AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Mar 25 Avr - 21:32

Pendant ses derniers, moi Ruluru c'était un peu ennuyé toute seule ici. Au départ, elle n'avait pas arrêté de tourner en rond et de faire le ménage. Heureusement entre-temps, elle avait trouvé un petit boulot pour passer le temps. Si elle n'avait pas eut ça, elle serait encore en train de cirer le plancher... Qui serait troué par les frottements excessifs.

Ruluru regarda Eriol reprendre ses marques et déposa son sac de son côté. Elle le vida et remit tout à sa place vue qu'elle ne partirait plus dans l'immédiat. C'était vraiment agréable d'entendre ce bruit de douche dans la pièce voisine, il était enfin rentré à la maison.. Son cœur palpité comme jamais à cette pensée.

Alors qu'il était rentré dans la salle de bains Ruluru en profita pour préparer deux boissons dans la cuisine. Dans un grand verre de cristal, elle versa un liquide rouge, du sang de biche, le sang que préférait Eriol. Pour elle, c'était juste normal, le sang, c'était leur quotidien, c'était normal. Par contre, elle n'en avait pas spécialement envie, son estomac était beaucoup trop noué, elle se fit une petite infusion aux fruits rouges.

Ça y est, il venait de s'installer dans le canapé avec son peignoir… Cette vue, elle l'adorait et elle ne se priva pas de le regarder avant de s'avancer vers lui et de lui tendre le verre. Ruluru s'enfonça dans le canapé à côté de lui, de sorte à ce que leurs cuisses se touchent. Elle l'écoute du début à la fin sans le couper une seule fois. Elle boit doucement le contenu de sa tasse en regardant le fond. Il semble culpabiliser, il semble s'écoeurer tout seul. Elle de son côté se doutait un peu de la chose, elle n'était pas vraiment bête et puis avec les informations qu'elle avait recueillies, elle s'en doutait un peu. C'est juste qu'elle n'avait pas eut confirmation..

- je vois... * soupir* Si tu m'avais dis ça depuis le départ tout aurait été plus simple et tu n'aurais pas eut à te stresser aujourd'hui. Bien sûr, c'est horrible ce que tu as dû faire, t'es même un sacré connard ! Mais bon, ça, je l'ai toujours su... Mais j'imagine que quand on nous tient par les couilles, on n'a pas vraiment le choix... Et puis tu t'es bien rattrapé, tu m'as sauvé la vie après tout et à cause de moi, tu as tout perdu, ta famille, ta vie... Enfin voilà, je crie beaucoup, mais... En vérité, je voulais juste que tu me parles... J'avais peur que tu ne me prennes pas assez au sérieux. Tu peux te détendre, je ne vais pas te tuer...

La jeune rousse tend la main et pince un peu la joue d'Eriol, elle aimait bien sa peau quand il sortait de la douche et qu'il s'était rasé.

- T'es beau comme ça... Et donc parle moi plus de ses mecs ? Vous avez un plan ? Parce que * petit rire* j'ai un peu de mal à imaginer l'approche vers se connard, il est protégé comme jamais et il paraîtrait que son père est sur le lit de mort... Du coup, il se pourrait qu'il prenne très prochainement la place sur le trône, alors t'imagine, l'assassina d'un roi ? … Même d'un prince en fait, ça pourrait enclencher une guerre... c'est compliqué.. Enfin, je ne dis pas que je n'ai plus envie de tuer, au contraire, cet homme... son visage est encore gravé dans ma rétine, pour tout ce qu'il a fait, je souhaite qu'il souffre ! Si je dois lui arracher un à un ses ongles moi-même, je le ferais ! …

Elle essaya de se reprendre et rabatti ses cheveux en arrière. Elle prit quelques secondes le verre d'Eriol, bu une gorgée ou deux de sang dans son verre et lui rendit celui-ci.

-Et j'ai l'impression que même ici, on ne sera pas tranquille. J'avais pensées le contraire pendant quelques semaines, j'avais même obtenue un poste de gardienne dans le pensionnat, c'est le directeur Figuy qui m'avait proposé ça, tu dois te rappeler de lui ! Mais j'ai dû refuser, après la visite de ses trois connards. Tout ça pour dire Eriol... je te suis, je donnerais tout pour les faire tomber, ces mecs qui deal, le prince, ou le roi .. j'en sais foutre rien et tout leurs hommes. Si au moins on pouvait faire tomber le rideau, ça pourrait foutre un bordel pas possible.

Ruluru semblait vouloir lui dire autre chose, ses lèvres bougées, mais rien n'en sortait. La sonnette retentis et elle sursauta, se retourna d'un coup.

-Ha... je reviens.

Elle se précipita vers la porte et ouvrit celle-ci, de l'autre côté un jeune homme plutôt mignon arborant une jolie paire d'oreille-de-souris.

Ruluru ? Je croyais que tu étais partie... j'allais faire mon tour quand j'ai vu qu'il y avait de la lumière chez toi, tu vas bien ?

Ruluru : - Parce que toi quand tu penses qu'il y a un voleur chez quelqu'un, tu sonnes à la porte ?

Mec : - Ouai c'est pas faux...

Ruluru : - Qu'est-ce qu'il y a , va droit au but ?

Elle n'était pas bête et savait parfaitement ce qu'il voulait, c'était la voir. Ce mec était dingue de Ruluru depuis un certain temps, il ne lui avait rien dit et de toute façon, la rousse ne répondrait pas à ses attentes, elle n'avait pas que ça à penser.
Dans les mains du mec qui en fait s'appelait Andrew un paquet de gâteaux au fromage.

Ruluru : - Et tu comptais frapper les intrus avec ça ? … Ha je suis désolé Andrew, mais ce soir, je ne vais pas pouvoir… je ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 62
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Mer 26 Avr - 17:56

ft.
NOM Prénom
C'est quoi ce bordel !
Ruluru & Eriol

A la sortie de la douche, j’ai le droit à un verre de sang, et rien qu’à l’odeur je devine. Sang de biche, fraichement sortie du confinement, doucement chauffé au bain marie… parfait. Je la remercie mais je n’y touche pas encore. J’ai une histoire à comté. Elle m’a laissé parler, maintenant c’est son tour. Je m’attends à ce qu’elle cri, ou parle avec dégout, ou juste se lève et part d’ici. Mais non, elle est carrément compréhensive. Je la regarde dans les yeux et sourit légèrement. Elle me pince un peu la joue. Habituellement, j’aurais chassé sa main et me serait venger en lui chiffonnant les cheveux, mais là elle est dans tout ses droits.

- Merci ma Ruru.

Le fait qu’elle se doutait un peu de tout ça m’étonne à moitié… Je bois enfin dans mon verre et bon sang, sans mauvais jeu de mot, qu’est-ce que ça fait du bien d’avoir cette douce et chaude liqueur d’hémoglobine sur les papilles. Je ferme les yeux et en avale plusieurs gorgées.

- ho que ça fait du bien …

Puis la discution continue, toujours sur le même sujet. Cette douce vengeance. Je fait tourner le liquide dans mon verre, en lui répondant.

- oui nous avons un plan, et le couronnement est justement le meilleur des moments. Ils sont tous à l’affut pour trouver l’assassin potentiel, et ce qu’il faut c’est un appât. S’ils choppent un ou deux gars, ils finiront en taule, mais après les gardes ne pourront s’empêcher de relâcher leur attention, même si le futur roi, lui, leur ordonnera de ne pas le faire.

Je la regarde en buvant une gorgée.

- Mais avant toutes choses, bien que je conserve des preuves papier de ses actes, il en faut plus. Des plus tangibles. Et donc séparer le groupe en deux. Les plus discrets en infiltration pour récupérer les documents dans le palais, moi et un autre pour récupérer les documents sur Gaïa, et toi et  deux personnes pour faire le lien entre les deux équipes.


Elle me pique mon verre et le finit. Je le pose sur la table. J’ai l’habitude, ça ne me dérange pas.

- ce que tu dis est vrai. Tant que ce système a ses bosses, nous ne seront pas tranquilles. Mais au moins ici, nous sommes plus en sécurité qu’ailleurs malgré tout ! Et pour ton boulot… t’inquiète pas, je vais te le faire t’embaucher moi ! hehe. Fais confiance à Eriol la parlote !

Je ris et la sers contre moi pour le lui faire, finalement, le chiffonnage de cheveux. Je la liber vite et ris d’avantage à sa tête de chouette… adorable comme ça ! héhé. Et … ça sonne. Elle y va et j’entends la conversation. Un garçon, hmhm, excuse bidon, ook, la demande d’aller au but, hm ? Je me lève et vois la trombine du bonhomme, mais surtout le petit rouge à ses joues et la boite de gâteau. Je m’approche et plante mon regard, pas encore rougis, dans le sien. Je ne sais pas pourquoi, un sentiment d’instinct de protection m’anime encore. Et là, ce gamin tente de faire quelque chose mais… bon.

- bonjour. J’suis Eriol… et tu es ?

Avec ses oreilles de chauve-souris je suppose que c’est un animoprhe. Sait-il qu’elle est vampire ? Normalement nos voisins oui mais lui c’est pas un voisin. Ou alors monsieur et madame Jérions sont morts durant mon absence et leur appartement c’est vendu rapidement. Sauf qu’il semble un peu jeune, ou alors il est en coloc. Bref, des tonnes de questions fusent dans ma tête pendant qu’il réponds.






Dernière édition par Eriol Renold le Ven 5 Mai - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Mer 26 Avr - 18:54

Le garçon sembla surprit en voyant Eriol débarqué, il devait faire au moins 3 têtes de plus que lui. Il avala sa salive difficilement intimidée par le bonhomme qu'il avait presque en face de lui. Franchement qui s'était ? Son père ? Son grand frère ? Ou alors... Son petit ami ? Depuis quand Ruluru avait un petit ami ! ? En même temps, il ne la connaissait que depuis quelques mois, mais bon. Enfin ça ne suffirait pas à dissuader le prétendant.

Ruluru voulait répondre à la place de son « ami » mais se fit vite couper par celui-ci.

-Je suis le petit ami de Ruluru !

Il regarda droit dans les yeux Eriol. Il devait en avoir dans le slip pour s'interposer devant un bonhomme comme Eriol. Enfin, de toute façon, il n'avait rien à perdre le jeune. Il voulait juste gagner le cœur de la donzelle qui pour lui était juste unique, magnifique et il ne voulait pas d'une autre femme ! Même si cette femme était un vampire ! De toute façon à Aideen les espèces se mélangaient, ce n'était pas du tout un problème.

Là, la rousse était sur le coup. Elle voulut encore dire quelque chose, mais les mots ne sortaient pas de sa bouche..; et en plus de ça, elle rêvait ou le brun venait de lui prendre les deux mains. Son regard semblait vide en direction de celui-ci. Les paroles de l'animorphe sonnaient vraiment faux dans la tête de Ruluru,.... « Petit ami ? » « Depuis quand ? » …... La tension était en train de monter dans le corps de Ruluru, petit à petit, encore un geste de trop et son poing irait directement dans le visage de l'animorphe.. Mais depuis quand il était amoureux d'elle ? Ha ça expliquerait le fait qu'il la collait tout le temps.. Et le fait qu'elle recevait beaucoup trop de fleurs et.. Trop de chocolat.. Ha d'accord, elle venait de tilter, mais... Elle n'appréciait pas tellement qu'on l'approche de cette façon sans qu'on lui demande quoi que ce soit surtout quand elle connaissait à peine la personne.

La seule ayant le droit à ce genre de geste se trouaient juste derrière elle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 62
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Mer 26 Avr - 19:46

ft.
NOM Prénom
C'est quoi ce bordel !
Ruluru & Eriol

Il lève la tête et c'est limite s'il ne tremble pas un peu de me voir. Il s'y attendait pas le gamin de voir un type comme moi habiter avec la ptite rouquine apparemment. Je le fixe dans les yeux. Il prend les mains de Ruluru. Et sans hésitation, sans faiblir, comme si son "amour" lui avait "donné des ailes". En attendant je tourne le regard vers Ruluru. elle est au moins aussi surprise que moi.

- petit ami? Toi? Ensemble toi et elle?

Je souris laissant paraitre mes larges crocs de vampire. Je suis un natif, j'ai naturellement plus de force et des dents bien plus flippante pour les autres personnes que les Mordus, comme on les appels. Mes iris trahisse mon fort ressentit de colère.

- et si je ne te crois pas?

Je passe devant Ruluru et le force à ôter ses pattes d'elles, puis la regarde me mettant dos contre le pas de porte, pour bien voir à son regard si elle l'aime ou pas ce type. ça se voit que non. en tout cas pas comme lui le prétend. Je plonge mon regard dans le sien... mais ne dis rien. après tout... Ruluru est la concernée. Je la regarde donc.

- tu me donnes carte blanche pour le virer ou tu t'en occupe?






Dernière édition par Eriol Renold le Ven 5 Mai - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Mer 26 Avr - 20:09

Elle réalisa seulement ce qui se passait quand Eriol passa devant elle. La rousse secoua la tête pour reprendre ses esprits et regarda l'un puis l'autre.

L'animorphe semblait surprit qu'Eriol s'interpose de cette façon entre lui et elle. D'ailleurs, il semblait complètement perdu face à ça. Après tout, il ne savait pas qui il avait en face de lui.
Et il n'était pas le seul. Ruluru avait du mal à comprendre aussi, quelle était cette réaction d'Eriol, c'est vrai qu'il avait toujours été protecteur envers elle, mais... Là, il y avait plus. Un père, un frère ou un ami n'aurait pas réagi de la sorte, enfin, c'est ce qu'elle essayait d'imaginer et de comprendre.

Ruluru regarda Eriol aussi dans les yeux, c'est comme si l'animorphe n'existait pas à ce moment-là. Mais elle revint encore à la réalité et regarda vers celui qui était encore vivant et debout. Si Eriol n'était pas intervenu, son poing serait sans doute parti dans le visage de l'autre, Heureusement d'ailleurs parce qu'il ne méritait pas vraiment d'être frappé. Pendant l'absence d'Eriol, Ruluru, c'était retrouvé en larme dans une rue et cet homme l'avait consolé avec de belles paroles, Bien sur ça n'avait pas été plus loin et Ruluru ne lui avait pas raconté grand chose.

- De quoi tu parles Eriol ? Il n'a rien fait de mal... Par contre... * à l'adresse d'Andrew* j'apprécierais que tu ne me touches plus comme ça Andrew... Je ne sais vraiment pas ce que tu t'es imaginé depuis tout ce temps et j'en suis désolé, mais moi... moi je ne pense pas ressentir la même chose que toi... t'es sympa, mais ça va pas plus loin...
Andrew : - Attends, tu dis ça parce qu'il y a ton bonhomme à côté …. tu ne disais pas ça quand tu étais seule avec moi !

Ruluru : - Comment ça??

Les sourcils de la plus jeune commencèrent à se froncer vraiment. Elle se voulait gentille, mais là, il était clairement en train de chercher la merde.

Andrew: - Bah tu sais bien, je ne vais pas te faire un dessin ! Tu as tellement était douce ce soir-là !? Je ne comprends pas Ruluru, je pensais qu'on ressentait la même chose, et au lieu de ça, tu te coltines un vieux ??

Ruluru commençait sérieusement à voir rouge. Cette fois, ses pupilles à elle aussi s'étaient empourpré comme jamais. Elle allait le tuer, si ce n'était pas Eriol qui le faisait, elle le ferait et sans hésitation, parce qu'il était vraiment en train de raconter n'importe quoi.

Déjà qu'il regrettait d'être venu quand il avait vu les crocs d'Eriol , il regretta encore plus après ses paroles et le regard assassin de Ruluru. Il recula d'un pas puis de deux. Sans pour autant fuir. Il devait être paralysé par la peur.

Et il avait bien raison. La vampire regarda un instant Eriol et puis s'approcha de l'animorphe pour l'attraper par le col du cou et le soulever en l'air.

- Je ne pensais pas que tu étais mauvaise langue comme ça.... j'vais te tuer putain... Ou alors je vais t'arracher ta langue et te vider de ton sang... non trop sale... Mais T'ES MORT !!!

Ruluru allait vraiment le tuer si personne ne l'arrêtait là.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Directeur du pensionnat

avatar
I am
Âge : 50 ans
Amoureux(se)? : Moi ? non... je ne suis pas amoureux !
Localisation : Sur Aideen
Emploi/loisirs : Directeur de l'école.
Multicompte ? : Oui : Ruluru.
Messages : 834
Date d'inscription : 07/04/2017


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Drame & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Sam 29 Avr - 11:31

Pourquoi tu a copié un point? xD


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aideen.forumactif.com En ligne

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 62
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Sam 29 Avr - 11:31

ft.
NOM Prénom
C'est quoi ce bordel !
Ruluru & Eriol

Je les laisse discuter. Si au dépars elle voulait le faire partir de manière douce, il a suffit d’un peu de percistance de la part de la chauve-souris pour qu’elle monte sur ses grands chevaux. Elle est sensible, ses sentiments ne se contrôles pas vraiment : dès qu’elle ressent quelque chose, elle l’expulse directement, sans prendre le temps de poser les avantages et contraintes de ses réactions.

Il exagère ce petit gars. De quoi il parle par « tendresse ». Je hausse un sourcil. Ruluru n’a jamais été tendre qu’avec des personnes auxquelles elle a à cent pour cent confiance, et ça m’étonnerai qu’en trois mois tu fasse confiance à ce point en une personne. Même moi, ça a prit du temps avant qu’elle comprenne que je ne lui ferais jamais rien avec l’intention de la nuire… et ça même si je suis décidément très nul pour faire des choix vis-à-vis du travail.

On dirait un petit chien, qui aboi beaucoup pour dire « j’ai pas peur, hein, j’ai pas peur ! »  mais qui en même temps tremble comme une feuille car tétanisé. Ça y est, ma ruru passe à l’acte et le menace de mort. Je soupire et pose une main sur chaque épaule des deux personnes pour les séparer.

- comme tu le vois, je suis pas le plus dangereux des deux pour le coup.

Je ricane et regarde mon amie.

- On ne tue pas les gens, et on ne menace pas de les tuer. Surtout ici, à Aideen ! Réfléchis bon sang.

Je lui tapote la tête gentiment, comme un père le ferait à sa fille. Après tout, c’est un peu comme si c’était le cas non ? Elle est mon infante, je l’ai faîte vampire. Nos lois sont clair : on transforme, on assume… Enfin là elle est assez âgée en âge vampirique maintenant mais … j’y peux rien… avec elle c’est différent. Je me tourne ensuite vers le chieur de service.

- Andrew ? ; il hoche la tête ; écoute. Tu vas juste prendre tes clics et tes clacs et partir, d’accord ? ; je croise les bras ;  si tu veux être son amie, et qu’elle ok avec ça je m’en fou que tu viennes nous voir… ; j’approche mon visage du sien et crispe mes doigts sur ses épaules jusqu’à le voir grimacer de douleur, puis plante mes iris rouge vif dans ses yeux appeurés ; mais si tu la harcèle, ou refais allusion au fait de vouloir sortir avec elle, sans que ELLE n’accepte… Je t’interdis de nous approcher de nouveau.

Je le lache et me redresse puis rentre à la maison. Je le laisse seul avec Ruluru, elle a peut-être son avis de dernière minute à offrir qui sait. Je prépare deux verres de sang de biche et attends, assis dans le salon, calmant mes nerfs petit à petit. Une fois qu’elle est de retour, je lui souris et lui donne un des verres.

- alors, je sais que ton charme est irrésistible, mais évite de t’attirer des stalker, s’il te plait ; Je lui souris d’un air innocent ; tu es amoureuse de lui, avoue-le. ; je me prépare à recevoir n’importe quoi qu’elle pourrait me lancer par « vengeance » de ma petite blague.





Dernière édition par Eriol Renold le Ven 5 Mai - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Sam 29 Avr - 21:59

Contrairement à elle Eriol était resté calme du début à la fin. Peut-être qu'elle était en train de péter un câble sans trop comprendre pourquoi. En même temps, elle n'avait jamais trop su contenir ses émotions. Ruluru repoussa presque Eriol, mais là elle sut se retenir, surtout quand elle vit le regard du vampire. Lui se était pas le genre de mec qu'il fallait faire chier et puis surtout, il avait raison. Grâce à ses paroles Ruluru redescendit de ses grands chevaux et souffla un bon coup.
À côté de cela, Andrew ne tenait pas spécialement à rester ici. Il fila comme une flèche quand il fut séparé de la vampire . Pas étonnants, les gens tenaient à leurs vies.

Ruluru resta un moment sur le palier de la porte. Quelques voisins avaient passé le bout de leur nez hors de la maison pour voir ce qui se passait, mais ils étaient vite rentrés de nouveau une fois que la situation s'était calmée. Ha les gens beaucoup trop curieux. Parfois, Ruluru se demandait si elle était vraiment quelqu'un de sociable? Elle n'en savait rien, elle n'avait pensé qu'à sa vengeance pendant toutes ses années. Le monde extérieur semblait pour elle tellement inconnu.

En baissant son regard sur ses mains, elle remarqua qu'elle s'était mis à trembler... Elle avait failli étriper ce pauvre garçon pour des broutilles, elle s'en voulait un peu. Si Eriol n'avait pas été là elle n'aurait sans doute pas su se contrôler. Il était vraiment temps qu'il soit revenu ici auprès d'elle.

Après une bonne demi-heure à rester sur le pallier, assise sur la première marche, elle décida de se redresser et de rentrer à l'intérieur. Qu'est-ce qu'Eriol devait bien penser d'elle ? Pas beaucoup de bien sans doute... Il devait la voir comme la gamine incontrôlable qu'elle était. C'était vraiment honteux.

En fermant la porte derrière elle hésita qu'elle direction prendre : la salle de bains pour se passer un coup d'eau sur le visage ou Eriol ? Qui ne semblait pas fâché, mais...

- A... Amoureuse ? Quoi ?

Plus rouge que ça, on ne pouvait pas faire, l'amour, c'était quelque chose, c'était même un sentiment fabuleux, enfin, c'était ce qu'on lui avait raconté et elle n'y connaissait pas grand chose. Du coup, le sujet l'a gênée énormément. Elle se mordit la lèvre et regarda ailleurs. Elle s'était plantée non loin du canapé.

- Euh .. Peut-être... j'en sais rien, je ne sais pas ce que c'est... Pourquoi tu me poses cette question?? Elle m'embarrasse !! Comme si j'avais une tête à être amoureuse, j'ai d'autres choses plus importantes sur lesquels me concentrer... t'en dis des bêtises.

Au moins, elle n'avait pas le droit à une nouvelle leçon de morale. En regrettant son comportement, elle ne s'asseya pas tout de suite prêt d'Eriol tout de suite. Elle se tortilla les doigts et regarda vers le sol en soupirant.

Je ne sais vraiment pas ce qui m'a pris Eriol, … il m'a mis hors de moi... je déteste qu'on décide pour moi, c'est...

Elle grinça des dents, mais repris de nouveau sur elle et essaya de le regarder droit dans les yeux. Ses yeux étaient toujours aussi rouges, Peut être n'était-elle toujours pas calmée après tout.

- C'est pour moi le verre ?

Elle attend quelques secondes, réponse ou pas elle prend le verre et va chercher une paille pour siroter tout doucement le breuvage.
Alors qu'elle est dans la cuisine, elle parle en marmonnant un peu, mais Eriol peut l'entendre très bien.

- Je me sens un peu perdue, j'ai l'impression que ses enculés se la coule douce, avance.. Et que moi, nous, on stagnent comme jamais, c'est juste l'horreur, j'ai juste envie de prendre le cou de se connard de Théodule entre mes doigts.. Et l'étrangler...

Le verre se brise en mille morceaux entre ses doigts.

- J'ai envie de les tuer...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 62
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Dim 30 Avr - 19:22

ft.
NOM Prénom
C'est quoi ce bordel !
Ruluru & Eriol

C'est trop mignon, elle réagit au quart de tour! Elle devient aussi rouge que le sang qu'elle boit et je peux sentir la chaleur de son corps jusqu'ici. Je me mets à rire devant sa tête qui mêle la gêne et la petite colère. C'est si simple de la faire sortir de ses rangs! Elle s'assoit sur le canapé où je suis, mais toouut à l'opposé. Elle croit que je suis fâché contre elle? Naaaan, jamais. Je crois bien que les seuls fois où je me suis fâché contre mon infante c'est lorsqu'elle avait effectivement tué par accident, ou qu'elle est allé dans la pièce jointe à ma chambre. C'est MON petit lieu secret, avec MES affaires. Bon maintenant elle sait plus ou moins que c'est une salle avec du bazar de papiers et de restes de paquets gâteaux... quoi? je suis un vampire mais je reste avec mes pêchés mignon.

Elle me sort ses excuses, et je me rapproche d'elle en restant sur le canapé... mais bien vite là voilà déjà partie. Je soupire avec un petit sourire de coin, puis me lève en continuant d'écouter ce qu'elle a à dire. Et elle a juste. Je la rejoins dans la cuisine et pose pose dos contre le mur.

- Je comprends parfaitement ton ressentis, je vois la même chose. Une bande de noble qui n'a jamais réagit aux attaques, parce que ce sont eux les responsables, et ils méritent de payer.

Je me caresse le menton par réflexe, comme je le fais toujours lorsque je réfléchis.

- je me suis toujours demandé si... Utopia nord était pareil que Utopia Sud. Je sais que un seul roi gouverne mais... Est-ce qu'ils sont au courant, eux?

Je cesse mon geste machinal et lui souris avec de l'espoir dansl es yeux.

- qui sait, si nous leur apportons nos preuves, ils y verront comme un bon moyen de renverser leur demi-dictature! Mais...


Je me ravise, en perdant mon sourire, et croise les bras.

- mais le soucis est que s'ils sont dans le coup, ils ruineront tout. Non, laisse tomber mon idée, trop risqué. BEAUCOUP trop risqué...


Je soupire et la regarde dans les yeux. Je m'approche d'elle et pose une main sur son épaule, avec un sourire sur le visage.

- Nous les tuerons. Comme ils ont tués nos familles et celles de centaines voir milliers d'autres personnes. Et nous les feront souffrir.

Je retire ma main et retourne dans le canapé. Une fois qu'elle revient je tapote la place à côté de moi et allume la télévision.

 - En attendant... Reposons-nous. Demain je lancerai un appel à nos nouveaux allier et... reprends ton calme en songeant que bientôt, nous l'aurons notre revanche. Et si on se donnait un nom de groupe de rebel, hein? ça serait pas mal et classe! ; je la regarde ; quoi?! C'est toujours bien de se faire connaitre lorsqu'on fait un tel coups d'état! Si ça marche, ça restera dans l'histoire!





Dernière édition par Eriol Renold le Ven 5 Mai - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Lun 1 Mai - 17:02

Ruluru partit d'abord se nettoyer la main pleine de vin, de verre et de sang . Elle se mit quelques pensements sur les doigts et dans la paume, là où elle était coupé et revint se mettre prêt d'Eriol qui semblait plutôt confiant par rapport à la situation... Il pensait vraiment pouvoir faire quelque chose malgré la branlé qu'ils s'étaient prit il y a quelques années de cela? Bien sur ils c'étiaient renforcé tout les deux mais bon.

Là, elle s'installe tout contre lui, avant, plus petite, elle n'avait jamais hésité à se mettre dans ses bras, mais aujourd'hui, c'était différent, elle était devenue une femme et la situation semblait plus gênante pour elle. Eriol dus remarqué plusieurs hésitations de la part de la rousse qui s'était reprise à plusieurs reprises, pour poser sa tête joue contre son torse et son bras sur le ventre de celui-ci. Avec les jambes repliées sur le canapé.

-Ton idée n'est pas mauvaise du tout, créé une révolution... Il faudrait en savoir plus sur la situation du peuple du nord, j'ai appris quelques trucs en vivant ici à Aideen, les ailés du nord sont beaucoup plus pauvre que les ailés du sud qui en profite bien... Mais comme ils ne veulent rien d'autre que la paix... Enfin si c'est ce que j'ai bien compris, il sera très dur de pouvoir soulever quelque chose. Mais cette idée me plaît.. Enfin pour le moment, nous ne sommes que nous deux, et demain un peu plus, mais ça ne suffira sans doute pas... Tu es si confiant Eriol.. Tu l'as toujours été, moi, je rage, mais je commence à douter de moi... De mes capacités et surtout... J'ai peur qu'il t'arrive quelque chose, s'il advenait qu'il arrive quelque chose à l'un de nous deux.... Ça serait horrible...

Elle le regarde allumer la tv, il y avait une bonne couche de poussière sur les projecteurs, normal vu qu'elle ne l'avait jamais allumé, elle détestait ça et de toute façon, ça ne l'intéressait pas. Mais bon, tant qu'elle était prêt d'Eriol, elle pourrait faire n'importe quoi.

- Moi, je veux bien... * rire* tu as beau semblait dur… tu as l'esprit d'un gamin, c'est pas croyable * rigole un peu plus longtemps et se reprend * Ecoute pourquoi pas pour le nom ! Mais je ne connais personne des gens que tu as rencontrés, il vaudrait mieux se concerter pour ça... Mais là, je crois que je n'ai plus trop envie de me concentrer.

Elle se serre d'avantage contre lui et soupire. En fait depuis qu'il était parti, elle ne dormait presque plus, soulagée de le revoir la tension redescendait et la fatigue apparaissait d'avantage.

- Je crois que je vais faire un petit somme sur toi si ça ne te dérange pas...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 62
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Ven 5 Mai - 22:33

ft.
NOM Prénom
C'est quoi ce bordel !
Ruluru & Eriol

Je me tends un peu au départ, alors qu'elle se cale contre moi. Cela faisait des mois, plus que mes trois mois d'absence, qu'elle n'avait pas fait de câlin. Je ne suis pas un très grand calineur, même si elle est ma petite exception. Je sourie et passe mon bras derrière son dos pour poser ma main sur l'épaule qui m'est la plus éloignée. Elle avait certes beaucoup hésité avant de venir ainsi contre moi, mais comment lui dire non pour ça à cette petite furie angélique. Suite à mon idée de raliement des ailés du Nord, elle m'explique qu'ils sont plus pauvre, donc plus aptes à nous comprendre dans cette lutte, mais qu'ils sont pacifistes. Je reste songeur un instant jusqu'à ce qu'elle me sorte directement de mes pensées par ces mots.

- Tu es si confiant Eriol.. Tu l'as toujours été, moi, je rage, mais je commence à douter de moi... De mes capacités et surtout... J'ai peur qu'il t'arrive quelque chose, s'il advenait qu'il arrive quelque chose à l'un de nous deux.... Ça serait horrible...

Voilà quelque chose de rare à voir. Ruluru, la tenace petite tête brulée au sang chaud qui serait prête à vous poursuivre dans toute la ville pour récupérer un sac voler ... entrain de me faire un petit passage de déprime. Je tapote son épaule, amicale, et la fais me regarder dans les yeux en prenant son menton de ma main encore libre.

- Je suis confiant parce que je crois en notre combat. Et dans tout combat il y a des blessés... et des morts... mais tu peux me croire que je ne compte pas mourir et ne te laisserai jamais mourir. Oui, c'est horrible... mais si nous ne faisons rien, ce sont d'autres innocents qui vont y passer.

Je me lève et me positionne bien droit devant elle, dans une allure un peu militaire. Je lui souris et tonne de la voix pour donner un côté plus percutant au message.

- Nous ne sommes que deux. Demain nous seront une dizaine. Nous irons à Utopia Nord avoir encore plus d'aide et nous serons des centaines! ; je me frotte le visage d'un coup de main ; et puis pour le nom, on en discutera tous ensemble, t'as raison. ; je la vois s'endormir ; ha non je te permet pas parce que...

Je vais vers la chaine hifi pour mettre une musique qui fait bouger. Je suis absolument une QUICHE en musique même si j'adore en écouter. C'est un des CD de Ruluru... bon il y a QUE des CD de mon infante en réalité... Mais bref! Je la tire à moi pour la bouger et lui redonner sa bonne humeur, refaire sortir son vrai caractère.

- ... parce que tu ne dormira que lorsque je verrai que tu as retrouver le moral pour notre objectif final ! c'est par un ptit rebel que né la guerre civile! Et une guerre civile bien menée entraine la victoire face aux gouvernements! Nous, nous sommes la bande de ptits abrutis qui vont un jour être assez nombreux pour la faire, et je compte bien, avec toi, mener tout le monde au renversement de leur marché merdique!

Je ris et la fais tourner avant de la regarde, mains sur les hanches, attendant ses réponses et réactions. Je dois savoir motiver les troupes et garder la tête froide, et elle aussi! L'un doit toujours pouvoir rappeler à l'autre pourquoi nous sommes ici. Une fois fait, je la mène à sa chambre et je m'allonge prés d'elle.

- Aller sale gosse... dors, je veille sur toi jusqu'à ce que tu sois assoupie.

Je lui souris et ferme les yeux. Je crois bien que finalement, je vais dormir ici. Elle m'a autant manqué que je lui ai manqué, ou alors au moins autant. Son parfum, sa présence... ça fait du bien. Aller pour une fois je vais faire une exception et dormir ici, avec elle. Juste cette nuit.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Ven 5 Mai - 23:26

Ruluru se laissa entraîner par Eriol, il était si énergique, même après une journée comme celle-ci ? Enfin ça ce n'était rien, mais elle imaginait que comme il revenait d'un voyage, il n'aurait plus beaucoup d'énergie. C'était honteux de la part de Ruluru d'être dans cet état.

Alors elle joua le jeu et dansa un peu avec lui. Ce n'était pas trop son truc, elle aimait beaucoup la musique, mais elle était beaucoup trop timide pour s'adonner à la danse. Heureusement, qu'Eriol savait la mettre en confiance, elle n'aurait pas fait ça avec quelqu'un d'autre.

Elle se laissa porté jusqu'à la chambre sans rien dire et se coucha sur le côté pour pouvoir voir le vampire, c'était la première fois qu'il se retrouvait auprès d'elle dans le lit comme ça. C'était étonnant de sa part. Enfin depuis qu'il était revenu, elle avait l'impression qu'ils s'étonnaient tous les deux. Sans doute, la joie de se retrouver les rendaient bizarres.

- Et tu comptes rester dans mon lit ? Moi une belle jeune fille ?

Elle le charria bien sûr et le retenu s'il comptait se lever.

- Je rigole, reste un peu ici s'il te plaît.

Elle se rapprocha du vampire et tapota le torse de celui-ci.

- Désolé d'avoir cassé la morale, mais... Enfin bref, je n'ai pas envie de revenir sur le sujet pour le moment, on aura tout le temps demain si tu comptes vraiment faire tout ce que tu as dit. Mais sache que je te suivrais n'importe où quoi qu'il en coûte.

Ruluru se redresse un peu et attrape la couette pour les recouvrir tous les deux. Elle se demandait ce qui se serait passé si elle ne l'avait pas vu ce matin dans la foule, ils ne se seraient sans doute pas revus pendant un long moment.

- Dis-moi Eriol.... Comment voyais-tu ta vie avant que je n'y rentre ? Je veux dire, tu ne parles pas beaucoup et... je te connais sans te connaître, enfin… Ce que je veux dire, c'est que j'essaye de m'imaginer ce que serais devenus nos vies si nous ne nous étions pas rencontrés, si ce jour-là, je n'avais pas écouté aux portes...

Elle attrape un coussin qu'elle met sur son visage, elle entend encore, mais elle est gênée de ce qu'elle vient de dire. Surtout qu'ils sont tous les deux en mode « intime » là.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 62
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Dim 14 Mai - 0:36

ft.
NOM Prénom
C'est quoi ce bordel !
Ruluru & Eriol

Je sais trouver la forme de part ma joie et mon envie de lui redonner de la joie. Elle y va mollement mais elle suit dans la danse, j’ai l’espérance qu’elle retrouve son vraie elle, soit la version qui me taquine toujours sur mon état de « vieux grincheux » et mes maladresses… et pas la version déprimée tartine de chocolat qu’elle me sert maintenant. Une fois au lit, trajet durant lequel elle se laisse faire comme un chat en manque d’affection, je lui propose de dormir avec elle.

Je ne sais pas pourquoi j’agis comme ça, moi qui depuis toujours est un Hermite, ma chambre un sanctuaire qu’on ne doit jamais profaner et ma maison est mon cocon précieux. Pourtant… quand elle est arrivée, on c’est arrangé pour qu’elle est une chambre. J’ai, au fils de toutes ses années, subis une sorte de changement que je n’ai réalisé qu’en partant loin d’ici sans elle. Je me ramollis, je me fais vieux, je vois que ça… Et puis comment ne pas apprécier cette femme ? Pleine d’énergie, d’humour, de force de caractère… qui tient tête aux gens, et sait être douce… et… Je secoue la tête. ho la laaaa mais je perds la tête ma parole !

Ses mots me font revenir sur terre. Je détourne le regard deux secondes, mais sa demande qui confirme la mienne me rassure. Je lui souris et lui chiffonne les cheveux.

- Alors ce sera un dodo entre vampires.

Je m’installe donc à côté d’elle et lui tapote gentiment la tête. Elle me tapote le torse en retour et je l’écoute. Elle s’excuse de sa baisse de morale, et m’assure de se donner à fond. Je ris doucement.

- t’inquiète pas pour ça, on se supporte dans nos gueulades depuis des années, normale qu’on se supporte aussi dans nos ptits coups d’mou.

Je l’aide à mettre la couette sur nous et la… sa question me surprend. Je veux dire… elle se pose la question depuis longtemps ? Si non, pourquoi se la poser maintenant ? Enfin, ça n’a pas trop d’importance. Je regarde le plafond et caresse mon menton en réfléchissant. Ma vie si elle n’avait pas été là. Une fois le sénario en place dans ma tête, je me lance. Autant y aller dans la vérité.

- J’aurais continué le trafic de sang humain. Et de sang Ailé. Nous serions partie sur le projet des sangs animorphes et des Psychiques. Je serais une marionnette au service de cette organisation, mon cœur devenant avec le temps sûrement de moins en moins sensible.

Je reprends les moments de réflexions pour sortir un autre sénario.

- Sinon je me serais exilé à la mort de trop et serait un mercenaire… Sur les terres sauvages par exemple…

Je soupire et la regard, avec un petit sourire.

- au final te rencontrer… m’a permis de devenir quelqu’un de plus… comment dire… de moins horrible, moins cruel.

Je baisse la tête et me mordille la lèvre. Mais elle… Elle serait devenue quoi si ce moment ne se serait pas passé ? Une petite fille, enfant de serviteurs. A cet âge, il y a tellement de possibilité. Je n’ose pas la regarder dans les yeux.

- mais pour toi… je ne saurais jamais si c’était une bonne chose. C’est ce qui a précipité la mort ta famille après tout…





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Dim 14 Mai - 1:12

Ha qu'est-ce qu'on était bien dans cette intimité chaleureuse. C'est ce que se disait Ruluru, alors qu'elle avait sa joue écrasée contre le torse du vampire. Pouvoir sentir sa respiration sous elle, était juste vraiment trop agréable. Que demander de plus en ce moment même ? Rien d'autre, surtout qu'elle n'avait pas espéré le revoir un jour.

- Personnellement, je ne pense pas que tu aurais continué là dedans, tu as beau dire, que tu te désensibilisé, je pense que tu aurais eut un râle bol de toute cette souffrance, toutes ses conneries... et que tu aurais réagis d'une façon ou d'une autre. ….

Ruluru prit un temps pour reprendre la parole ensuite.

-Tu penses que la perte de ma famille dans ce cas est une mauvaise chose ? … Tu dis des bêtises, c'était ça ou bien ma mort, l'un ou l'autre reste horrible. Si j'avais disparu, je n'aurais... Non oublie, je suis en train de dire des bêtises horribles là... Enfin ce que j'essaye de te faire comprendre, c'est que je ne regrette rien du chemin que j'ai pris, même s'il faut dire que je n'ai pas eut beaucoup le choix à l'époque.. C'est drôle d'ailleurs, je m'en rappelle comme si c'était hier... J'ai mon estomac qui se tord en y pensant... Je te vois encore dans l'entrebâillement de cette porte à discuter avec l'autre con... Je me demandais d'où tu pouvais bien sortir... En fait, je crois que tu me faisais peur à ce moment-là. Quand tu m'as embarqué, j'ai cru vraiment mourir ce jour-là, mais ce n'était pas le cas. Tu sais, je n'étais pas bête, j'ai entendu les propos du prince, il voulait se débarrasser de moi... Et du coup, enfin, j'ai compris que tu m'avais sauvé, sinon tu m'aurais laissé au prince... Haaa excuse moi Eri, je parle beaucoup trop ce soir, mais tu m'as vraiment, vraiment, vraiment manqué !

Il y eut un silence assez pensant pour Ruluru, elle se posait des questions, puis repris. Autant allé au bout de ses pensées.

-Je ne pensais pas ressentir cette drôle de sensation un jour.. Moi qui suis rongé par cette putain de vengeance.

Elle n'avait pas détaillé cette sensation qu'elle ressentait, mais, elle sentait que son corps et son mental était tout bizarre. Elle aurait pu d'écrire ça comme un chocolat qui était en train de fondre sur le bitume pendant un été intense.

Gênée de parler autant, elle cache son visage contre Eriol, il doit la prendre pour une folle, parce qu'elle-même se prend pour une folle,

Avec tout ce qu'il venait de lui dire, son cœur avait commencé à battre rapidement, sans qu'elle ne comprenne pourquoi, c'était un des symptômes qui la rendait comme un chocolat fondu...

- Eri... Si je te disais que je t'aime, tu réagirais comment ?

Elle parlait alors qu'elle avait le visage contre la peau du vampire. C'était un peu étouffé, mais compréhensible. Elle aurait mieux fait de fuir loin à ce moment-là au lieu de dire des conneries. Mais elle voulait voir sa réaction, elle voulait voir si elle le comprenait et si elle se comprenait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 62
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Dim 14 Mai - 13:38

ft.
NOM Prénom
C'est quoi ce bordel !
Ruluru & Eriol

Je pose ma main sur son dos, elle est contre moi, sous la grosse couette bien douillette. La discution est calme, un poil tristounette peut-être, quoi qu’elle sait comment remettre sur le chemin du neutre tout ça. Je lui offre un sourire gratifiant.

- Oui, je suppose que tu as raison, j’aurais finis par quitter tout ça.

Puis elle raconte sa vision des choses à ce moment là. Un petit moulin à parole qui confit tout ses doutes casés dans son cœur. Avec moi au départ, je savais que je l’intimidais, surtout avec attitude peu conventionnelles. Silencieuse et craintive. Au fur et à mesure la confiance et les ptits liens se sont ancrés, mais vrai que du ‘comment tu as vu ça se jour là’, on y a jamais reparlé. Fallait bien que sa sorte un jour.

- Haaa excuse moi Eri, je parle beaucoup trop ce soir, mais tu m'as vraiment, vraiment, vraiment manqué !

- hahaha ! toi aussi tu m’as beeaauucoup manqué ma Ruru !

Je lui fais un gros calin. Je sais, c’est pas mon fort, mais je suis pas un asociale qui déteste les moments d’affections, juste…. Pas trop et… surtout pas en publique. J’ai une image de type un peu désagréable, voisin qui fait flipper, à tenir moi !

Et puis…. Et puis ça. Je sens son cœur monter en pou, et sa chaleur grimper un peu. Elle parle de sensation, autre que la vengeance, qu’elle pensait ne jamais ressentir. De quoi elle peut parler. La faim, les tristesses, les joies, les colères, les paix… non franchement je vois pas ce qu’elle a pu louper en sentiment. Et puis ses joues prennent une drôle de teinte un peu rose foncée, juste avant d’enfouir son visage contre mon torse entre ses mains. Je la regarde en étant un peu… et bien comment dire… je sais pas où me mettre. Elle me fait quoi ?

- Eri… Si je te disais que je t’aime, tu réagirais comment ?

J’ai un pet de cerveau. Elle vient de dire quoi là ? Son attitude, ses mots. C’est une déclaration là ? Elle veut dire qu’elle m’aime ? Naaaaaaan, non just une question comme ça et.. mais si non ? enfin si oui ? Enfin je ne sais plus quoi penser, je reste là, figé comme un roc, à la fixer, le rouge me montant progressivement au visage, la bouche aux dents serrées, et enfin je découvre que je respirais plus. Je prends une grande bouffée d’air et tousse un peu avant de détourner le regard, le cœur battant à mille pulsions minute.

- Tu… et bien… je… je dirais… qu-que… ça me prends de cours ? … qu-que je sais pas quoi dire ? euhm…

Je m’éclaircis la gorge et tousse un peu. Je respire plus lentement, me calme ou du moins essaie. Aller reprends toi, tu es vampire de 78 ans, alors tu te reprends et agis tel quel. Je me redresse et l’écarte un peu en gardant une main sur son épaule.

- Je dirais que je ne… comprends pas pourquoi tu ressentirais ça… pour moi je veux dire… Tu es une jeune femme, aux prétendants assurés dans cette ville. ; je n’arrive pas à le regarder dans les yeux ; je dirais aussi que… Je me sens quand même flatté d’une… telle annonce et que… que…

Est-ce que je l’aime, moi ? oui bien sûre. Mais de la même façon ? Aucune idée. Je me sens troublé. Je suis juste sur le cul. Je prends enfin le courage de la regarder dans les yeux, très gêné et complètement perdu.

- tu… pose la question comme ça ou… où c’est une vrai … enfin… tu … m’aimes ?


J’avale une gorgée de salive.

- je … hehe… je ne sais plus quoi dire c’est… c’est troublant.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Dim 14 Mai - 16:56

Quelle idiote, elle venait littéralement d'installer un malaise, c'était rare de voir Eriol dans de pareil états, elle ne pensait franchement pas que sa question l'aurait rendu aussi nerveux. Lui qui était si sur de lui en générale, il n'avait même pas réagi plus tôt quand le prétendant était passé. Elle se mordit la lèvre et se redressa pour s'asseoir en tailleur.

À son tour, elle détourne le regard, en fait, elle commence à regarder le matelas et ses pieds. Elle tripote le tissu de la housse, tout en prenant une grande respiration.

- En fait Eri, tu ne devrais pas le prendre autant au sérieux. Certes... Ce que je viens de te dire est... En fait, ma question était qu'est-ce que je te dirais si je te disais ça... Mais en fait, je le dis clairement. Je t'aime. Cependant, je ne sais pas si c'est une émotion faussée parce que j'ai toujours vécu avec toi ou... Non en fait, je n'y comprends rien, je sais juste que quand tu es parti, j'ai cru que mon cœur allé exploser. Te retrouver m'a donné le même sentiment avec en plus mon estomac qui se tord et bref, je ne voulais pas te mettre mal à l'aise encore une fois. Tu me connais, j'ai tendance à dire ce que je fais... Du coup voilà, comme on est dans une situation ou on est, tous les deux, proches, je pensais que c'était la bonne occasion pour en parler... Et aussi, on en aura peut-être plus l'occasion si demain, on part pour réaliser notre projet. Je ne veux aucun regret. .. Bref... Je crois que je vais dormir.

Elle n'avait pas redressé les yeux et cette fois, c'était recouché, dos à lui et avait tiré le drap et la couette sur elle. Quel malaise suprême.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 62
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Mer 17 Mai - 19:13

ft.
NOM Prénom
C'est quoi ce bordel !
Ruluru & Eriol


Je me pince discrètement. nope pas un rêve. Je regarde s'il n'y a pas eu de changement météorologique soudain par la fenêtre mais le volet est fermé. Bon. J'arrête mes idioties mentales et me place face à la réalité. Mon infante m'aime. La ptite fille que j'ai sauvé, vampirisé et fait chier et aider durant des années est amoureuse de moi. Et moi... je suis sur le cul. Je veux dire... je fais un rapide calcul mentale dans ma tête. Elle a 45 ans maintenant, je l'ai vampirisé durant sa 18ème année, soit... 27 ans de vampirisme. vu que c'est une mordue... on va dire qu'elle équivaut à un vampire de ... entre 45 et 55 ans . J'ai 78 ans en tant que vampire de naissance... soit 20 ans de différence... ha, finalement ça va. En âge vampirique sa passe. Je fais un rapide tour côté humain. Ha ba ça passe aussi! Je reste encore une fois sur le cul. ça va j'aurais pas d'emmerde avec les autorités vampiriques, qui sont plutôt strictes sur le sujet de l'amour entre l'infant et le vampire.

Mais bref... POURQUOI JE M'EMMERDE! Je veux dire... je sais même pas si MOI je suis amoureux d'elle! Je veux dire, c'est une personne charmante, une vampire efficace, et agréable à vivre qui a du répondant... Elle a raison sur un point : il faut en parler de ce genre de chose. Mais jamais de ma vie je n'aurais cru que le "j'aime!" Serais un "je t'aime" en direction de ma personne. c'est plus compliquer à gérer quand c'est soit.

Elle m'évite maintenant. nope, pas le droit après avoir commencé à parler de ça. Je la fais se retourner avec ma force naturelle et prends son menton pour la faire me regarder dans les yeux. J'ai un faible sourire sincère.

- Une chose est sûre, c'était une nouvelle surprenante... mais je ne suis pas autant mal à l'aise que ça. Juste surpris.

Je quitte le lit et me place de l'autre côté, accroupi au sol. Je prends sa main gentiment.

- Je ne sais pas si je ressens la même chose envers toi. Je ne me suis jamais posé la question. Je t'adore cependant, même si je te l'ai jamais vraiment dis clairement. mais merci de l'avoir dis. C'est courageux tu sais?

Je lui tapote la tête comme je le fais toujours.

- Je vais réfléchir à tout ceci... et tu me connais, peu importe ma réponse, je dirais la vérité sur mes sentiments. Donne moi du temps... je sais que tu n'es pas patiente mais... j'en ai besoin pour savoir quoi en penser.


Je me lève et quitte la chambre.

- Je vais te laisser dormir tranquille, essaie de bien dormir, tête brûlée.


Puis je quitte la chambre, entre dans la mienne et m’effondre sur le lit en soupirant longuement mais silencieusement. Où cette aventure va me mener encore!






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Mer 17 Mai - 20:01

Ruluru sentit Eriol se lever et faire le tour du lit... Pourquoi faire ? Elle eut sa réponse tout de suite, quand elle eut le visage du vampire presque en face du sien. Il n'était pas du genre à abandonner après tout, elle n'était pas du tout étonnée de cela. Elle aimait la persévérance d'Eriol et cela la fit même sourire timidement.

À ce moment-là, elle se sentait vraiment honteuse d'avoir lancé ce sujet, elle perdit vite son petit sourire, après tout ce n'était vraiment pas le moment, Eri et elle même avait d'autres tracas beaucoup plus important. Et surtout est-ce qu'elle ressentait vraiment de l'amour pour le vampire ? … Elle ne savait pas, et elle aurait du se taire. Elle grogna entre ses crocs, soupira et hocha de la tête à tout ce que disait Eriol. Cette situation était vraiment bizarre, Ruluru voulut à plusieurs reprise l’interrompre ou lui dire de laissé tomber, mais ça voix se coupait à chaque fois qu'elle entrouvrait les lèvres.

Eriol, tu es vraiment la seule personne qui peut me rendre aussi vulnérable.
C'est ce qu'elle pensa à ce moment-là, mais jamais elle ne lui dirait.

- Eriol... Attends... Non-rien... Bonne nuit...


Une fois la porte fermée, Ruluru éteignit la lampe de chevet et se mit en sous-vêtement pour dormir. Il lui fallut au moins 2 h pour arriver à fermer l'œil.
Ce soir-là, ces rêves furent tourmentés de cauchemars, elle voyait Eriol partir au loin, sans jamais se retourner et disparaître. C'est une chute d'au-dessus d'une montagne qui la fit se réveiller en sursaut. Elle reprit son souffle et se tenue la poitrine avant de réaliser qu'elle était en sécurité dans ses draps.

Quand elle tourna la tête elle vit que les rideaux laissaient passer à peine la lumière, le matin ne devait pas tarder à pointer son nez. Elle regarda le réveille qui était sur sa table de nuit, il était 5h du matin.

Ruluru se leva, ouvrit les rideaux et regarda à l'extérieur. , il n'y avait personne dehors et tout était calme. Elle soupira et décida de se lever, elle ne pourrait plus se rendormir de toute façon.

Une fois levée, prit une bonne douche, Eriol n'était pas encore réveillé, c'était une chance pour elle qui ne voulait pas croiser son regard. Elle ne savait pas si elle arriverait à reprendre une conversation normale avec lui.
Heureusement, la douche lui fit reprendre un peu ses esprits. En se mettant quelques claque sur le visage elle réussit à se remettre leur objectif en tête et pensa à tout ce qu'il fallait préparer avant de partir.


Une fois sorti de la douche, elle constata qu'Eriol n'était toujours pas dans les pièces commune. La jeune vampire alla coller son oreille contre la porte de la chambre du vampire pour voir si elle l'entendait bouger. Rien , elle n'entendait rien, il devait être encore assoupie. Ou pas, elle se retira de là, ça ne se faisait vraiment pas d'écouter au porte, elle avait déjà eut des ennuis à cause de ça.


Par la suite, elle alla enfiler sa fameuse robe noire et se coiffa comme à son habitude, elle sorti un sac en cuir,
Le sac qu'elle avait pris la veille pour retrouver Eriol était déjà prêt. Il y avait un couteau, sa bourse de pièce d'or , d'argent et de cuivre, de quoi faire du feu, un journal, sa plume et de l'encre, des sous vêtements de rechange, un kit de premier soin, un bouteille de sang concentrée et de quoi survivre sans en avoir les moyens autour. Du coup, ça faisait un sac plutôt chargé. Elle décida d'en faire de même pour le sac qu'elle avait sortie pour d'Eriol. Elle y rajouta dessus un petit porte bonheur, c'était son ruban rouge qu'elle avait porté quand elle était petite, le jour ou le vampire l'avait emmené avec elle.

Peu de temps après avoir préparé le sac, elle décida de préparer quelques trucs pour le petit déjeuné, elle-même n'avait pas faim, mais lui aurait sans doute les crocs en se réveillant. Elle lui prépara son sang de biche préféré, quelques toasts, du bacon et des œufs, elle laissa le tout dans la cuisine et décida d'attendre son réveil-là debout dans la cuisine appuyé contre le comptoir. Son cœur battait vraiment fort.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 62
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Ven 19 Mai - 9:37

ft.
NOM Prénom
C'est quoi ce bordel !
Ruluru & Eriol


Elle m'avait un peu retenu avant que je n'aille au lit. Elle n'a pas osé me dire le fond de sa pensée. Si nous avions dormis dans la même chambre après une telle révélation, aucun de nous n'aurions pu dormir, c'est sûre. Je m'endors, oui, mais au bout de combien de temps je n'en ai pas la moindre idée.

Quand je me réveil, le jour est levé depuis peu. Je sors de mes draps et commence par aller me laver. Je l'entends. Elle est dans la cuisine. Je souris en songeant qu'elle nous fait surement un petit déjeuné. Je repense, encore et encore, à ce qu'il c'est passé hier. Je n'ai pas envie de reparler de ce sujet tant que je ne suis pas sûre. Après tout si je doute, c'est qu'il y a bien un petit quelque chose non? Sauf que le doute a commencé après qu'elle m'est avouée. Oui mais je me rends compte que souvent je parle d'elle en bien, voir un peu trop bien ... mais parce que tu vis avec elle depuis des années maintenant. Justement qui mieux d'autre que moi et elle pouvons connaitre l'autre? Je me rince abondamment les cheveux. Je me casse trop la tête !

J'en ai marre de mes cheveux. Je prends le rasoir et les rases sur les côtés. C'est pas la première fois que je me fais cette coupe de cheveux, mais ça fait longtemps que je ne l'ai pas fait. Je garde en arrière de crâne, vers le haut de la tête, juste ce qu'il faut pour une sorte de mini queue de cheval. Je me regarde dans le miroir et souris, satisfait. ça ma va clarifier la tête.

Je sors séché et habillé d'un T-shirt et un pantalon ample, pour finalement rejoindre la zone salle à manger / cuisine. Je souris à Ruluru. Autant vivre normalement, comme avant, le temps que les sentiments s’accorde. Alors sans différence à d'habitude, je lui tapote le haut du dos en lui faisant la bise.

- Bonjour ptite tête.

Je regarde sur la table à manger et bave de gourmandise.

- wow, t'as vraiment cuisiné tout ça? merci !

Je m'installe à table et attends qu'elle fasse de même pour commencer à manger. Le sang est chaud, les toasts bien grillés, oeufs brouillés pas trop salés et bacon croustillant. Je lui souris en mangeant comme un affamé.

- c'est super bon! Merci Ruru

A la fin du repas, j'insiste pour débarrasser tout. Après tout on c'était toujours mis d'accord sur ça, car nous avons tout les deux la flemme de faire la cuisine et la vaisselle, est que celui qui à cuisiner, n'a pas à laver. Je fais tout le bazar, mais accepte volontiers de l'aide pour tout ranger dans les placards. Une fois fait, je remarque les sacs sur le canapé du salon. Je viens m'y installer et regarde dedans.

- c'est pour quoi faire tout ça?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Ven 19 Mai - 20:06

- Petite tête ? Tu sais que j'ai grandi depuis, depuis longtemps en fait, bonjour mon grand...

Elle n'avait pas encore relevé les yeux pour le regarder, apparemment le sol était beaucoup plus passionnant vu qu'elle y portait un regard plutôt attentionné. C'est seulement quand il lui demanda si elle avait cuisiné qu'elle redressa les yeux. Elle resta surprise, comme à chaque fois qu'Eriol se coupait les cheveux, ça lui allait tellement bien, en fait-tout lui allait bien. Ça y est ça recommencé, tous ses trucs bizarres qui s'entrechoquaient dans sa « petite tête ».

Quand elle regardait Eriol, ses yeux pétillaient, bon sang qu'est-ce qu'il était attirant, elle aurait adorait foncer dans ses bras et y rester pour de bon. Elle se mordit la lèvre et reprit ses esprits.

- Euh et bien oui... Il n'y a rien d'exceptionnel, tu sais.


Ruluru haussa les épaules et détourna le regard, pour regarder en direction de l'évier qui était débordant de vaisselle. Encore quelque chose de beaucoup, plus passionnant qu'Eriol. C'est comme ça qu'elle essayait de se convaincre en tout cas.

La rousse s'installa à table avec lui et attrapa sa tasse de sang, elle aimait bien le boire là-dedans, surtout le matin quand il était tiède. Ça ne valait pas le sang de son créateur, loin de là, mais cela lui redonnait des forces et surtout, elle n'avait pas trop le choix. Tout en buvant son sang de biche, elle repensa au jour ou elle avait dû boire le sang d'Eriol , ca avait été très épuisant comme période, mais ils avaient vraiment était très proche, jamais elle n'oublierait ce moment. Peut-être qu'un jour, elle aurait une nouvelle fois l'occasion de boire son sang. Drôle d'idée, et puis c'était sans doute mal vue.

Mais à quoi pensait-elle ! … En plus depuis qu'Eriol était revenu dans la pièce les joues de Ruluru s'était remisent à s'empourprer comme jamais. Contrôler ses émotions étaient très difficile, ca avait toujours été le point faible de la petite tête.

- Je suis contente que tu apprécies, je pensais bien que tu aurais une faim de loup en te levant et.. Tu es toujours aussi matinal, on dirait ! Tant mieux.


Ruluru n'avala rien d'autre que le sang, elle ne se sentait pas du tout d'avaler autre chose, son estomac était tellement contracté, c'était désagréable.

Enfin malgré tout ça, elle essaya de faire comme si de rien était et l'aida à débarrasser, elle prit même sa place à l'évier pour faire la vaisselle. Au moins faire quelque chose lui occuperait l'esprit. Si elle avait su un jour que les coins d'une pièce ou les tâches ménagères pouvait-être aussi intéressantes.

Une fois les mains lavées, Ruluru rejoignis Eriol dans le salon et resta debout en croisant les bras.

- Tu es sérieux là ? Tu me poses vraiment la question ? Je sais que nous ne partons pas tout de suite, que nous allons seulement voir tes contacts ou quelque chose comme ça... Ou alors j'ai vraiment pris au pied de la lettre ce que tu m'as dis hier. On va vraiment voir tes contacts aujourd'hui?

-Enfin, peu importe, je préférais prévoir à l'avance, comme ça tout sera prêt avant de partir et on aura pas à se stresser pour savoir si on a oublié quelque chose. D'ailleurs n'hésite pas à en faire l'inventaire si tu veux rajouter des trucs. J'imagine que le chemin sera long jusqu'au palais de glace . J'aurais beaucoup de questions à te poser, comment irons nous là bas par exemple, l'avion ou les transport officiel c'est juste impensable.

La rousse tourna des talons sans vraiment attendre de réponses de la part d'Eriol, elle ne tenait pas en place.

Elle ouvrit la fenetre de la cuisine pour aérer et y resta pencher pour en regarder l'extérieur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 62
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Sam 20 Mai - 23:56

ft.
NOM Prénom
C'est quoi ce bordel !
Ruluru & Eriol


ma question la faite démarrer sur le mode moulin à parole. Je reste là, assis dans le canapé, à regarder dans les secs en même temps que l'écouter dans son flot infernal de mots. Et je la connais assez pour savoir que lorsqu'elle fait ça, c'est qu'elle est angoissée. Je sais aussi que la raison est aussi simple qu'évidente... ses sentiments la tourmentes. Je me dois de lui offrir une réponse au plus tôt, et peu importe la réponse. Mais il me faut au moins un ou deux jours pour y réfléchir. Je ne veux pas non plus me hâter et voir que je me suis tromper.

- non, nous ne les verrons pas aujourd'hui. Ils sont encore en terre sauvage, ou ptêt sur le trajet vers Utopia nord... Voir si ces gens moins aisés que les sudistes pourront nous aider.

Je me lève et, sous son conseil qui est juste, vérifie... mais il ne manque rien. Organisation et logique, comme toujours Ruluru savait y faire. Mais la voir tendue comme ça... Je me sens un peu mal pour elle. Je m'approche et pose une main sur son épaule.

- Déjà, calme toi Ruluru... Je sais que c'est dûre avec tout ça mais nous devons garder la tête froide.

- J'aurais beaucoup de questions à te poser, comment irons nous là bas par exemple, l'avion ou les transport officiel c'est juste impensable.

Ceci n'est pas une mauvaise question du tout. Je souris de tout mes crocs et hausse les épaules avec ma tête de filousard.

- ça serait oublier que j'ai pleins de contacte. Je connais quelqu'un qui pourra te faire des faux-papiers, comme il m'a déjà fait pour mon voyage dont je reviens tout juste... Ensuite il nous faudra bien sûre être très discret, se fondre dans la masse. Le mieux sera un navire de pêcheur. plus lent, mais plus discret. Ou alors les croisières. un peu cher mais plus facile de rester sur place sans éveiller les soupçons.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Lun 22 Mai - 20:01

Le contact avec la main d'Eriol sur son épaule la mise assez mal à l'aise. Elle grimaça intérieurement, car pour elle cette main était là sans être là, c'est comme si Eriol était à des années-lumière d'elle. Drôle de situation, elle regrettait tellement d'avoir mis ce malaise, elle aurait du se la fermer. Elle n'arrêtait pas de se répéter ça à l'intérieur d'elle-même.

- Comme toujours Eriol, tu penses a tout, je pense que le navire de pêche sera la meilleure solution à prendre, je suis sûr que nous sommes ressencé d'une façon ou d'une autre à bords des croisières. Eriol, je me posais une question tout l'argent que tu as amassé, combien de temps vas-t-il durer ? Je veux dire ton compte n'est pas éternelle après tout.. Enfin, tu vas me dire, nous ne sommes même pas sûrs de revenir ici alors.. Oublie ma question..

Elle se tourne finalement vers lui osant enfin le regarder dans les yeux comme si de rien était.

- Tu avais prévu de faire quelque chose de particulier aujourd'hui ? Ce type pour les papiers où peut-on le trouver ? Désolé de te poser autant de question, mais je préfère être au courant pour ne pas commettre de bourde.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 62
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Jeu 25 Mai - 20:20

ft.
NOM Prénom
C'est quoi ce bordel !
Ruluru & Eriol


Merde. Tout ce que j’ai envie de dire est merde. Depuis hier elle est plus que tendue, tout ça parce qu’elle a eu le courage de parler de tout ça. Mais moi, plus ça avance plus je m’angoisse aussi ! Je ne veux plus de cette tension, de ce malaise qui s’installe. Il faut que je donne une réponse, négative ou positive, tout ira mieux après que tout soit dit. Mais je ne sais pas quoi dire. Je prends une grande inspiration et réfléchis sur moi-même.

Quand je la vois bien habillée ? J’ai un moment de bug. Quand je suis partie pendant ces trois mois ? J’ai vraiment pensé souvent à elle. Je me souviens aussi de ce rêve qui m’avait sérieusement dérangé… Avec ruluru et moi en cession érot… merde ! Je souffle un coup et essaie de rester attentif à ce qu’elle demande. Surtout que ce sont des questions importantes ! Elle vote pour le bateau de pêche, et demande pour les comptes.

- non, je n’oublie pas cette question, elle est importante. J’ai plusieurs cachettes sur plusieurs zones, et j’ai ramené plusieurs chose des terres sauvages, et je peux te dire que les gros riches adore qu’on leur apporte des choses de cette terre, et sont prêt à biieen payer pour avoir ces ptites choses. Je dirais que nous sommes tranquilles pour le moment mais qu’il faudra calculer les dépenses au cas où nous aurions à payer des gens pour X ou Y raisons… et non je n’ai pas prévue d’y aller aujourd’hui pour les cartes, pas du tout.

Elle enchaine les questions banales par la suite. Elle me regarde dans les yeux. Elle a toujours eu de très beaux yeux. Son visage neutre en générale est pourtant si expressif lorsque l’émotion est un soupçon plus fort que la normal. Toujours là, la seule à supporter mes moment de colères, la seule qui n’a jamais de sa vie eu peur de moi… Je ferme les yeux et m’approche d’elle. J’avale une gorgée de salive. Qui ne tente rien n’a rien. La dernière fois que j’ai fais ça j’étais jeune, à mes débuts dans le trafique de sang. Bordel Eriol t’es plus un gamin ! Alors prend tes couilles et GO !

Je pose mes mains sur ses épaules et pose mes lèvres sur les siennes. J’ai un putain de frisson qui me parcourt. J’ose pas ouvrir les yeux. Pas du tout, du tout ! Ma langue passe sur ses lèvres, cherchant d’elle-même à approfondir le baiser. Je finis par reculer ma bouche de la sienne, et je tremble un peu. J’ouvre les yeux, complètement flagada.

- j-je… désolé ?

J’avale encore une fois une gorgée de salive, restant figé sur place. J’l’ai embrassé. J’ai donné un baiser un Ruluru. Je suis mort ? Je suis malade ? Le truc est que j’ai aimé ça. Je l’aime donc ? C’était pas que des pensées vagues ?

- je… je crois bien qu-eee… que je… t’aime aussi … Ruluru.

Machinalement, timidement aussi, mes lèvres se rapprochent encore une fois de ses lèvres, avec un regard tendre plongé dans le sien. J’ai plus à réfléchir. J’ai envie. Mon cœur bat à cent à l’heure.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Jeu 25 Mai - 21:19

Elle allait repartir dans un flot de paroles, mais se tue tout de suite en sentant les grandes mains d'Eriol se poser sur ses épaules. Son cœur semblé s'arrêter, mais en fait, il était en train de s'emballer, que faisait-il ? Il était fou où ? Non, elle était en train de rêver ?

Et comme dans les films d'eau de rose, la scène sembla se passer au ralentit. Son visage, c'était approche d'elle et il s'approchait de plus en plus… Cette fois, ses lèvres étaient collaient contre les siennes. Elle n'en revenait pas, c'était son premier baisé et il venait d'Eriol.

Son cerveau venait de se stopper. Plus rien ne fonctionnait, il n'y avait que son cœur qui décidait. Au bout de quelques secondes, elle décida de réagir tout doucement au contact d'Eriol, elle venait de passer ses bras autour de son cou, en se mettant légèrement sur la pointe des pieds.

C'était doux, humide et très intime, elle n'aurait pas pu être plus proche d'Eriol que de cette façon.
Ce baiser était la plus belle surprise que pouvait avoir Ruluru, un baisé doux, un baisé qui se voulait inte... Ha, il s'était reculé, elle se mordit la lèvre et le regarda dans les yeux. Ses joues étaient toutes rouges, elle reprit son souffle quelques instants et l'écouta. Son cœur faillie s'arrêter encore une fois en entendant les quelques mots maladroits d'Eriol.. Qu'est-ce qu'il était mignon quand il réagissait de cette façon. Qui aurait cru qu'un grand gaillard comme lui pouvait réagir aussi sensiblement !? Personne. Mais Ruluru elle n'avait jamais douté de sa sensibilité.

Le baisé reprends de plus belle, Ruluru est maladroite, elle n'avait jamais embrassé avant ça et pourtant, elle avait quelques années derrières elle.

Ruluru rompis le baisé, cette fois son visage était rouge entièrement. Son cœur battait toujours aussi fort et elle tremblait légèrement. Elle ramena ses bras auprès d'elle et commença à regarder plus bas et pour être plus exact, elle s'attarda sur les mains d'Eriol. Lui qui voulait réfléchie à ce qu'il ressent, il avait été rapide, pourquoi avoir fait ça maintenant ? Est-ce que tout ceci avait été sincère ? De la sincérité, elle en avait ressenti pendant cet échange, mais elle ne voulait pas forcer la main d'Eri, ça jamais, jamais elle ne voulait faire pitié à qui que ce soit.

-Eri... tu .. tu es.. sûr de ce que tu avances? Je veux dire... Je croyais que tu voulais y reflechire et...

Elle se mordit la lèvre.

Je ne veux juste pas te forcer la main et surtout ce n'est peut-être pas le bon moment... Mais Eri... j'ai beaucoup apprécié.. Merci.

Cette fois, elle osa vraiment le regarder dans les yeux. Son regard était empli d'amour et d'émotion.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 62
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Ven 26 Mai - 21:56

ft.
NOM Prénom
C'est quoi ce bordel !
Ruluru & Eriol


Je suis tout bizarre dans mon ventre, pleins de papillons dans l’estomac qui me rende tout … bizarre et… heureux et… troublé ? Bref… son baiser suivant fait tout s’envoler dans les cieux et je pose mes mains sur sa taille pour la guider dans un échange langoureux. Elle cesse tout et nos regards sont l’un dans l’autre.

- je… oui je suis sûre… tu me connais j’aime prendre les décisions rapidement et… je le sais. Je… tes yeux, tes gestes et… tout ce que tu es… je pense sincèrement que je t’… t’aime… c’est fou mais… je ne sais pas je… le sens aussi ?

Je la vois qui me regarde avec ses grands yeux pétillant. Je pose mes mains sur ses joues.

- comment… comment j’ai pu être aussi aveugle… t’es la seule femme dans ce monde à être assez cinglée pour supporter le fou grincheux que je suis !

Je ris et la sers contre moi pour l’embrasser avec plus de passion, plus de franchise, moins d’hésitation…non… sans hésitation. Je la plaque contre le mur sous le cou, par pure spontanéité, et achève le baiser par un coup de langue sur sa lèvre supérieur avant de la libérer. Je ris un peu et lui souris.

- dis moi... et si nous... allions au restaurant pour fêter ça ce soir, hein? ça serait... un moyen de... rendre notre retrouvaille et notre moment... un peu plus m-magique?

Je ne sais pas DU TOUT pourquoi je me sens comme ça. Comme si une... une vague d'amour m'avait englobé et que mon coeur... se faisait... tout mou tout... RHA ça fait vraiment trop étrange et décalé vis à vis de mes habitudes. Je me mord un peu la lèvre.

- Dis... Ruluru... c'est normal que je me sens comme sur un nuage et que... je me sens tout bisounours?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Dim 28 Mai - 22:02

Là, elle ne le reconnaissait pas du tout. Elle n'en revenait pas d'entendre ces mots sortirent de la bouche d'Eriol.. Il était vraiment sérieux ? … Comme il le disait, il prenait des décisions rapides et il était sincère, surtout avec elle. Mais Ruluru avait peur. Une peur qui lui disait que tout ça était juste trop beau pour être vrai, que tout cela n'était qu'un rêve. Alors ça n'allait pas être facile, mais la jeune rousse tenterait de s'en convaincre, peut-être que le restaurant qu'Eriol lui proposait était une bonne façon de le faire ? Elle ne savait pas, elle n'avait jamais pensé être amoureuse, elle n'avait jamais pensé embrasser un homme et encore moins avoir un repas romantique.

Pendant qu'elle se trouvait entre le mur et lui elle en profita pour se poser contre son corps. Le baisé avait été juste intense et elle se sentait toute chose, toute bizarre, elle ne se sentait plus elle même. Comme si quelque chose avait changé dans son corps. Eri la rendait complètement dingue, surtout en ce moment même. Au fond d'elle, elle ne l'avouerait pas, mais elle désirait être encore plus proche de lui si c'était possible et pourtant, ils étaient collaient l'un contre l'autre.

- Un restaurant ? Tu… tu crois vraiment ? Enfin, je veux dire.... Est-ce vraiment le moment pour ça ? Pas que je ne veuille pas !! Au contraire Eri, c'est juste que ça me fait bizarre.

Ça y est, elle n'arrive plus à soutenir son regard et elle le baisse pour fermer les paupières et continuer ses paroles.

- Tu me poses vraiment la question Eri? Tu sais, tu es sensé avoir plus d'expérience dans le domaine que moi... C'est la première fois que je me rends compte qu'on pouvait ressentir un sentiment comme celui-ci, alors, je ne serais pas te dire si tout ceci est normal ou non ?

Elle pose sa main sur celle du géant et la serre très tendrement. Elle ne veut plus le voir partir, alors elle pose à nouveau son visage contre lui et écoute son cœur battre contre son oreille. Son odeur, sa présence, sa chaleur. Elle n'en voulait pas d'autre, c'était sûr et certain.

- Eri.. Si ça peut te rassurer, je ressens la même chose que toi en ce moment même... et mon coeur bat la chamade, j'ai peur de tomber par terre tellement il bat fort... Alors..

Elle se mord la lèvre, l'embrasse du bout des lèvres, c'était tellement spontané qu'elle faillit lui mettre un coup de boule.

Par la suite, elle se défait de son étreinte et regarde en direction de sa chambre ou se trouve sa penderie.

- Je vais me préparer…. Je vais faire en sorte de faire vite.. Est-ce que tu veux m'aider, je crois qu'il ne met jamais venu à l'esprit de porter quelque chose de joli.. Pour plaire.. je ne suis même pas sûr d'avoir quelque chose.

À la fin de sa phrase, elle le regarde et se dirige ensuite vers la chambre, elle laisse sa porte ouverte derrière elle et commence à fouiller dans le placard pour en vider le contenu sur le lit. En fait, elle avait pratiquement toutes les mêmes robes et devait avoir un chapeau ou deux et une robes différentes.

- Je crois qu'il n'a pas vraiment le choix, on dirait...

Ruluru soulève la robe qui ressort du lot et sourit doucement en repensant à la façon dont elle l'avait acquis. C'était pour un de ses anniversaire qu'ils avaient eut la première année qu'ils avaient étés dans cette maison.

- Je ne l'ai jamais porté... C'est peut-être le moment ? Tu en penses quoi Eri?

Elle se met le vêtement devant elle pour voir ce que cela pourrait éventuellement faire sur elle.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 62
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Lun 29 Mai - 21:19

ft.
NOM Prénom
C'est quoi ce bordel !
Ruluru & Eriol


Ho la la... je l'ai perdue! Faut dire je suis perdu aussi. Mais malgré tout ça... le baiser que j'ai osé lui donné m'a juste... ouvert les yeux! C'est comme si ce que je n'avais qu'en soupçon voir même en ignorance jusqu'ici c'était complétement effacé pour laisser place à une évidence. Il faut que je me calme un peu moi, et que je retrouve mon caractère de base... mais bon, pour un soir de temps à autre comme ça... je pense que cela ne sera pas si mal. Enfin sauf elle n'aime pas ça bien sûre.

- Oui, Je devrais... mais je n'ai eu que des petites aventures de ça de là... je ne suis jamais tombé a-amoureux! oui, c'est le mot... amoureux.


J'ai un sourire un peu idiot sur le visage, je le remarque lorsque je m'éloigne un peu d'elle pour la laisser respirer, loin de cette enveloppe bisounours qui m'a entouré depuis notre premier baiser. Elle est craquante. Je pose un baiser sur son front.

- oui je suis sûre que nous faire un restaurant maintenant est une bonne idée. mieux vaut profiter une dernière fois de notre temps calme, tant que mes petits amis des terres sauvages n'arrivent. Et oui, je n'avais pas pensé au fait que toi et l'amour... toi et le contacte privé en général en fait... c'est très vague pour toi.


Je lui offre un clin d’œil coquin, un brin de taquinerie pour me remettre sur mon moi normal.

- je saurais être ton professeur pour ça, joli coeur.

Je pouffe de rire. J'adore la voir rougir, ou s'énerver sans être vraiment en colère, et sa petite bouille toute gênée aussi... bref, a-do-rable. Moi je suis un ours et elle, est un ange. Qui a son caractère certes, mais elle reste un ange. Je lui tapote gentiment le haut de la tête.

- je vais t'aider à choisir comme je peux.

Alors pour cela, nous allons dans sa chambre. Je n'y suis toujours entré que très rarement, car si j'aime mon intimité, je sais aussi respecter celle des autres, mais elle m'y invite alors je le fais sans me préoccuper du reste. Hier il y faisait très sombre, alors je n'avais pas remarqué mais... Pour le peu que j'ai pu voir cette pièce auparavant... elle n'a jamais été aussi clean. Elle a du avoir cette manie du nettoyage, je sais que certaines personnes l'ont quand elles sont angoissées... ma faute encore. J'efface ça de ma tête et la regarde. Elle sort tout les vêtements qu'elle a pour mettre ça sur le lit. Nous ne sommes ni l'un ni l'autre des amateurs de mode alors forcement... elle n'a pas non plus beaucoup de chose. Elle prends une robe et la propose comme pouvant être la robe de cette soirée. Je la prends et l'imagine sur elle... je souris avec un brin de rosissement sur mes joues.

- oui. Celle-là sera parfaite. je vais aller moi aussi mettre quelque chose.


Je la laisse se changer, et file dans ma chambre pour faire la même chose qu'elle mais avec mes affaires. Un costume blanc que je n'ai mis qu'une ou deux fois, avec une chemise et une cravate rouge... oui ça ira je pense. Je le mets après quelques efforts, renoue bien ma petite queue de cheval et me fixe dans le miroir. Oui, classe.
Spoiler:
 

Je sors ensuite de ma chambre pour rejoindre le salon et attends un peu. Pas longtemps en fait. Elle sort, je me lève et me retourne. Je voulais lui faire une blague sur le temps qu'elle a mit, ou une petite boutade sur quelque chose mais rien ne me vient. Ce que je vois est si... peu naturel mais... tellement beau. Sa chevelure d'orge se marie à merveille avec les teintes vertes de la robe, qui traine un peu sur le sol, son maquillage qui est si simple mais qui rendent ses traits plus séduisants... une élégance que seule les femmes simples connaissent, et qui fait que peu importe si elle sont ou non maquillée, peu importe qu'elle s'habille d'une robe ou d'un pyjama à fleurs... elle aura toujours ce petit charme qui fait fondre le coeur. J'avale une gorgée de salive, secoue un peu la tête et m'approche un peu penaud de l'avoir ainsi dévisagé quelques secondes. Je prends sa main et y dépose un baise-main.

- tu es magnifique, Ruluru. Cette robe a été taillée pour toi.

Je me redresse et plonge mon regard dans le sien. Un regard amoureux, surpris, admiratif.

- alors... prête?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Âge : 45 ans - Vampire
Amoureux(se)? : oh oui.... d'Eriol mais il ne faut pas le dire...
Localisation : Aideen
Emploi/loisirs : Lady vengeance
Multicompte ? : Mon autre moi est Aurel Figuy.
Messages : 153
Date d'inscription : 16/04/2017
À vous ! :



MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Lun 29 Mai - 22:09

Pendant qu'il était parti, Ruluru galéra un peu à mettre sa robe, elle avait l'habitude d'une seule et même sorte de vêtement , du coup ce n'était pas évident du tout. Heureusement, elle s'acharna et réussi à l'enfiler comme il le faut.

Ruluru n'avait pas sur quoi répondre à Eriol, en fait, elle se sentait gêner comme les premières fois qu'elle avait commencé à le côtoyer. Mais là, c'était un peu différent tout de même. Pour elle, elle découvrait une nouvelle facette du vampire. C'était adorable et étonnant.

Et voilà qu'ils étaient, tous les deux, prêts. Ils étaient à nouveau face à face dans des tenues, on ne peut plus étonnantes pour leur part. Ruluru rougit en le voyant aussi classe, aussi séduisant. De toute façon, elle n'avait pas dé-rougie depuis leurs déclarations d'amour et il serait difficile de prendre une autre teinte, même avec le fond de teint qu'il y avait sur son visage.

En mettant ce costume blanc Ruluru voyait ça comme si Eriol disait : je te présente ma partie pure et romantique. C'est ce que lui inspirais le rouge et le noir sur sa tenue.

Face à lui, elle se retrouvait toute aussi gênée que lui, elle baissa d'ailleurs un peu la tête pour se grattouiller le bout du nez. Elle faisait souvent ça quand elle était gênée et ça Eri le savait. Elle le regarde se baisser pour lui offrir un baiser sur la main... Un cadeau vraiment magnifique... Elle aurait aimé immortaliser cette image de lui en train de faire ça. Elle se mordit la lèvre et sans savoir pourquoi elle en avait les larmes aux yeux.

- Toi aussi Eri... j'ai l'impression de rêver.

Elle redresse sa main pour venir poser celle-ci sur sa joue. Sa joue était rude à cause du rasage, mais c'était normal, c'était un homme et elle adorait ça. Elle ne l'avait touché comme ça. Son regard brillait et elle se mit sur la pointe des pieds pour venir embrasser le coin de ses lèvres.

- Je crois que je suis prête. .. ca.. va aller ? On n'est vraiment pas habitué à tout ça n'est-ce pas ? … Mais je crois que je suis prête.. Vraiment, en fait Eri, j'ai hâte, j'ai hâte de me balader à ton bras ! Alors allons-y, je ne vais pas faire ma timide 50 ans après tout.

Elle s'accroche à son bras, en fait, elle est toujours aussi intimidée, mais elle veut profiter un max de lui. Peut-être est-elle une fille collante ? Elle le découvrirait au fil du temps. Elle espérait juste qu'Eri se sentait bien dans cette situation et qu'il ne faisait pas que ça pour lui faire plaisir.

Ruluru attrape une petite sacoche qui s'accroche à la cuisse et la met à cette même place en soulevant sa robe. Sans se cacher d'Eri, elle n'avait jamais vraiment été pudique à côté de lui. Parce que plus petite il avait dû l'aider pour les bains pendant sa transformation. Mais ce n'était pas pour autant qu'elle allé s'exhiber toute nue devant lui, ça s'était une autre paire de manches.

Spoiler:
 

Sur la commode, elle attrapa un peu de liquide qu'il avait dans le tiroir de celui-ci et l'inséra dans son sac. De là, elle ouvrit la porte et en sortie la première pour attendre son cavalier dehors. Il faisait encore jour, accoutré comme ça, il sortirait sans doute du lot. Elle s'en fichait, tout ce qu'elle voulait, c'était être prêt de lui.

- Où veux-tu aller exactement Eri? … Et surtout comment ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dure tendre

avatar
I am
Âge : 78 ans
Amoureux(se)? : non ((voix) si Ruluru!) ; n-non >_>''
Localisation : Aideen
Multicompte ? : Shabaji
Messages : 62
Date d'inscription : 20/04/2017


MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]   Mer 31 Mai - 17:20




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
C'est quoi ce bordel ! [pv Eriol]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amoûr brille sous les étoiles ! [Pv Aaron, Darren, Natasha & Swann)]
» C'est quoi ce bordel ? ✻ Pégase & Elena
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Le Baptème, c'est quoi? Comment on se marie ?
» Frimer, à quoi bon ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: La ville d'Aideen :: Les habitations :: Maison d'Eriol et de Ruluru-
Sauter vers: