, je restai debout, attrapais la cigarette que me tendait Devlin et tira une seule et unique bouffée. J'envoyais la fumée vers le plafond en levant légèrement la tête. Absorber le contenu d'une blonde directement était des plus agréable, mais la fumée venant des autres était très déplaisante, je ne voulais pas le faire subir à Devlin.

- Et bien, je suis rassurée, d'ailleurs, je sentais bien l'emprunte de tabac qui était dans la pièce, j'aurais dû m'en douter. Enfin, ce n'est pas une raison pour embaumer la pièce de nouveau.


Je pris un nouveau temps de silence pour ne pas noyer Devlin de mes paroles.

- Pourquoi donc vos collègues ont-ils peur de vous ? ... À cause de votre décoration ? J'ai du mal à saisir mon cher... Vos connaissances doivent être vraiment particulières, pour juger une personne par rapport à ses meubles... Où Alors, votre appartement doit être vraiment particulier ? Est-il construit à l'envers ?

J'imaginais très bien une bâtisse complètement retournée dans laquelle Monsieur McAlistair aurait pu vivre. En fait, je n'aurais pas été plus étonnée que cela. Cette idée me fit rigoler un peu. Tout en calmant mes rires, je repris pour répondre à ses questions.

- …. Oh moi… Je ne sais pas trop ce que je deviens, je travaille toujours à la librairie de monsieur Cubrique, comme monsieur Murdock vous l'a énoncé plus tôt, mais je commence à m'y ennuyer et à y perdre de l'intérêt. Je pense avoir fait le tour de tous les ouvrages possible. Les voyages et les aventures me manquent un peu. Il y a cependant quelque chose dans ceux-ci qui ne vont pas me manquer, ce sont les transports en bateau, je crois que je ne m'y ferais jamais. Si vous vous rappelez de notre arrivée à Gaia... Nous étions, enfin en tout cas dans mon cas, j'étais au bord de la mort. Je préférerais subir tout autre torture que ça !

Je ne préférais pas parler de mon groupe. Depuis mon départ de Teria je n'avais plus eu aucune nouvelle d'eux et je m'en inquiétais.

Finalement, je me décidais à me rasseoir auprès de mon ami, je lui poussais légèrement les jambes et m'installai au bout du canapé, prêt des pieds de Devlin. Je le regardais fumer et me demandais pourquoi avait-il était aussi sympathique jusqu'à maintenant avec moi. Une peur m'envahissait : me manipulait-il ? Si oui pourquoi ? Après tout, je n'avais rien à apporter. Je me demandais aussi s'il n'avait pas quelque chose à voir avec les Lycans... C'était une pensée très idiote, car si cela avait été le cas, je serais sans doute morte depuis un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 89
Date d'inscription : 29/06/2017


MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Ven 7 Juil - 23:37

Je pouffais de rire à l'évocation de mon appartement, c'est vrai qu'on aurait pu dire qu'il était à l'envers. Tant on ne savait pas où à quoi le raccorder vraiment. J'eus un soupir après mon rire de satisfaction. Décidément, Lazulis avait un truc vraiment adorable. Tout le temps où je l'avais observée, j'avais examinée ses gestes décontractés et sentais chez elle à la fois de la retenue et un légé côté excentrique. Était-ce dû au fait qu'elle avait bu du sang ? J'avais lu dans un ouvrage que le sang humain rendait les vampires un peu bizarres.

- Mon appartement n'est pas à l'envers.

Fis-je de bonne humeur.

- Mais il est un savant mélange de votre style d'ameublement et du style de chez nous. Beaucoup marmonnent parmi mes collègues, que je me …

Je mimais les guillemets de mes doigts.

-... Vampirise. J'aime bien votre style d'ameublement, quel mal y a t-il à cela ?

Elle me parla de ce qu'elle devenait, l'évocation du voyage en bateau me rappela à quel point nous étions dans un état pitoyable. Je fis la grimace, avant de dire presque suppliant :

- Pitié ne parlez plus de bateaux ! J'en suis malade rien que d'y penser.

Je retrouvais à nouveau mon sourire taquin, l'espièglerie de mon regard me rapprochant de nouveau de Lazulis.

- Qui sait peut-être que l'aventure vous appelle.

Fais-je l'œil pétillant.

- L'attrait de l'inconnu, de l'action, on a certes des lycans aux fesses, mais il faut admettre ce qu'il est, ça a un côté grisant.


Fais-je relevant rapidement les sourcils. Mon visage était très proche du sien, une part de moi avait envie d'être encore plus proche. Je me penchais un peu plus, mes lèvres effleurant doucement les siennes puis le baiser se fit plus franc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Sam 8 Juil - 0:01

Là, ses lèvres pressées contre les miennes me firent oublier toutes les informations qui allaient sortir de ma bouche. Même s'il en avait l'air et qu'il se rapprochait dangereusement de moi, je ne m'étais pas du tout attendue à cela ! Je crois que même en voyant son visage se rapprocher du mien, l'information n'était pas passée et je n'avais rien vu . Comme si mon cerveau avait effacé cet instant de ma tête... Pas que je l'aurais repoussé ! Peut-être l'aurais-je esquivé par pur jeu ou... Peut-être bien que si, j'aurais peut-être fui. Nous étions en train de nous embrasser et je me posais ce genre de question futile. Mon cœur était en train de faire des dératés, comme un vieux moteur que l'on n'utilisait jamais, que l'ont redémarrait après un long moment et qui aurait oublié comment fonctionner correctement.

J'avais l'impression d'être adolescente lors de mon premier baisé. Les lèvres de Devlin avait un petit goût de tabac, mais cela ne me dérangeait aucunement. De toute façon, j'étais beaucoup trop surprise pour que la moindre chose ne me dérange .. J'hésitais, mais je levais la main gauche pour venir toucher sa joue du bout des doigts, lors de ce baiser auxquel je répondais. J'étais maladroite, je restais douce, appuyant que très peu ma bouche contre la sienne. J'aimais ça la douceur même si parfois quelque chose de plus effréné me plaisais aussi. Mais il ne fallait pas presser plus les choses... Non, il ne fallait pas, je ne voulais pas gâcher les choses.

Mes paupières se fermèrent alors que je l'avais regardé un petit temps et je vins, de ma canine mordiller légèrement sa lèvre inférieur. Bien sûr, je fis en sorte de ne pas lui faire de mal.


Que penser de tout cela ? C'était la question que j'étais en train de me poser en me reculant légèrement pour reprendre mon souffle. Ma main était restée sur sa joue à caresser celle-ci. Qu'il était agréable de se retrouver aussi proche de cet homme. C'était aussi très agréable de voir quelqu'un de la gente masculine, qui n'avait pas froid aux yeux sans pour autant être quelqu'un de vulgaire et d'hautain. Nous étions de jeunes qui venaient de s'embrasser pour la première fois. Je crois, sans exagérer que je n'avais jamais eut un baiser d'aussi agréable. Je n'avais embrassait que deux hommes dans ma vie : l'homme qui aurait du se fiancer avec moi et qui , il fallait le dire, embrassait comme une brute. Et l'homme qui m'avait pris ma dignité un soir, sur les terres de Teria. Le baiser de Devlin était donc on ne peut plus délicieux, non il était juste incroyable.Je crois que cet instant, je n'effacerais jamais de ma mémoire.

Je retirais doucement ma main de sa joue, mon souffle était court et mon cœur battait tout aussi fort. Mes yeux qui étaient toujours aussi rouges le regardaient avec beaucoup de tendresse et contentement. Si j'avais été ailleurs, je pense que je lui aurais sauté dessus... Et peut-être que je l'aurais vidé de son sang. Ce n'était pas une si mauvaise chose que cela que nous ne soyons pas chez nous.

- Monsieur McAlistaire? ….

Que dire d'autres ? De toute façon, il devait ressentir tout ce qu'il y avait en moi, en ce moment même. Mon regard parlait de lui-même.

- Je ne m'attendais pas à ça du tout, pourquoi m'as-tu fais ç....


J'en perdais mon bon parlé. Je me repris assez rapidement. Je parlais dans un langage familier principalement avec mes proches, et donc ma famille.

- C'était des plus inattendue ! En quel honneur m'avez vous donner ce baiser ? Je n'ai pourtant rien fait pour mériter une telle faveur.

Car oui, je pensais sincèrement que s'en était une, vu que moi-même, je n'avais pas osé franchir le pas, pensant que tout cela était beaucoup trop tôt et spontané. Je crois que la spontané on ne la nous retirera pas à tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 89
Date d'inscription : 29/06/2017


MessageSujet: Re: Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]   Sam 8 Juil - 0:33

Ce fut là le baiser le plus agréable de toute mon existence. Si on m'avait dit que j'éprouverais une telle attirance pour une vampire, il y a ne serais-ce que 10 ans, j'aurais rigolé à gorge déployée ou eu la nausée selon l'humeur du moment. Pourtant après ces années passées ici, j'avais reconsidéré mon aversion pour la race vampire et dois-je me l'avouer, lorsque j'avais rencontré Lazulis la première fois sur le bateau, tous les deux alternant les toilettes du plus bas niveau, j'ai eu la crainte un petit peu stupide, qu'elle essayerais de se soigner en me bouffant. Crainte qui disparut d'ailleurs au bout de quelques heures de discussion. Lazulis avait été la première vampire dont j'avais cessé de me méfier. Et là, je la regardais conscient que c'était bien plus que de la confiance. Une attirance qui ne s'expliquait pas, mais qui était bien réelle. Le contact de ses lèvres si douces, de ses doigts sur ma joue, je ne pu moi-même m'empêcher d''avancer ma main vers son visage, pour caresser sa joue et ses cheveux soyeux.

- C'est une faveur réciproque.

Fis-je avec un sourire tendre. Quelques mots de la plus grande des sincérités, j'avais encore envie de ses lèvres, de sa peau. Le temps et l'espace n'existaient plus entre nous, je ne sentais même pas que j'étais en train de me rapprocher d'elle de nouveau, tel le papillon attiré par la lumière. J'entendis juste une voix qui m'interrompit.

Clive : - Bordel ! J'peux pas m'absenter 10 minutes sans qu'vous fassiez des trucs. Et vous croyez qu'on m'aurait invité ? Nooon...

Je fermais les yeux, secouant la tête et eut le soupir du « Clive, la subtilité à l'état pure »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une vengeance improbable et une rencontre surprise [pv Devlin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» Baptême surprise de Petite Plume.
» [SUJET TERMINE] 4 but 2 - La soirée de l'improbable |Chase/Apollo/May/Ange|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Frost-
Sauter vers: