AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Par ce que j'aime mes autres bébés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Criminelle

avatar
I am
Âge : 19 ans
Amoureux(se)? : De moi, oui.
Localisation : La Ville d'Aideen
Emploi/loisirs : Enquêtrice, détective privée.. Je ne suis pas une criminelle !
Multicompte ? : Nuuuh
Messages : 74
Date d'inscription : 15/06/2017
À vous ! : Je suis une psychique. Je suis très sarcastique, et mon humour est cru. Bonne chance, on a du mal à me supporter certains temps.
Somnia, ma meilleure amie de toujours.


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Tout
Info +:

MessageSujet: Par ce que j'aime mes autres bébés.   Mer 12 Juil - 14:14

Bon... Vous savez quoi ? On va commencer par le premier personnage que j'ai fais en reprenant le rp... Faîtes pas attention, elle est cheloue.. Et c'est une louve *ahem*




Somnia




I. Identité

Nom : Somnia
Sexe : Femelle
Âge : 4 ans

Meute : Solitaire
Rang : //


II. Histoire, caractère & apparence


♪ Mon histoire

Tout d'abord, il faut savoir que Somnia veut dire Rêve. Ouai, c'est intéressant, vous savez. Si vous voulez apprendre à me connaître, faut déjà apprendre la signification de mon nom. Du moins, celui que mes parents m'ont donnés. Ils devaient sûrement s'attendre à vivre une vie de rêve avec moi, ou à vivre avec le plus beau de leur louveteau rêvé. Pouf, je suis née. Un jour d'hiver. Vous l'aurez compris, mes parents ne faisaient pas partis d'une meute, ils vivaient sur les terres des Loups Sauvages depuis un certain temps, et ils se sont rencontrés sur la terre des Solitaires par pur hasard. C'est d'ailleurs pour ça que je le suis aussi, je n'étais et ne suis toujours pas intéresser par ces histoires de meutes, j'ai déjà mes propres problèmes à régler et ma propre vie à gérer. Bref. Après ma naissance, mon père a été massacré par les humains. Oui, massacré, ces saletés d'humains n'ont pas hésiter à le réduire en bouillie, le pauvre me direz-vous. Mes pensées étaient autres ; je n'ai jamais été proche de mon père, étant louveteau. Ma mère a tant bien que mal essayer de vivre avec moi, à chasser, à survivre, bref, à vivre. Je mangeais déjà comme une glouton, et elle, la malheureuse, criait famine. C'est lorsque j'étais devenue une jeune louve qu'elle mourut affamée et fatiguée de son année à mes côtés, pendant l'hiver. Il est vrai que je ne l'appréciais pas non plus.
Après la mort de ma défunte maman, je partis m'aventurer un peu plus loin, là où ma gentille protectrice ne voulait jamais m'emmener. J'étais assez excitée par l'idée de découvrir enfin de nouvelles choses, de me détacher d'un nid que je connaissais plus que mon propre nom. Bien évidemment, je connaissais les territoires des meutes, rien qu'à l'odeur qu'elles dégageaient. Je me jurais, ce jour-là, de ne jamais m'y aventurer. Les membres des meutes étant des sadiques sur pattes, je préférais rester en vie un peu plus longtemps. Mais bon, m'approcher quelques fois ne faisait de mal à personne.
J'avais deux ans déjà quand j'ai compris tout ce que mes parents faisaient pour moi. La chasse, c'était pas mon truc. Moi qui a toujours beaucoup mangée, je me retrouvais là, sans manger pendant parfois des jours entiers. Je me retrouvais parfois à piquer la nourriture des autres, ou à attendre qu'un animal meurt naturellement. Mais un jour, ayant plus faim que jamais, je me décidais enfin de prendre mon élan et de chasser un lapin. Vous aurez vu ma tête quand j'ai découvert que je chassais la proie d'un autre loup. Il me sauta dessus, celui-là, et je me souviens encore mon cœur battre très très fort. J'avais peur. Pour la première fois de ma vie, j'avais peur. Peur de mourir, peur que la proie s'enfuie, peur que les deux années de ma vie furent sans goût, sans vraiment d'impact dans la vie d'autres créatures. Puis, prise d'une colère énorme par rapport à la fuite du lapin, et la peur de mourir sans avoir vraiment vécue, je me suis battue. J'ai essayer du moins. Croyez-moi, je ne regrette pas. Je l'ai tué. Ce loup. Certes, il était un peu plus affaibli que je ne l'étais, et un peu plus maigrichon, mais je l'ai tuer. C'est le jour où j'ai sue, sue que je n'aillais plus jamais être la faiblarde qui ne savait pas se défendre. (Même si l'occasion de se défendre ne s'était jamais présenté).
Après ça, ma vie de chasseuse était toujours là même, ma vie de louve n'avait pas eu plus d'impact, mais ma vie de tueuse prenait sûrement un malin plaisir à se construire.



♪ Mon caractère

Bon, soyons clair. Je ne suis pas la gentille louve parfaite que vous pensez. Vous le pensiez pas ? Ah, très bien. Je suis... Drôle. Non ? Ben, je le pense, pas besoin de vous pour le croire. Je suis débrouillarde, sauf pour la chasse, ah, ça, tout le monde le sait. Je suis assez courageuse, la seule chose qui m'effraie réellement est la réalité. Savoir que ma vie, ici, sur ces terres, n'aura jamais vraiment l'impact que j'aurais voulue qu'elle ai. C'est la seule chose qui me terrorise vous savez, et ça me met dans une colère noire. Ah oui, aussi, je suis nerveuse. Tout m'énerve. TOUT. Un louveteau qui passe par là et qui s'amuse avec un papillon ? Ça m'énerve. La boue ? Ça m'énerve. Tout m'insupporte. Bon, il arrive quand même que j'ai mes bons moments aussi, et là ça va, tout ce que j'ai citée ne m'affecte pas vraiment. J'ai aussi du mal à croire ou à faire confiance aux autres. Je ne m'attache pas beaucoup à ce qui m'entoure, ça va et ça vient vous savez. Ouai, pour moi, l'amour et l'amitié passe après mon ventre, car manger, c'est ce qui me met dans un état le plus paisible. Tuer aussi, c'est cool. Je suis pas une louve sanguinaire sans cœur, j'ai quand même une voix dans ma tête qui me dit que c'est pas bien, mais sentir le sang couler dans mes babines, c'est... Si agréable. Je suis pas très naïve, vu que je me méfie de tout, mais parfois je fais des choses sans réfléchir. Je n'aime pas trop les autres comme vous l'aurez compris. Mais quelqu'un que j'adore par dessus tout, c'est moi. Ma personne, j'l'aime. C'est fou comme une louve destinée à être un rêve est en réalité détestée et est aussi et surtout un Cauchemar.



♪ Points forts : Ma facilité à me cacher grâce à mon pelage. Ma méfiance pour tout les autres. Mon amour pour moi même. Ma souplesse, autant dans la bataille que dans la vie de tout les jours.
♪ Points faibles : Je suis lente. Très lente. Enfin comparez à tout ce qui m'entoure, quand je cours, je vais pas très vite. Je réfléchis pas souvent à ce que je fais. Le fait que je ne mange que quand une proie est déjà morte. Je cherche toujours les ennuis. Oui bon, j'en ai d'autres, mais j'vais pas vous dire où me toucher pour m'abattre, non ?

♪ J'aime : La nourriture, moi-même,me battre, tuer d'autres loups, la pluie, découvrir des nouvelles choses, savoir que je suis importante sur ces terres (même si ce n'est pas le cas, gngngngn, pas besoin de me le rappeler.)
♪ Je n'aime pas : La chasse, les autres, courir,les meutes, l'amour et l'amitié. (j'dis ça, mais j'me sens seule, avouons-le.)



Wouaw, on en vient à la partie la plus intéressante à mes yeux ! Même si je n'ai pas vraiment de choses intéressantes à dire. Je suis une louve avec un pelage gris. Il y a certes des reflets sur mes poils, personne n'est parfait hein ! J'ai des beaux yeux blancs cassés. Quoi, ils sont beaux mes yeux ? J'ai un corps très maigrichon, vu que je ne chasse et mange pratiquement pas.. M'enfin bon, cela me permet d'être assez souple,
et de pouvoir me déplacer sans beaucoup trop de problèmes dans le monde qui m'entoure. Je n'ai pas une taille très grande, ma famille étaient sûrement tous petits déjà. Le dessous de mon museau est tout blanc. J'ai des oreilles assez petites, me demandez pas pourquoi je me sentais obligée de vous l'expliquez. J'aime me décrire en détails, tout compte. Malgré ce qu'on pense, je me trouve assez mignonne, et je ne suis même pas amochée ! Enfin.. Je crois ? Ah ! Ma belle fourrure !
Mon apparence:
 






I don't care.



J’agresse en #330033

Attention les yeux:
 


Dernière édition par Ambre le Mer 12 Juil - 14:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Criminelle

avatar
I am
Âge : 19 ans
Amoureux(se)? : De moi, oui.
Localisation : La Ville d'Aideen
Emploi/loisirs : Enquêtrice, détective privée.. Je ne suis pas une criminelle !
Multicompte ? : Nuuuh
Messages : 74
Date d'inscription : 15/06/2017
À vous ! : Je suis une psychique. Je suis très sarcastique, et mon humour est cru. Bonne chance, on a du mal à me supporter certains temps.
Somnia, ma meilleure amie de toujours.


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Tout
Info +:

MessageSujet: Re: Par ce que j'aime mes autres bébés.   Mer 12 Juil - 14:23



Nom : Ame
Prénom : Shiruba
Race : Neko
Sexe : Fifille
Âge : 17 ans
Sexualité : Pan
Année scolaire : Cinquième année
Club : Club de dessin
Métier : //



Shiru est d'une nature calme et posée. Elle préfère se pré occuper de son avenir que des petites choses futiles de la vie. Elle sera toujours à l'écoute des autres, et n'hésitera pas à les aider. De part sa nature qui reflète bien son côté chat, on la croit souvent d'une sagesse gigantesque. Mais derrière cette allure de jeune fille concentrée et toute douce, se cache une adolescente à l'esprit très maladroit et très introverti. Elle est sociable, certes, mais sa timidité bat des records. Elle se veut aussi très respectueuse malgré tout, et la délicatesse fait partit des atouts qu'elle maîtrise parfaitement. Même si elle n'ose pas parler à tout le monde, elle apprécie réconforter les gens tristes, peu importe qui se trouve sous ces larmes.
Bien sûr, Shiruba a 17 ans, elle est donc une enfant qui passera adulte dans très peu, mais la mentalité n'est pas là. Elle fait preuve de maturité devant les personnes qu'elle ne connaît pas et les adultes, mais devant ses amis et les membres du club, elle n'hésite pas à montrer une jeune fille souriante et aimante. Elle adore aussi rigoler, faire des blagues, et, comme expliquer plus haut, remonter le moral.
C'est une jeune femme curieuse, elle adore apprendre et dévorer les livres. Elle veut découvrir plus sur le monde qui l'entoure, et elle voudrait comprendre aussi ce qui lui semble complexe. Elle est très persévérante, et préfère savoir qu'ignorer. C'est pour cela qu'on la qualifie d'élève modèle. Elle écoute et participe, et elle est plutôt soulagée quand elle voit ses notes. Plutôt bonnes, en principe. Ce n'est pas la fille bavarde qui perturbe les cours, au contraire, c'est celle qui passe le plus clair de son temps à faire taire les autres, pour pouvoir enrichir sa culture, qu'elle juge bien trop petite.
Elle est créative, et aimerait mettre des mots, des couleurs, et des formes sur ses sentiments. Elle partage aussi énormément. Voilà pourquoi elle fait partie du club de dessin, c'est un moyen pour elle de se libérer, et de faire part de ses idées. Comme elle n'aime pas s'imposer de trop, le fait de pouvoir dessiner la libère étrangement.
Elle est agréable, elle n'ira jamais se battre avec autrui. Elle est du genre à protéger les plus faibles, et même si la violence n'est pas un trait principal de son caractère, elle pourrait vite l'utiliser si quelqu'un s'en prend à un être chère ou à, comme dit, plus faible. Elle est attentionnée, et fais très attention aux autres. On ne peut pas dire qu'elle est méticuleuse, et qu'elle est perfectionniste, mais elle aime bien quand tout est bien préparer, quand tout est carré, et qu'il n'y est pas de mauvaises surprises. Mais encore une fois, c'est une adolescente, donc, des bêtises, elle en fait bien souvent aussi.
Elle est courageuse, même si elle n'ose pas grand chose aussi, du fait qu'elle soit assez timide. Mais comme elle aime bien s'amuser, elle laisse beaucoup ses amis l'entraîner dans des manèges à sensations, ou dans des chasses aux fantômes interdites la nuit. Mais bon, dès que les problèmes arrivent, elle sera la première à détaler pour se cacher, croyez-moi.
Elle n'aime pas trop les fêtes ou tout le monde se déhanche, eet où les filles montrent leurs corps. Elle est timide comme vous le savez, et elle a des complexes. Elle n'est pas du genre à charmer tout le monde, elle reste en retrait, à lire ses livres, et à attendre la fin pour pouvoir rentrer et se mettre au chaud au lit. Non, elle n'est pas fêtarde. Elle ne refuse cependant pas de venir, parfois, elle rencontre des gens sympas et se lie d'amitier avec eux.
Elle est très débrouillarde, et, vous l'avez déjà lu, mais elle persévère énormément. Elle n'abandonne pas, et elle se veut le plus autonome possible. Si quelque chose ne va pas, elle pourrait recommencer des centaines de fois si il le fallait, et elle respecte beaucoup les horaires, donc elle peut passer des journées et des nuits sur des projets, malgré le couvre-feu. Elle ne transgresse pas les règles, non, elle essaye simplement de se libérer d'un poids plutôt dur à porter.



Shiru est une jeune fille pas bien grande, à l'allure très fine et très agile. Elle n'aime pas forcément entretenir son corps, trouvant les activités sportives peu riches en savoir et très fatigantes, mais cela ne l'empêche pas d'avoir une ligne d'enfer. Elle a un visage fin et très défini, surmonter de deux grands yeux bleus océans, qui traduisent parfois beaucoup d'émotions et de ressentis. Elle a de longs cheveux blancs immaculés, tombant en dessous de ses fesses, mais qu'elle attache la plupart de son temps en deux immenses couettes. Elle laisse aussi une mèche qui tombe juste au dessus de ses yeux. Elle ne se maquille que très peu, mais mets parfois un peu de mascara, quand des occasions importantes pointent le bout de leurs nez.
Elle est surplombée de deux oreilles de chat aussi blanches que ses cheveux, et énormément touffues, et surtout extrêmement douces. Elle a aussi une fine queue, blanche, à laquelle elle apporte cependant un grand soin. Elle n'est cependant pas aussi poilue que ses deux autres attributs de chat.
Son style vestimentaire varie, mais elle préfère rester discrète la plupart du temps, même si elle apprécie les styles qui sortent de l'ordinaire. D'ailleurs, sur son uniforme, elle met parfois des touches personnelles. Du genre, des pins qu'elle fait elle-même, elle met parfois des colliers ras-le-cou, et des bracelets de toutes les couleurs.
Elle possède une vue bien développer, grâce à son côté chat, une ouïe fine et un odorat plutôt bon. Elle n'est cependant pas la meilleure pour bien comprendre et contrôler ses sens, mais elle se débrouille. Surtout pour la vue, qu'elle juge très importante pour les dessins. Elle possède aussi l'agilité des chats.



Shiru est née pas bien loin de la ville, de deux beaux parents nekos. Sa mère et son père s'était installer ici pour le calme et les habitants posés qu'on pouvait trouver, malgré qu'ils ne soient les seuls félins du village. Elle a vécue dans une petite campagne pas très connue. Tout les habitants s'entraidaient et s'appréciaient, elle avait des amis, et ils jouaient beaucoup ensembles. La petite fille était une des seules nekos de son âge, elle avait donc le droit à quelques moqueries, parfois. Mais cela ne la dérangeait pas. Ils sont juste jaloux. Se disait-elle. Elle elle n'a jamais sue la vérité, mais elle s'en contre-fiche, elle se voyait comme étant unique, et elle appréciait ce statut qu'elle s'était auto-donner. Malheureusement, son père a dû être muter loin, trop loin pour que la petite puisse le suivre. Elle resta donc seule avec sa mère, pendant quelques années, dans sa petite maison de campagne. Elle n'a jamais revue son père, depuis.
Quand elle avait à peine la dizaine, elle vivait encore avec sa mère, et allait à l'école d'à côté. Elle commençait à se trouver une passion pour l'apprentissage, et pour l'art, même si, elle en rigole encore, elle doit avouer qu'elle avait quelques lacunes en mathématiques. Et encore maintenant, d'ailleurs. Mais, dans sa petite école, elle était l'une des élèves les plus brillantes, et surtout une des plus douées. Sa mère était très fière d'elle, et les adultes voyaient un bel avenir ouvrant grand les bras pour l'accueillir.
Puis, vint le jour où elle dût allez au collège. Cependant, il n'y en avait pas dans son village. Ce pourquoi, sa mère s'installa à la capitale qui se trouvait à côté, Hikari. Elle dût allez au collège qui était au pensionnat Sousei, un endroit qu'elle ne connaissait pas du tout. Malgré tout, les élèves et le personnel étaient très chaleureux, et ils étaient tous très gentils avec elle. Shiru se sentait tout de suite à sa place ici, et ne s'est jamais plaint de la vie qu'elle avait à Hikari. Elle rendait cependant visite pendant quelques temps dans son village natal, n'ayant pas oublier ses amis d'enfance.
Dans son passage au lycée, tout c'était aussi bien passer. Elle avait toujours des bonnes notes, et essayait toujours d'être la plus performante possible. Elle s'était même inscrite à un club, qu'elle appréciait particulièrement. Elle aime beaucoup sa famille même si elle ne pouvait pas souvent les voir, surtout son père, qui lui manque terriblement. Elle est aussi très heureuse d'avoir pu rencontrer d'autres personnes de son espèce, elle qui n'avait grandie qu'avec des canins.




I don't care.



J’agresse en #330033

Attention les yeux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Par ce que j'aime mes autres bébés.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ★ La vie, c'est comme les bonbons. Y en a des doux, des acidulés, des bons, des moins bons. Des fois on en aime, d'autres on en aime moins. La vie, c'est comme les bonbons.
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» Pourquoi Lewis Hamilton est il aussi detesté?
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  ::  :: Vos autres personnages-
Sauter vers: