AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 D'où tu sors ? [pv Eriol ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: D'où tu sors ? [pv Eriol ]    Sam 22 Avr - 19:37

Combien de temps cela faisait maintenant ? 3 mois, c'était ça, à quelques jours près, que Eriol avait disparu, du jour au lendemain en laissant ce bijou. Des fois Ruluru ne le comprenait vraiment pas. Il partait sans rien dire, mais laissait quand même un cadeau. Il pensait vraiment se faire pardonner grâce à ça ? C'était mort de chez mort ! S'était quoi son problème après tout ??... Il avait peur d'utiliser sa langue comme tous le monde ? Elle faisait aussi peur que ça ? pour qu'il se barre comme ça ?

Tout cela enragé la vampire. Elle ne pourrait pas rester en place à attendre comme une conne. Elle essayerait d'avoir des informations dans l'entourage qu'elle s'était fait ici à Aideen. Les infos furent très dures à trouver. Certains disaient l'avoir vu au nord, d'autre disaient même l'avoir vu mort, mais l'info s'avéra être totalement fausse... Celui qui avait balancé ça à Ruluru n'avait plus de dents à l'heure actuelle.

Après deux semaines de recherches intenses Ruluru tomba sur une piste. Pour le retrouver, elle devrait se rendre au port pour se rendre au continent Est, l'info qu'elle avait valait ce qu'elle valait, mais c'était tout ce qu'avait Ruluru, du coup, il fallait qu'elle exploite sa seule piste.

Ruluru rassembla toutes ses affaires dans un sac de voyage : des rations de sang animal, de l'eau, des vêtements, en gros, elle avait dans son sac le nécessaire pour survivre un petit temps sans avoir à emporter une maison avec elle.
Et une fois prête habillé d'une longue cape à capuche, elle se rendit au port la rage au ventre. Pour elle, il serait sans doute impossible de retomber sur sa trace. Vu comme Eriol était discret, elle allait devoir galérer comme jamais.

Ce matin-là Ruluru se cacha la tête à l'aide de sa capuche. Le port était bondé de monde, un voyage venait d'arriver et le bateau repartirait de nouveau une fois que tous les passagers seraient sortis et que de nouveaux passégers serais à nouveau entrer.

La rousse s'approcha du quai et regarda autour d'elle. À plusieurs reprises, elle crut reconnaître la silhouette d'Eriol. Ce n'était pas lui, elle s'était quand même fait prendre à 3 reprises. Elle voulait tellement le revoir que la moindre chose faisait réagir la jeune fille.
Pourtant pour la quatrième fois Ruluru se fit une nouvelle joie. Grand, brun... Et cette carrure, cette fois, c'était bien lui... Impossible ? Elle n'irait pas vérifier,… non ça ne servait à rien vu que ce n'était pas lui. Tout en prononçant les mots dans sa tête, elle avançait tout de même vers cette silhouette pour attraper la personne par le bras et la retourner. Cette fois-ci, c'était bien lui. Sa main se resserra de plus belle sur le bras, de sorte à bien faire mal et ses sourcils se froncèrent.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 59
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: D'où tu sors ? [pv Eriol ]    Dim 23 Avr - 10:23

ft.
NOM Prénom
D'où tu sors?
Ruluru & Eriol

Trois mois sur les Terres sauvages, voyage destiné à semer mes poursuivant, à en tuer la plupart, et à faire connaissance avec des exilés… Au départ ils voulaient ma peau, pour ceux qui ont été victime de notre trafic mondiale, mais quand ils ont eu les preuves que ce combat, cette vengeance, je souhaite la faire avec eux, et que moi aussi j’ai été victime après avoir eu ma prise de conscience, j’ai finalement eu mon équipe. C’est avec des images horribles en tête, un espoir nouveau et des courbatures que je rentre sur Aideen. Je vais revoir ma maison, mon lit, ma tranquillité… Et annoncer une bonne nouvelle à Ruluru ! Enfin… Je sens que je vais me faire passer un savon. Nan, je SAIS que je me faire passer un savon. Elle doit sûrement préparer des choses pour le retour : pièges, boudage, et toute sorte de chose pour me faire regretter d’être partit… Mais je lui expliquerai qu ej’ai pas eu le choix… et que nous pouvons commencer le plan… mais surtout je ne peux ni ne veux lui dire tout ce que j’ai été obligé de faire là-bas.

Su le bateau, pas d’ennuis. Plus de poursuivants. Enfin libre de leurs conneries, du moins pour le moment. Cela été trop dangereux, trop rusés, et Ruluru… Je ne pouvais pas faire ça à mon infante vampire. Et si elle avait été au courant elle m’aurait fait tout un cinéma pour partir avec moi. Et puis l’avoir dans les pattes m’aurait gêné, surtout avec tous les déplacements et les imprévus que j’ai eu.

J’arrive donc sur le port de ma ville, avec mon sac de voyage et ma tronche de fatigué. Surtout que le navire, là, c’est pas un truc de croisière, mais un navire de pêche. J’ai bossé pour payer mon trajet… comme si j’avais pas déjà assez eu de boulot ! Mais bon c’était ça ou rentrer à la nage. Je marche le long du quai, savourant la vue et le sentiment de « chez moi »… Et là quelqu’un m’attrape par le bras. Par réflexe, je me retourne vivement prêt à répondre à un potentiel agresseur mais… Un regard froid et dur, rouge flamboyant, sur un beau visage aux cheveux couleur orge…

- Ruluru ?

Je me prépare au cas où à attraper poings ou pieds ou coup de boule qu’elle pourrait me donner. Car oui, même en publique elle serait capable de me tabasser pour lui avoir fait un coup pareil. Je lui sourie.

- Je… Je suis enfin de retour !

Ouaaiiss… elle a pas, DU TOUT, l’air ravis. Je m’éclaircis la gorge en raclant le fond… Puis encaisse tout ce qu’elle a à me dire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: D'où tu sors ? [pv Eriol ]    Dim 23 Avr - 11:36

C'était bien lui, ce n'était pas un autre. C'était le même vampire à quelques différences prêt. Ses traits du visage semblaient vraiment fatigués. Ruluru resta un moment silencieux et le regarda se mettre sur la défensive en fronçant les sourcils de plus belle. D'où venait-il ? Les bateaux qu'ils y avaient n'étaient pas nombreux sur le quai... Il y avait ce bateau de pêche non loin d'eux et Eriol empêstait le poisson. Elle le renfla quelques secondes pour confirmer sa pensée qui était de : Il doit venir de ce bateau et ne posa pas une seule question. . Le silence était toujours là. Les seuls bruits que pouvait entendre Eriol étaient la foule qui se bousculait autour d'eux, les discussions, les rires les mouettes et la mer.. Le sentiment de Ruluru était un peu bizarre. Elle ressentait à la fois : un sentiment de rage intense, un sentiment de triste débordant... Beaucoup d'amour et de tendresse et de l'inquiétude à foison. Tout ça dans le même petit corps ce n'était pas bon, pas bon du tout. Et la rousse risquait d'exploserà tout moment, elle pourrait même tuer quelqu'un, elle le sentait parce que là, elle n'arrivait pas à sortir un seul mot, elle était complètement choqué de le revoir là à cette instant. Cela faisait un petit moment qu'elle le cherchait et elle s'était inquiétée comme jamais et d'un coup, il tombait de nul part comme si de rien été à lui parler comme s'il n'avait jamais quitté ce territoire.
C'était le pompon, il s'en fichait tellement ? … Sans chercher à le contrôler, les yeux de la rousse commencèrent à s'embrumer de plus belle. Elle baissa ses lunettes , prit un mouchoire et s'essuya le coin des yeux sans rien dire. Une douleur immense ressortait de son expression.

Et pourtant là, elle ne voulait pas sauter sur lui, l'engueuler ou même le charrier.
Non, elle voulait juste qu'il ne la voit pas dans cet état lamentable. Depuis le tout début Eriol avait sut l'ébranler à chaque fois, il avait su casser ce côté dur et fort qu'elle avait en elle... Là, c'était de trop et elle ne pouvait pas supporter qu'on voit ce côté ' faible ' de sa personne.

Elle le regarda une dernière fois avant de tourner les talons. Elle ne voulait pas rester là et elle ne voulait pas être jugée. Alors elle fuyait. Ruluru se fraya un chemin dans la foule agilement. Bien sûre personne n'avait fait attention à ses quelques larmes et c'était tant mieux. Cette fois, le vampire était devenue comme une ombre à se faufiler entre tout le monde comme ça. En quelques secondes, elle était arrivée de l'autre côté du port et sasseya au bord d'un quai qui était complètement vide pour essayé de se reprendre.

« Qu'est-ce qui m'arrive » Pensa t-elle, sans pouvoir retenir ses larmes cette fois-ci. Une fois qu'elle se serait reprise de ses esprits, peut-être qu'elle lui casserait la figure.. c'était tellement ironique, un grand gaillard comme lui …. D'ailleurs, il l'avait sans doute suivi et si c'était le cas, elle se tourna vers lui en restant assise au sol et toujours sans rien dire. Au moins ici personne ne l'a verrais péter un câble.

« Le calme avant la tempête »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 59
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: D'où tu sors ? [pv Eriol ]    Dim 23 Avr - 12:13

ft.
NOM Prénom
D'où tu sors?
Ruluru & Eriol

Elle ne dit rien. Elle ne me frappe même pas. Et là une chose se passe dans mon cœur, à cause de ce que je vois sur son visage. Elle… de… des larmes ? Je me tétanise. Puis elle fuit.

- Ruluru ! Attends !

Je ne sais pas ce qui m’arrive. Avant ça ne m’aurait rien fait mais là… Je ne peux pas la laisser comme ça. Je fonce entre les gens en essayant de ne pas la perdre de vue. Elle est toujours aussi agile, mais je sais m’y prendre aussi… Sauf que elle, sait où elle veut aller : loin de moi. Et que je ne suis pas aussi sure du trajet qu’elle. Je pousse du coude certaines personnes et enfin arrive à sortir de cette foule trop dense. Mon regard furette partout, j’avance en silence sur le quai, qui se fait de moins en moins bondé, et enfin la vois.

Je ne sais pas quoi faire. Elle pleure à chaud de larme. Jamais je ne l’ai vu comme ça… enfin si quand elle était petite mais… J’avale une gorgée de salive et m’approche. J’allais mettre une main sur son épaule, mais sa réaction alors que je suis à deux mètres d’elle m’en empêche sur le coup. Aller je prends mes couilles et j’y vais. Je m’avance et la regarde dans les yeux.

- Je suis partie sans un mot, et je n’ai donné aucune nouvelle… Je sais que… tu es furieuse contre moi. Mais je t’assure que… Que c’était la seule solution. Je devais partir. C’était trop dangereux…. Je… je ne voulais pas que tu me suive là-dedans…

Je détourne le regard, me mordant un peu la lèvre.

- j’ai… juste voulu te protéger.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: D'où tu sors ? [pv Eriol ]    Dim 23 Avr - 12:36

Elle se calme un peu et fini par regarder ses mains. Elle se voit grandir aux côtés d'Eriol, elle se vois rigoler, pleurer, être en danger ou en sécurité à côté de lui et surtout elle se voit devenir forte et voler de ses propres ailes. Mais ça Eriol ne l'a sans doute pas vu. C'était normal quand on vivait aux côtés de quelqu'un aussi longtemps, les changements ne sont pas aussi flagrants.
Le faite qu'il soit aussi « aveugle » sur une chose l'énervait particulièrement.

- Tu voulais me protéger... Et tu penses vraiment avoir réussi ? Tu penses que je me sens comme quelqu'un de rassurer là ?

Elle se leva d'un coup et lui fit face, comme si elle faisait la même taille que lui. Elle le regarda droit dans les yeux.

- Je sais pas si tu as remarqué, mais j'ai grandis depuis, je ne suis pas la même depuis l'accident... je suis forte et tu oses, tu ose insinuer que tu voulais me protéger en me laissant là ?? Laisse moi rire, tu voulais surtout te protéger toi en n'ayant pas la petite Ruluru dans les pattes qui pourrait te gêner ?


Son index était en train d'appuyer très fort sur le torse d'Eriol, il aurait sans doute un bleu par la suite, car elle n'y allait pas de main morte.

- Je ne suis pas aussi bête et naïve que tu peux le penser, tu ne crois pas que je sens le coup fourré venir à 4 kilomètres, je ne sais pas avec certitude ce que tu me caches, mais tu me caches quelque chose et ça c'est déjà beaucoup trop ! Je me pose des questions depuis petites ! J'ai même pensais aux choses les plus horribles, tu es vendeur d'esclave Eriol ? … ha non , ce n'est pas ça, et même si ça avait été le cas, je suis trop redevable pour te juger !

Le stress montait petit à petit et elle commença à tourner en rond sur elle-même.

- Qu'est-ce que tu essayais de fuir ? Qu'est-ce que tu cherchais ? Pourquoi ? C'est le prince qui t'as envoyé .. non nous a envoyé des hommes à nos trousses ? Si c'est le cas, tu crois vraiment qu'il ne va pas venir me chercher ici ? Figure-toi que j'ai eux de la visite il y a 3 semaines !

Là, on voyait la colère monter, sa voix aussi montait d'un ton.

- J'ai dû tuer ses trois assassins ! , je sais pas comment j'ai fais, mais jlé fais !!

Tout se mélangeait, sans doute que tout ce qu'elle disait devenait incompréhensible. De toute façon dans sa tête se n'était plus très clair.
Trop fatigué de devoir cacher sa faiblesse, elle attrapa le bras d'Eriol et se hissa vers lui, sans le prendre dans ses bras … elle n'était qu'à quelques millimètres de son corps et elle pouvait sentir sa respiration, et même entendre son cœur battre.

- Je crois que je n'ai jamais eu aussi peur de toute ma vie... je ne parle pas de ces types, je parle du fait que... je me suis réveillé sans te retrouver.... je ne me vois pas continuer cette existante sans toi... c'est con, j'suis vraiment débile. … Enfin, maintenant, tu fais ce que tu veux,… moi c'est plus mon cas... je crois que j'vais marcher un long moment et...

Pourtant, elle ne bougea pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 59
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: D'où tu sors ? [pv Eriol ]    Lun 24 Avr - 18:24

ft.
NOM Prénom
D'où tu sors?
Ruluru & Eriol

Son regard me fige. Elle est la seule personne sur cette terre à me faire peur quand elle est énervée. Et là, c’est carrément une colère noire. J’avale une gorgée de salive et cherche à ne pas quitter son regard pourtant fort dominant. Je prends une grande inspiration et plonge mes mains dans mes poches…J’écoute ce qu’elle dit. Je me sens pincé quand elle parle de l’avoir dans les pattes.

- je n’insinue rien, je te dis la vérité. Ça devait être un double sens. Tant me protéger que TE protéger. Je n’étais pas sûre que tu tiennes le rythme…

Je soupire à nouveau et mes iris prennent aussi une teinte plus rouge.

- tu n’es plus une enfant mais c’est pas une raison pour que je te fasse courir inutilement des dangers de mort.


Et ce qu’elle dit par la suite fait un peu plus monter la colère en moi. Déjà, qu’elle pense que je la prenne pour une idiote, ensuite qu’elle se doute que mes cachoteries c’est pas anodin, et enfin qu’elle parle de moi en vendeur d’esclave… ha non ça va elle le retire ça quand même. En faite… c’est limite pire ce que j’ai fais. Je le pense sincèrement. Redevable… elle pense m’être redevable ? Parce qu’à 8 ans je lui ai sauvé la vie ? Je fais non de la tête.

- non tu ne me dois rien. Crois-moi, après nos années de vie communes, tu en as déjà bien assez fait.

Je me frotte là où elle a appuyée avec force. Tout dans son attitude et ses mots vont vers le fait que comme d’habitude je ne suis qu’un vieux con. S’en suis la fameuse avalanche de questions, auxquelles je ne pourrais pas répondre pour certaines. Puis j’écarquille les yeux. Des assassins ? Donc ils savaient qu’elle était là ? Je recule d’un pas.

- n-non… tu as tués trois personnes !?  Bande de… Je suis désolé… je voulais justement t’éviter ça ! C’est justement pour éviter ça que je suis partie sans toi ! ho non… non…

J’ai envie de me frapper. Elle aussi doit avoir envie de me frapper. Elle se rapproche de moi, si proche que je pouvais encore plus voir sa souffrance au niveau de son cœur. Mon accélère la cadence. Pourquoi ? Parce que j’ai peur ? non. En colère ? oui mais contre moi-même. Parce qu’elle est bien trop proche ? oui… Pourquoi… je ne sais pas.

Elle a eu peur pour moi. Elle se sent idiote d’avoir se sentiment de ne pas pouvoir vivre sans moi. Mes joues prennent de la couleur sans que je le contrôle. Elle est sérieuse ? Vivre sans moi est une souffrance pour elle, à se point là ?

- moi qui pensais que… tu ne rêvais que de pouvoir aller ta mener ta vie loin d’un vieux con de mon genre…

Elle parle, continue de parler, annonce qu’elle va partir mais ne le fait pas. Je finis par me décider et la sers dans mes bras.

- Je te demande pardon d’être partie. Et je te demande pardon aussi pour le fait de revenir que maintenant. Je te demande pardon d’avoir encore agit sans prévenir et comme le vieux con que je suis de t’avoir fait autant souffrir…

J’ai envie de pleurer, pourtant je ne l’ai fais que très rarement. Je la sers un peu plus fort.

- J’ai… quand même une bonne nouvelle. J’ai trouvé des gens là où j’étais qui sont aussi à la recherche de vengeance auprès du prince.... Aux Terres sauvages. J’y suis aller parce que le prince nous avait carrément envoyé une équipe. Mais je les ai semé et… tué. J’étais sûre que tous m’avait suivie, je suis vraiment désolé…

Au moins ça c’est dit. Pour le « où j’étais » et le « pourquoi j’y été ». Mais je ne peux pas lui dire ce que j’ai fais. Le pourquoi ma famille a été massacré… La sienne pour la punir elle oui mais la mienne… Je ne peux pas lui dire pour la vente de sang, ses humains morts que je n’ai pas su éviter… je suis un tueur malgré moi et elle le sait. Mais qu’elle apprenne que j’ai fais tut ça, non. Je ne peux pas. Elle le découvrira surement elle-même un jour, mais pas de ma bouche. Je ne peux pas.

- dis moi ce que… une vieille pantoufle comme moi peut faire pour se… se rattraper.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: D'où tu sors ? [pv Eriol ]    Lun 24 Avr - 20:18

Là, elle se retrouve contre son torse et le son de sa respiration, le bruit de son cœur est plus clair que jamais. La rousse ferme un instant les yeux pour écouter attentivement les excuses qu'il essayé de se trouver.

Les paroles d'Eriol semblaient venir de tellement loin. Sa voix semblait résonner dans le corps de Ruluru qui commençait à trembler. Elle finit par se laisser aller et s'effondrer totalement dans ses bras. Elle l'avait attendue depuis trop longtemps à son goût.

Ce fut une bonne dizaine de minutes qui passa sans qu'elle ne bouge de cette étreinte. Elle n'avait pas encore prise la parole face à tout ce qu'il avait dit, d'ailleurs que dire à tout ça de toute façon ? Au fond même si elle ne l'avourait jamais, elle n'était pas vraiment fâchée, elle était juste heureuse qu'il soit revenu saint et sauf. S'il n'était pas revenue, elle ne sait franchement pas ce qu'elle aurait pu faire. Tuer, tuer et encore tuer !

- Eriol...

Elle se moucha avec son mouchoir en sois en se mettant de dos à Eriol. Une jeune fille ne devait pas se montrer si inconvenante devant un homme après tout. Ou devant n'importe qui.
Une fois le nez propre, elle se retourna face à lui après avoir reculé un peu. Elle ne pouvait pas vraiment le regarder dans les yeux collés à lui. Jusque-là, elle avait ressentit un certain malaise venant d'Eriol, mais ne savait pas trop d'où il pouvait bien provenir, les regrets peut-être ? C'était dur d'analyser un sentiment qu'on ne comprenait pas. Ruluru ne chercha pas plus loin et essaya de se reprendre.

- J'accepte tes excuses... Cependant, tout cela reste flou... tu dis être parti pour me protéger, mais me protéger de qui et de quoi ? Enfin ce que je veux dire, je sais très bien d'où viennent les assassins, le prince…. Ne veux pas lâcher le morceau alors que s'il réfléchissait un peu qui irait croire une femme telle que moi ? Personne... Mais toi pourquoi il t'en veut? Parce que tu m'as emmené avec toi ? La rancune à ses limites quand même, surtout pour employer autant d'effective... Eriol, tu me caches quelque chose et si tu ne me dis rien, je finirai bien par le découvrir moi-même et ce jour-là prépare toi à me voir disparaître. Je préférerais entendre la vérité de ta bouche. Enfin... Je me répète...

Elle soupira de plus belle et regarda en direction de l'horizon. Le soleil était déjà en train de se coucher. La mer prenait une couleur orangée magnifique, c'était d'ailleurs la même couleur qu'arborait les cheveux de Ruluru. Le vent se mit aussi à souffler ramenant cette odeur marine vers les terrestres.

- Je comptais faire le tour du globe pour te retrouver... j'étais tombé sur une piste, c'est pour ça que je suis là, si tu es d'accord, j'aimerais que nous rentrions chez nous pour parler, les murs ont des oreilles ici et de ce que je sais les mouchards sont plus nombreux qu'on ne le pense.

Encore une fois la vampire s'approcha de Eriol et prit sa grande main. Elle souleva celle-ci et la porta à sa joue et la serra contre celle-ci. Le contact dura environs 10 secondes et puis elle lâcha sa main pour passer en première.

- La nuit tombée même Aideen n'est pas sur de tout... Pas que je ne sache pas me défendre, mais je pense que nous avons beaucoup à nous dire tous les deux.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 59
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: D'où tu sors ? [pv Eriol ]    Mar 25 Avr - 19:54

ft.
NOM Prénom
D'où tu sors?
Ruluru & Eriol

Elle accepte mon câlin, et me le rends. Elle se vide au creux de mes bras de tout ce qu’elle a du accumulée durant ses trois mois en tension. Je la laisse ensuite se moucher, sans y penser quoi que se soit, et regarde ses yeux qui n’ont plus leur iris rouge mais les contours des yeux cette fois rouge par ses pleurs. Quand elle m’annonce me pardonner, je sourie. Elle n’est pas rancunière malgré tout, ce qui me soulage beaucoup. Et puis toutes ses questions sont légitimes… elle est adulte maintenant… enfin depuis longtemps. Et puis ce commerce je l’ai arrêté il y a si longtemps. Le tout est de trouver le courage de lui dire de ma bouche.

Elle n’est pas idiote. Je ne l’ai pas appris à l’être, et même si je l’avais voulu elle est maline de nature. Donc peu importe les circonstances, elle finira par l’apprendre. Le fait qu’elle le veut de MA part me bloque. Disparaitre. Je ne supporterai pas ça. Pas après tout les rires et toutes les aventures qu’on a eu ensemble. Je me rends compte que je parle comme un amoureux transis, ce qui me perturbe encore plus. Elle propose de rentrer pour en parler.

 - très bonne idée, nous allons-y.

C’est en silence que nous revenons à la maison. On oublie jamais le chemin de chez soit. Quelle plaisir d’avoir cette bonne odeur de carpette mêlée au parfum des fleurs en pots.

- laisse moi juste le temps de me laver, mettons nos pyjamas, et ensuite nous parlerons.

Je prends quelques secondes immobiles à la poignée de porte de la salle de bain.

- je te promets plus d’explication une fois ça fait…

Je dois lui dire un maximum la vérité, mais après lui avoir fait promettre des choses. Bref. Je ferme à clé et me déshabille entièrement, avant de me doucher. Hmmm la dose de savon, mon shampoing, bref… les Humains ont vraiment bien fait d’inventer tout ça ! Et sur Aideen, ils sont sympas en plus ! Je me rince, me sèche, me rase, me coiffe un coup, me lave biieen les dents et m’habille d’un slip et de mon peignoir. Hou qu’il m’a manqué aussi ce peignoir ! Je viens ensuite dans le canapé du salon et attends qu’elle soit prête.

Une fois qu’elle est dans le canapé, je prends quelques secondes avant de parvenir à la regarder dans les yeux, pousse un soupire et entame ne récit.

- alors voilà. Durant ma période d’adolescence j’ai … j’ai consommé du sang humain. ; bon ça c’est fait ; Mais j’ai plutôt vite arrêté. Sauf que j’étais une personne influençable et de fils en aiguille, je me suis retrouvé à bosser pour eux. Je m’arrangeais pour ne pas tuer les gens auxquels je prenais le sang bien sûre mais… ; je baisse le regard ; Quand j’ai voulu arrêté, des années après, alors que j’étais parmi leurs meilleurs vendeurs… Ils ont menacé de tuer toute ma famille. Alors j’ai continué. Et j’ai du tuer en saignant à blanc de pauvres innocents.

Je la laisse encaisser. Je suis bien partie pour tout lui dire en fait. Je plaide coupable et à juste titre, je n’ai été qu’un monstre et je ne sais pas vraiment si je l’assume… mais pour sûre je me dégoute. Mais elle ne se suffira pas de cela je la connais. Alors je continue.

- Puis j’ai été obligé de le faire avec les ailés. Leur sang est apparemment encore meilleurs que l’humain, mais je jure n’y avoir jamais touché. J’essayais de réduire le nombre de mort autant que possible. On m’a chargé de faire les marchandages avec le prince aîné, car j’ai la meilleur parole… et puis…

Je la regarde de nouveau dans les yeux.

- une petite fille est venue, m’offrant une chance de me racheter… ne serait-ce qu’un peu. Blonde, toute apeurée, qui a eu le malheur de faire trop de bruit. J’ai promis de me débarrasser de toi, mais je n’ai fais qu’une chose. Fuir. J’ai voulu te ramener à tes parents d’abord mais voyant qu’il était trop tard, je me suis dis « rentrons à la maison », mais… pour eux aussi je suis arrivé trop tard.

Je pousse un long soupire et regarde à nouveau le sol. Mes mains tremblent sous l’émotion d’y repenser.

- Voilà pourquoi depuis plus de trente ans ils me cherchent. Parce que je sais tout des trafics, les lieux, leurs méthodes, leurs chiffres, leurs repérages, leurs sites de ventes. Et ils ne peuvent PAS me lacher.

Je ne sais plus où regarder alors je ferme les yeux et sers les poings jusqu’à avoir les jointures blanchis encore plus que ma peau déjà pâle.

- Je n’ai été qu’un monstre, et par ma faute beaucoup sont mort et beaucoup continue d’être tuer. Enfin… en partie ma faute… Sur les Terres sauvages, un groupe est prêt à nous rejoindre, à se battre contre eux et pour notre cause. Et je compte bien le faire souffrir de mes mains et te laisser les soins de le tuer.

Je soupire et la laisse parler. Me juger. Décider.

- Tu sais ce que je sais maintenant…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: D'où tu sors ? [pv Eriol ]    Mar 25 Avr - 20:51



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
D'où tu sors ? [pv Eriol ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les chasseurs de trésors reviennent
» Les lieux lugubres renferment de lumineux trésors. [PV Kyrune et Yasmeen]
» Les trésors de youtube
» — bring me to life
» Estuans interius ira vehementi, Sors immanis et inanis....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Le port d'Aideen-
Sauter vers: