AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Non coupable ! (PV Rubis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Non coupable ! (PV Rubis)   Sam 6 Mai - 0:39

Sept heures et cinquante huit minutes, dans trente seconde passera un chien suivi de son maître essoufflé devant mon appartement… Hum, il est en retard de trois secondes aujourd’hui, donc la jeune vendeuse de fleurs a dû lui faire un sourire, c’est donc un célibataire qui passe tous les matins pour éveiller l’attention de cette dernière, futile elle est en couple avec la coiffeuse d’en face qui au vu de ses manières n’est pas prête pour un jeu à trois, dommage l’amour est si désuet et dépassé à notre époque, répondre à une demande simple de son corps avec plusieurs personnes est une expérience que je recommande chaudement.

Huit heures tapante je n’ai toujours pas eu de coup de téléphone de l’inspecteur Mayer ? C’est étonnant de sa part, on est mardi et tout le monde le sait que c’est le jour du crime ! Hum, je vais donc dans mon salon face à mon mur où j’enquête sur la disparition d’une petite fille, contrairement à la police je sais qu’elle s’est enfuie et non pas qu’elle ait été enlevée, évidemment Croford ne me croit pas, pour un vampire il est vraiment idiot. Elle est simplement partie prendre un bateau mais comme j’ai envoyé un SDF que j’ai grassement payé pour la conduire vers un policier tout ira bien…

Soudainement ma porte s’ouvre et je vois entrer le second de Mayer, le policier Sotolm, arme au poings, gilet par balle, de la légère sueur montrant qu’il a couru comme un dératé jusqu’ici sans oublier sa plaque de flic bien visible… Il me regarde bêtement alors que je touille mon thé puis il se retourne.

-« Vous êtes nu Logan !… »

-« Merci de l’information, je suis chez moi et je fais ce que je veux… Que me vaut cette intrusion ? »   dis-je en me mettant devant lui pour qu’il me regarde… Oui entre temps j’ai fini mon thé… « Vous n’étiez pas obligé d’enfoncer ma porte… »

-« Je… Pardon Saint John mais nous avons plusieurs fois tenté de vous appeler sur votre téléphone portable depuis une heure, mais vous ne répondiez pas… Nous avons cru que vous vous étiez encore mis dans de beau … »

-« Drap ? Vieille expression pour un homme aussi jeune que vous… Sachez que je sais exactement où je mets les pieds et que je sais comment m’en sortir à chaque instant. Cependant mon portable est dans ma chambre éteint car il recharge… Vous savez que j’ai aussi un téléphone fixe… »

-« Que vous ne payez plus car vous ne vous en servez pas… Il a été coupé hier au soir. »

-« Hum c’est fâcheux… Quel est cette affaire ? »

-« … Habillez vous d’abord St. John ou je vous arrête pour exhibitionnisme ! Et on a peut être trouvé l’assassin de Garcimore Falcon l’ailé diplomate… Ca serait une Animorphe qui… »

-« Bien je prends l’affaire et la jeune Célestia devrait rentrer d’ici une heure ou deux chez elle, elle passera par la police, il serait évident qu’elle ait vu quelque chose… »

Dis-je en allant dans ma chambre m’habiller tout en me brossant les dents, mon fameux costume était un peu ma carte de visite… ma porte étant explosé Sotolm appel donc un serrurier et un autre flic pour garder mon appartement, comment dépenser gratuitement l’argent du contribuable… Rah il ne me laissa pas conduire, rah les limitations de vitesse ne servent qu’au danger de la route, moi je sais que je peux conduire plus vite ! … Après bien vingt minutes là ou j’en au aurais mis que treize nous arrivons au poulailler. On me met devant l’arrière fenêtre miroir pour que j’assiste à l’interrogatoire.

Hum celui qui mène l’interrogatoire est justement cet idiot de Croford… Il l’accuse sans vergogne depuis que je suis arrivé mais je sais qu’elle a été violenté légèrement pour qu’elle passe aux aveux, je comprends la pression que peut subir tout policier sur ce genre d’enquête délicate mais de là à se montrer violent avec une innocente… pourquoi est-elle innocente ? La raison est simple… J’entre dans la salle d’interrogatoire sans me faire arrêter suite à la rapidité de mon geste.

-« Vous pouvez la relâcher… Ce n’est pas l’archer que l’on cherche… »

Je vois Croford me fusiller du regard avant de me demander de m’expliquer, chose que j’m’empresse de dire en rentrant dans la salle en parlant comme à mon habitude avec mes mains.

-« Élémentaire mon cher Croford ! Cette jeune femme est une Lépidoris, un petit village très réputé pour ses tissus de haute manufacture, mais comme vous vous en doutez au vu qu’elle a un arc avec elle c’est qu’elle a sans doute fui ou été chassé de sa tribu… Mais si vous étiez un peu plus observateur que fonceur vous verrez qu’elle n’est pas du genre à tuer quelqu’un de sang froid, de plus ses flèches servent à la chasse au gibier dit classique, Garcimore à été tué par une flèche spécialement conçu pour la chasse à l’homme… Donc des modèles plus humain… De plus elle n’est là que depuis peu… »

-« Pourquoi pouvez vous dire ça !? Elle peut être là depuis… »

-«  Elle a toujours son sac de voyage avec elle, si elle s’était installé quelque part je ne vois pas l’intérêt de se balader avec une couverture, et si vous osez me dire qu’elle est du genre à vivre dans la nature… Nous somme en pleine ville, une Lépirodis est très rare et les SDF l’aurait déjà approché pour avoir de ses faveurs et au vu de sa façon de vous regarder on aurait déploré un SDF mort par étrangement ou flèche faite main dans le ventre… Hors non ce n’est pas le cas… Vous pouvez dons la relâcher… De plus vous devriez regarder les entrées par bateau, mais je doute qu'elle soit arrivé par un bateau de transport officiel... Mademoiselle.. *regarde la fiche à l'envers* Rubis Des Magnolias... Je vous demande pardon pour les mauvais traitements que l'inspecteur Croford vous a fait, je sais qu'il est tentant de porter plainte contre lui mais sachez que ça prendra du temps et qu'il risque de n'y avoir aucune suite... En tout cas vous êtes libre de récupérer votre arc.»

Et là je sors rapidement préférant ignorer les hurlements de cet idiots pour aller à la machine à café… en panne… rah Mayer sait que j’ai besoin de ma dose ce caféine… Sadique je suis certain qu’il l’a fait exprès de la casser encore… Comme je sais que je vais me faire engueuler par Croford qui cherchera désespérément l’appui de Mayer ou de Sotolm j’attend dans l’entré en fixant l’horloge… Humpf que ces histoires font perdre du temps, je ne suis que consultant et donc je n’ai pas à recevoir d’ordre.
Revenir en haut Aller en bas

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Non coupable ! (PV Rubis)   Sam 6 Mai - 1:41

Aideen serait sans doute une nouvelle terre de promesse. Il y faisait bon vivre ! C'est ce qui se disait sur le bateau. Rubis était partie du port de Terarea après une longue traversé du continent de Teria en partant d'Atlantide. Le trajet avait été assez long et le voyage en bateau l'avait rendue malade comme jamais, la mer ce n'était vraiment pas son truc.

Quand elle fut enfin arrivée sur terre, elle c'était retenue d'embrassé le sol, elle éviterait les voyages en mer le plus possible désormais, mais si elle ne trouvait rien à Aideen, qui pourrait l'aider à y voir plus clair sur son passé, elle n'aurait sans doute pas d'autre choix que dereprendre un bateau pour visiter les autres continents.

Maintenant qu'elle était là, que devait-elle faire ? Chercher des informations sur cet enquêteur de génie qui pourrait lui révéler beaucoup de choses sur son passé. À ce moment en regardant le petit chausson en peau qu'elle avait gardé autour de son cou, elle se demandait comment quelqu'un pouvait déduir autant de chose d'une personne, de son passé sans en connaître plus . Lalo le docteur qui l'avait hébergé, avait était très convainquant pour faire en sorte que Rubis aille sur Aideen. Avec tout ce que lui avait dit le docteur Rubis voyait Aideen comme une terre paradisiaque.

Avec quelques pièces en cuivre Rubis put s'acheter quelques brochettes de viande et une boisson dans une auberge en bord de mer. Elle s'était installée sur la terrasse extérieure pour pouvoir profiter de l'air frais. Bizarrement depuis qu'elle était arrivée ici tout le monde la regardait. Était-ce si étrange d'être une Lépidoris? …. Car pour elle le plus étrange était de voir autant d'espèces différentes au même endroit. Et c'était une bonne chose.

La lépidoris passa une nuit dans cette auberge et partit le lendemain pour la ville d'Aideen .Elle loua un cheval et suivit un guide qui la conduisit jusqu'à la ville.. Il y avait d'autres moyens beaucoup plus rapide que le cheval, des voitures,… C'est comme ça que ces engins bizarres s'appelaient ?, elle n'en avait jamais vus au paravant... C'était vraiment effrayant de voir ces choses bouger sans forces extérieures ? Et puis s'enfermer là-dedans, non merci !

Il lui fallut environs 1 semaine de voyage à cheval pour arriver à Aideen. C'était la première fois qu'elle voyait une ville avec autant de choses inconnues, elle était complètement perdue.

Tous ses sens étaient mis à l'épreuve, trop de bruits, trop d'odeurs différentes, trop de choses à analyser, trop de choses incompréhensibles.

Rubis garda son sang-froid et essaya de trouver de l'aide, les gens n'avaient pas l'air si méchants et beaucoup de curieux avaient l'air d'hésiter à aller vers elle. Alors qu'elle comptait s'adresser à quelqu'un, quelque chose l'arrêta net. Quelqu'un, quelque chose venait de la retenir par le bras. Elle ne comprit pas grand chose de la situation. Ses poignets étaient bloqués dans son dos et elle ne pouvait plus bouger. Des hommes dans de drôles d'accoutrements, se postèrent devant elle et lui lancèrent un discours on ne peux plus incompréhensible pour elle.

« Coupable d'un meurtre »

Quoi ? Mais qu'elle idée ? Elle venait juste d'arriver.

On la secoua, on la brutalisa en tirant sur ses bras, et on lui confisqua ses affaires.
Non là, elle ne comprenait plus rien, elle se retrouvait dans un de ses engins qui fonctionnait sans chevaux, ses oreilles avaient étés pliés pour qu'elle puisse rentrer dedans. Ce n'était pas du tout agréable, jusque-là, elle n'avait même pas eut le réflexe de protester verbalement. Elle voulut juste de dégager de ses agresseurs, mais à chaque fois qu'elle tentait de les pousses ou de se défaire ses liens en metal, quelque chose venait à la frapper.

Elle avait mal à la tête, elle avait mal au bras, elle était fatiguée, son nez brûlait, ses oreilles sifflaient. Dans quel pétrin, c'était-elle encore mis ?

Le trajet ne fut pas très long jusqu'au poste de police, un poste de police ? C'était tellement flou, c'était eux qui faisaient régner la loi où ? À Atlantide, il y avait bien une milice pour protéger les habitants, mais jamais ils ne s'emprenaient aux civiles...

Rubis se fit trimballer comme une vulgaire chose dans une salle étrange avec ce grand miroir, on l'attacha encore. Là, elle gémit de plus belle et essaya de défaire encore ses liens. Mais on l'en empêcha encore et elle reçut des coups au visage et dans les côtes. Elle réussit à mordre à sang un de ses hommes et cria de rage.

- Laissez-moi ! Je ne sais rien du tout !!!

Ses yeux brillaient de larme, mais elle avait plus la rage qu'autre chose à ce moment-là.
Rubis se fit malmener pendant un moment, il fallait qu'elle avoue quelque chose qu'elle n'avait pas fait, sous prétexte qu'elle portait un arc... Décidément, cette arme lui posait problème depuis qu'elle était petite.

Avec le temps et la fatigue, elle avait cessé de se débattre et de crier. Elle resta la tête baissée et les laissa parler quitte à se reprendre des coups. Elle n'avait tué personne, d'ailleurs, elle aurait beau le répéter tout le monde refusait de l'entendre ici. Bande d'enflures.

Alors qu'elle avait la tête toujours baissée une nouvelle voix retentie. Elle comprit plus ou moins ce qu'il se disait .puis On s'adressa à elle très poliment, c'était vraiment la première fois depuis qu'elle avait mit les pieds sur Aideen. Elle redressa son visage parsemé d'hématomes et regarda en direction de l'inconnu. En même temps, ses liens se desséraient dans le dos, elle était libre et elle avait envie de cogner toutes les personnes présentes.

Pourquoi?? Pourquoi !. C'était à rendre dingue n'importe qui un comportement pareil.Récupérer son arc ?

Récupérer son arc ? Bien sûr qu'elle allait le faire !

Elle se redressa et regarda de haut la plupart des personnes qui se trouvaient dans la pièce. Sa mâchoire se serra et elle cracha aux pieds de l'inspecteur à qui elle lança un regard tueur. Non, elle ne prendrait même pas la peine de lui adresser une parole, il n'en valait pas la peine.

La Lépidoris tituba un peu vers l'homme qui lui tendait ses affaires, mais elle se redressa et se montra forte jusqu'au bout. Elle récupéra ses affaires en les arrachants des mains de l'homme et suivit l'homme qui l'avait sortit de se pétrin. Non, elle ne savait pas ce qu'était cette chose que de porter plainte. Elle aurait sans doute sa vengeance un jour.

Sans hésitation, elle posa sa main sur l'épaule de son « sauveur et le fit se tourner vers elle,

- Merci pour ce que vous avez fait... S'il vous plaît, ou est-ce que je pourrais trouver un toit pour la nuit ? Je crois que j'ai besoin de me reposer...

Elle n'avait pas su retenir ses larmes qui étaient en train de couler à flots sur ses joues. En temps normal, elle aurait frappé dans le tas, mais comme elle était en position de faiblesse, elle n'avait su rien faire. Sa fatigue et sa raison l'empêchaient aussi de faire une connerie en déciment tout les types de cet endroit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: Non coupable ! (PV Rubis)   Sam 6 Mai - 23:11

Tiens je ne pensais pas que la lapine serait déjà sortit… Il serait dommage de ma part de ne pas la regarder, voir une tel espèce est si rare puis un corps avec de tel proportion… Heu non je dois pas me focaliser sur elle, oh merde je viens de rater une personne qui vient de sortir, agent de police ou criminel ? Ou les deux !? Hum elle m’a déconcentrer chose que je déteste… Oh non elle vient se poser à coté de moi … Je me laisse toucher mais je la regarde avant de me reculer de son contact pour ensuite l’écouter, mais je détourne mon regards vers Mayer qui comme prévu va se plaindre comme un enfant, je viens à soupirer, hum d’ici trois minutes cinquante secondes je vais me faire inviter d’aller dans le bureau avec la miss… Je lui répond toujours sans la regarder.

-« Premièrement de rien car je n’ai en réalité que fait gagner du temps à la police… Secondement je ne connais aucun hôtel qui héberge à presque gratuitement, la seule chose de valeur monétaire est votre arc et non cette pauvre chaussure que vous tentez désespérément de cachez, vos mains montre un stresse grandissant non une honte à demander de l’aide, car vous avez toujours eu l’habitude d’être seule… J’accepte donc de vous hébergez chez moi, cependant le temps que vous serez là j’attends de vous à ce que vous ne touchiez à rien des mes expériences et je demande aussi que vous fassiez le ménage en échange je ne demande pas d’argent… Oui je préfère gagner du temps, c’est plus productif… »

Je me lève d’un bon et lui attrape la main pour la lui serrer en la regardant brièvement droit dans les yeux…

-« Logan St. John, détective et consultant pour la police… Et votre colocataire désormais, nous nous ferons un contrat par la suite… Oh à en voir votre visage vous êtes surprise ? Bien vous m’expliquerez la raison de cette surprise plus tard… Actuellement nous allons avoir rendez-vous avec l’inspecteur Mayer… »

Et effectivement deux secondes après Mayer arriva et nous convoquas tous les deux dans son bureau. Je passe en premier étant donner que je connais le cirque avant de me poster à la même place que d’habitude debout dos à la porte, on attendit que la lapine se pose sur une chaise à ma droite, on resta longuement à se regarder en silence car oui je me suis positionné de tel façon à ce que l’on ne voit pas ce qu’il se passe à l’intérieur… Un sourire nait sur le visage de Mayer lorsqu’il regarda Rubis, je lui fit signe de me suivre en lui ouvrant la porte un doux après vous par le regard et un faux sourire… C’est bon elle passe, j’ouvre la porte de la seconde salle d’interrogatoire avant de l’attraper par les hanches pour la faire rentrer dedans sans la violenté plus que ça et je ferme la porte.

-« Bien je pense que votre sieste devra attendre un peu plus tard. Savez-vous comment faire des flèches pour tuer un homme? Et si oui j’ai besoin de vous voir tirer avec ce genre de flèche… »

Je la regarde et j’attend…
Revenir en haut Aller en bas

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Non coupable ! (PV Rubis)   Dim 7 Mai - 0:17

Wo, wo , wo, il allait tellement vite. Il venait même de se faire un monologue. Rubis n'avait pas eu le temps de dire quoi que ce soit. Surtout qu'elle ne pouvait le contredire, il avait raison sur toute la ligne. Cet homme-là ressortait du lot, et pas que des personnes venant d'Aideen, mais du monde en générale. Il semblait penser autrement, c'était intéressant.

À la notion du chausson, Rubis l'attrapa au-dessus de son tissu et le serra tout en fixant son interlocuteur.

Les personnes ici étaient vraiment désagréable, celui-ci un peu moins que les autres, après tout, il l'avait tiré d'un gros pétrin... Mais il semblait tout aussi froid et distant ? Ou alors elle était beaucoup trop directe ou collante ? Elle n'avait pas vraiment envie de penser à ça.

D'un revers de main, elle s'essuya les quelques larmes qui avaient réussi à se faufiler sur ses joues et fit un hochement de tête positif pour confirmer les dires de Logan.

La Lépidoris répondit d'une poigne de fer à la salutation de Logan, elle était assez surprise, lui qui semblait détourner le regard depuis tout à l'heure, semblait avoir changé de comportement subitement. Il ne fallait pas chercher plus loin, pensa-t-elle.

Rubis ne prononça pas un seul mot, mais son regard qui soutenait celui de Logan en disait long. Il était doux et brillant, elle était très reconnaissante et essayerait de lui faire confiance même s'il semblait bizarre.

En voyant qu'elle devait suivre un de ses « policiers » elle fronça des sourcils. Non ça elle ne pardonnerait jamais ce qui s'était passé il y a à peine dix minutes. Elle avait retenu l'insigne et détesterait sans doute toutes les personnes qui en porteraient une... Mais bon, elle était beaucoup trop fatiguée pour chercher plus loin et suivit monsieur St John.

En passant par la porte, ses oreilles se plièrent et elle lança un regard assez méprisant à l'inspecteur de police. Il avait beau la regarder, elle préféra détourner le regard et croiser les bras. Tout ce qu'elle voulait, c'était partir d'ici...

Alors que Logan l'attrapa par les hanches pour la faire rentrer dans l'autre pièce, elle le repoussa assez fort pour l'écarter d'elle. Après ce qu'elle venait de vivre le contact venant de l'extérieur et direct n'était pas vraiment le bienvenu. Pas que ça la dérangeait autrement, mais ce n'était juste pas le moment. Elle ne s'excusa pas et rentra.

Rubis lâcha un grand sourire d'exaspération et regarda en direction de Logan, il y a un petit moment de silence puis elle décide finalement d'ouvrir la bouche. Elle n'avait pas le choix après tout et puis elle lui devait bien ça...

- Je n'ai jamais eu besoin de ce genre de flèche, mais il est vrai que je sais en fabriquer...

Elle avait appris à faire toutes sortes de flèches et celle pour tuer l'homme, comme il disait n'était rien de plus qu'une flèche à la pointe un peu plus grosse et acéré. Après cela pouvait varier, certaines personnes enduisaient la pointe d'un poison pour plus d'efficacités.

Rubis retira son carquois de son épaule et fouilla dans une petite poche sur le côté pour en sortir une pointe un peu plus grosse.

Sans demander l'avis de l'expert, la femme s'asseya en tailleur sur le sol et sortit un petit nécessaire pour retailler cette pointe qui était juste un peu trop grande.

La pointe qu'elle tenait en main servait pour la plupart du temps à chasser le gros gibier.
Il voulait une flèche pour tuer l'homme ? Et bien, il l'aurait.

Elle se demandait si ce n'était pas un piège, son regard se posa sur lui alors qu'elle se posait la question. Faire en sorte qu'elle fabrique l'arme du crime d'elle-même, pour pouvoir ensuite l'arrêter ? Non ce n'était pas logique, s'il voulait l'arrêter, il ne l'aurait pas aidé tout à l'heure.

Enfin, elle commença à retailler la pointe de ses mains habille. Il lui fallut à peu prêt 5 minutes pour finir le travail et changer la pointe d'une flèche déjà prête par celle-ci.

Rubis rangea tout le nécessaire et se redressa avec son arc en main. Elle prépara sa flèche dans l'arc, mais ne le banda pas encore vu qu'elle n'avait pas de cible.

Elle chercha le regard de l'homme pour continuer son explication, avec Rubis beaucoup de choses se passaient dans les yeux et ça Logan devait l'avoir déjà compris.

- Certaines personnes utilisent du poison pour enduire la pointe et avoir plus d'efficacité..


La scène était assez drôle, enfin pour elle, elle était en train d'aider un enquêteur à trouver le comment du pourquoi la flèche avait tué, et cela, pour pouvoir trouver le coupable. L'ironie du sort.

- monsieur St John, vous m'intriguez.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: Non coupable ! (PV Rubis)   Dim 7 Mai - 1:03

Fantastique, elle comprend vite… Je viens à me poser en face d’elle en tailleur pour l’analyser, comment fait-elle sa flèche, déjà pour commencer c’est une pointe qui est juste adaptée d’accord ça je le savais mais content de voir que ce n’est pas une fausse archère de la campagne, bien je chronomètre dans ma tête le temps qu’il lui faut pour fabriquer une flèche tout en continuant de la regarder de haut en bas, certains diront que je la dévore du regard moi je répond que j’apprend à la connaître… Poil de cheval, elle est donc inhabituée avec avec les moyens de locomotion humain, elle à des habits leste et fin pour être libre de ses mouvements, elle ne se doutes pas qu’avec de genre de tenue tout les hommes la regarde? Non elle s’en moque, musclée, quelques cicatrice ici et là mais c’est son chausson qui me fait me poser des questions…

Hum sa flèche est enfin terminée ? Huit minutes treize, donc il faut les préparer bien à l’avance… Sans rien dire de plus j’attrape sa flèche et je l’analyse, le poids doit être de 116g ou non 122g j’avais oublié les plumes… Oui elle a raison que les poisons sont monnaies habituel mais ici notre assassin n’a pas utilisé de poison… Le coeur à suffit. Hum je lui rend sa flèche et je la vois me dévisager, bref je détourne le regard en levant doucement mes mains pour m’aider à classer mes idées virtuellement, elle fait un mètre quarte vingts cinq… Le criminel au vu de la distance et de l’angle je dirait qu’il doit mesurer idem…

-« Des Magnolias suivez moi ! »

Je saute encore comme une puce et j’ouvre la porte en allant vers l’uns des ascenseurs, je viens à fusiller du regard le flic qui allais prendre la place dans mon ascenseur… J’attend cependant Rubis exceptionnellement pour aller au niveau le plus intéressant du commissariat en dehors du centre des affaires non résolue… C’est la morgue ! Je jubile sur place… enfin je bouge les épaules d’impatience avant de commencer à faire les cents, enfin douze pas dans cette cage pour sortir comme un lion dans les couloirs, au loin j’interpelle un docteur, Amélie Lacroix avec qui j’ai déjà eu plusieurs expérience et je la sais fan de mon travail.

« Amélie j’ai besoin du cadavre du roi piaf ! »

« Tout de suite monsieur Logan ! »

Je fais un sourire satisfait et je la vois préparer le corps au loin sur un crochet de boucher, comme je lui avait dit la vieille… Bon cependant je n’avais pas prévu d’être accompagné par un vrai archer aujourd’hui, il y aura moins d’essaie… Gain de temps tout ça c’est fou ! Cependant je ne comprend pas le regard méprisant d’Amélie envers miss lapine, hum je ne comprend pas le sexe faible sur certains points bref je passe à autre chose, je laisse les jeunes femmes discuter entres-elles le temps que je prépares mes mesures, j’attrape un post-it et je marque l’emplacement de l’assassin où doit se poser miss Des Magnolias. Puis d’attrape plusieurs affaire comme un pointeur laser pour marquer la cible du cadavre nu… Oui c’est bien le cadavre où on cherche l’assassin et oui on va tirer dessus! J’adore les expériences c’est si excitant !

-« Oyé oyé oyé oyé ! Ici présent ce matin la gente Lépidoris va nous montrer son talent ! Veuillez vous mettre en joue et tirer vers le pointeur laser… »

Finis-je en faisant un mouvement de cape imaginaire, je viens à me mettre entre la cible et l’assassin en tailleur, je dois être au plus prêt pour voir partir l’action et comment elle se termine… c’est encore mieux qu’à la télé !
Revenir en haut Aller en bas

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Non coupable ! (PV Rubis)   Dim 7 Mai - 1:36

La curiosité piquait de plus en plus la blonde, elle voulait en savoir plus sur cet homme qui la dévisageait depuis tout à l'heure. Elle n'avait pas eut à relever le regard pour sentir celui de Logan se poser sur elle. Cependant, c'était différent de la plupart des gens, il la regardait autrement.

Par la suite, elle le suivit, presque enthousiaste de connaître la suite des choses. Bien sûr, elle était fatiguée, mais grâce à lui, elle oubliait presque ce qu'elle venait de subir.

Rubis suivit l'homme sans trop réfléchir et s'arrêta devant cet engin qui servait à monter et à descendre des personnes, on ne sait trop où? Elle hésita un peu, mais fini par rentrer aux côtés de Logan. Les portes se refermaient, c'était oppressant à l'intérieur, encore plus que les pièces précédentes.

Tant que l'ascenseur n'avait pas bougé tout allait bien, mais au moment ou la boîte bougea son cœur fit un bon et elle s'accrocha à ce qui passait, c'est-à-dire monsieur St John; elle s'était cramponnée à lui avec force et avait réussis à retenir un cris de surprise. C'était juste désagréable comme sensation. Du coup quand les portes s'ouvrirent-elle sortie la première à toute vitesse et repris son souffle qu'elle avait coupé après l'ascension vers le bas.

La première chose qui choqua Rubis, fut l'odeur de mort présente dans la pièce, de mort et d'un produit qui lui arraché le nez. Elle se couvra celui-ci a l'aide de son avant-bras en fronçant des sourcils. Elle examina la pièce, son regard tomba sur une femme qui semblait ne pas être très jouasse à sa vue. Pourquoi fallait-il que toutes les personnes ici à Aideen soit aussi désagréables ? Pourquoi autant de stress ? Pourquoi tant de haine??

Doucement, la blonde retira son bras de son nez et le boucha naturellement.
Rubis saluât la jeune femme et ne chercha pas à discuter avec elle. la vue du cadavre pendue sur un crochet la tétanisé. Ses oreilles se tirèrent en arrière, montrant par là un signe de désagrement.
Apparemment, elle était la seule à être dérangée par la scène, pauvre homme, même morte une personne telle quelle soit n'avait pas le droit d'être traité comme un vulgaire bout de viande...

Rubis suivis tout les faits et gestes du detective et elle comprit ce qu'il cherchait à faire, elle devait tirer là, sur ce cadavre? …. Si on lui avait dit qu'en venant à Aideen elle aurait à faire se genre de chose... Et bien elle serait quand même venue !

Elle regarda la bonne femme, puis regarda à nouveau Logan qui était assit en tailleur à cet instant. Rubis s'approcha de lui et s'accroupis devant lui pour le fixer droit dans les yeux. Elle posa son index sur le centre du front de Logan en appuyant un peu.

- Vous ne fonctionnez pas comme tout le monde, de toute façon j'ai l'impression que personne ne tourne rond ici..., vous voulez vraiment que je tire dans ce pauvre homme ? …. Je vous vois venir, il est mort bien sur, mais le respect... * Soupir *

- Bien...

Elle se redressa un peu à contre coeur et se mit sur la marque que Logan avait fait plus tôt.

- J'imagine que c'est un procédé pour retrouver le criminel ? Si de cette façon, vous pouvez le retrouver, alors je vais le faire.

La lépidoris prit son arc, l'arma et le banda vers sa cible, le point rouge qui était sur le corps un peu plus tôt était encore très précis dans son esprit, c'est pourquoi il ne lui fallut que quelques secondes pour tirer précisément à l'endroit voulu. Une fois fait elle baissa son arme et regarda ailleurs. Elle se sentait irrespectueuse au possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: Non coupable ! (PV Rubis)   Mer 10 Mai - 0:03

« POOOOOOOOOOOOLLLLLL »

Oui pardon je n'ai pas réussi à me retenir, hum alors elle vient à tenir l'arc avec un angle original montrant ses origines exotiques, oui ce n'est pas un tir sportif mais un tir pratique qui montre la précision d'un coup mortel. Je me lève doucement en m'étirant les jambes, bon le cadavre se balance doucement sur son crochet avec un angle presque parfait trop parfait même… Je me déplace rapidement laissant ma veste traîner derrière moi pour que j'attrape une loupe de ma main gauche et un scalpel de l'autre pour retourner vers le cadavre… Hum la flèche n'est pas suffisamment rentré et je sais pourquoi… Un coup de couteau et la corde qui retenait le crochet laisse l'ailé tomber face contre terre, je viens à sauter sur le dos de ce dernier car le résultat du choc n'était pas suffisant… D'un geste j'invite Amélie à le retourner chose qu'elle fit en bousculant la lapine sur le passage…

- « Vous n'aviez pas de rouge à lèvre tout a l'heure ? »

- « Non… Vous n'aimez pas ? »

- « … Ca agrandit trop votre bouche et ça fait de vous ce que vous n'êtes pas… Bref vous êtes ideuse ainsi »

Amélie disparut en se frottant la bouche, super ça me laisse la possibilité d'accéder au cadavre, bon la flèche est cassé comme pour la chute qu'il a fait pour sa vraie mort, à l'aide d'un scalpel et de ma loupe j'ouvre ce dernier, hum là la blessure n'est pas la même, ici il serait mort sur le coup sans terrible agonie… Je me relève et je sors.

- « Dépêchez-vous de me suivre sinon on se demandera ce que vous faisiez ici lorsque la police arrivera… Je sais où se cache l'assassin, il ne reste qu'à savoir si c'est l'homme ou la femme... »

Je me dirige donc vers la sortie en ignorant sans le vouloir tous les policiers qui viennent me parler pour avoir mon avis sur leurs affaires… Je sors un sifflet de ma poche et j'appelle un taxi.
Revenir en haut Aller en bas

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Non coupable ! (PV Rubis)   Mer 10 Mai - 0:27

Une envie de vomir... et tout cela rien que par les bruits de piétinements du cadavre, il ne valais mieux pas regarder ce qu'il faisait. Et pourtant, la curiosité l'avait piqué et elle avait regardé... Pourquoi sautait-il ainsi sur le corps ? Ce fut sa première en le voyant faire, mais compris toute suite les intentions de l'enquêteur par la suite. Rubis fronça des sourcils en se faisant bousculer… Cette femme était clairement amoureuse de monsieur St John, ça se voyait comme un nez au milieu de la figure et lui qui était aussi blessant alors qu'elle essayait de se faire remarquer. Rubis comprenait un peu mieux l'agressivité de l'humaine à son égard, elle devait être un obstacle à son amour. Peu importe, elle s'en fichait complètement pour le moment de plaire ou non aux gens. Pour le moment, ce n'était pas très positif alors qu'elle n'avait même pas cherché d'embrouille.

Elle suivit le détective vers l'extérieur en lançant des regards assez agressifs aux policiers. Elle eut encore ce malaise dans l'ascenseur en remontant et s'accrocha aux parois, comme ci cela aurait changé quelque chose.

Une fois dehors, elle regarda Logan et se demandait ce qu'il était en train de siffler. Un véhicule était en train d'arriver au loin, sérieusement, il voulait vraiment qu'elle remonte dans l'un de ses machins ? Hors de question, c'était trop étouffant là-dedans..; et pourtant, elle n'avait pas trop le choix, il fallait qu'elle le suive si elle voulait un toit pour la suite de son séjour ici à Aideen.

- Monsieur St John

La voiture venait de se garer devant eux. Rubis fit un signe de main très poli à Logan d'entrer le premier. Elle hésita pendant 5 secondes à peu prêt et le précéda dans la voiture. Pour rentrer, elle dut encore plier ses oreilles pour ne pas se les coincer dans la portière.

Qu'elle plaie de devoir, rester, coincer dans une boite de conserve... Et puis elle avait l'air de quoi là ? Si seulement il y avait eut de quoi s'accrocher sur le toit de ses choses. Mais non.
Elle ferma la portière, le taximan demanda la direction à prendre. Une fois la question posée et la voiture partie Rubis respira un grand coup et passa ses mains sur son propre visage.

- Vous êtes au courant de l'amour que cette femme vous porte ? … J'ai bien cru qu'elle allait me tuer pendant mon court séjour dans… Votre pièce à mort... Mais bon, ce n'était pas la seule. Aideen , n'est vraiment pas comme je l'avais imaginé, j'espère que tout le monde n'est pas aussi agressif...

Elle le fixe un moment et remarque que son col de veste est mal mis. Elle le remet comme il faut et continue.

- Vous semblez... Au-dessus de la norme monsieur St John, vous allez trouver ma question idiote, mais vous venez d'élucider cette affaire ?

Dès que la voiture prenait un tournant Rubis se cramponnait fortement à ce qui passait, la portière, et même le bout de veste de Logan. Même si ce n'était que pour quelque seconde. Les moyens de transport, ce n'était vraiment pas son truc, comment il ne pouvait pas être malade ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: Non coupable ! (PV Rubis)   Mer 10 Mai - 1:06

Je ne connais pas les manières des hautes sociétés, enfin plutôt j'ai pas envie de m'ennuyer avec, alors oui je n'ai pas réagit à son geste sûrement courtois mais qui me passe au dessus. Mais bon moi au moins je n'ai pas de soucis avec mes oreilles qui se coincent partout. Je savais qu'elle allait réinterrogé alors j'avais volé le téléphone du célèbre Falcon, mort il ne lui servira à rien et l'idée de respecter cette possession est futile, mort qui a besoin de téléphone… Je viens donc à fouiller les donnés pour trouver ce que je cherchais… Je suis le meilleur ah ! Fièrement je passe une main dans mes cheveux en la regardant enfin s’asseoir, pourquoi ai-je toujours l'impression de réfléchir et d'agir plus vite que les autres ? Si on ne se dépêche pas il sera trop tard

Je donna l'indication du musé qui m'intéresse à ce taxi puis j'écoute les sornettes que me sort mon nouveau partenaire… Je soupire longuement avant de remettre mon col à l'envers ! Non mais oh j'aime mon style ça fait genre houuu que je suis pas sympa alors me fait pas chier… Mais elle a raison sur un point oui j'ai élucider l'affaire.

- « Mademoiselle Des Magnolias… Sachez que l'amour est un sentiment futile, une tromperie de l'esprit qui vous force à avoir des faiblesses… Le sexe platonique est une réponse aux besoins naturels du corps, mais l'amour… Vous savez que les couples ne restent jamais ensemble et que l'amour meurt ? Non il faut le proscrire et si Amélie est dans son illusion, chose que je doute car elle est plutôt intelligente, elle se détruira elle même. Mais parlons plus sérieusement… Oui je viens d'élucider l'affaire… ah une dernière chose, oui Aideen peut sembler étrange et violent, mais pour une sauvage comme vous, c'est une occasion en or de vous mélanger et d'évoluer… Aideen est unique et son coeur… Métaphorique, est vraiment ce qui mérité d'être protégé pour qu'il ne soit pas utopie mais idylle… Ah et je vous demande ne pas dire que vous êtes archère, officiellement vous serez… Ma stagiaire ! »


Je fais un sourire en voyant le musé, je paye le taxi rapidement et j'entre dans le musé sans tenir la porte à ma stagiaire. Rentrer dans le musé en expliquant que ma stagiaire est une pauvre exotique décérébré qui vient apprendre un peu au près de moi m'a permit de faire passer le fait qu'elle porte un arc. Enfin désormais, de l’œil je cherche rapidement la personne avec qui j'ai envoyé un message via le téléphone du défunt… Ah même taille et corpulence que Rubis, parfait c'est notre homme. Je fait signe à la lapine de se mettre sur le coté alors que j'intercepte le fuyard.

- « Oh bonjour professeur Broxon, ou devrais-je dire… Red Tooth… »

- « Je… Vous êtes ?! »

- « Oh juste très intéressé par vos produits, j'ai un ami qui m'a confier que votre sang d'ailé est de meilleur qualité »

- « … Je ne vois pas de quoi vous parlez et je vous demandes de partir ! »

- « Oula ne vous énervez pas ! Je sais même que vous avez tuez Garcimore Falcon… Comment oui je sais, rah avouez… Garcimore était la personne qui importait le plus d'oeuvre dans votre musé, mais il découvrit votre trafique ! Comment ? Car dans vos relevez de compte que vous avez envoyé il y a des bonus étranges, j'ai eu le temps de les lires en voiture, de plus je vois que dans votre valise fermé rapidement à cause du message que je vous avez reçu une belle goutte de sang… Oui c'est le problème quand on récupère du sang sur un ailé qui a été touché par une flèche mais qui n'est pas tombé exactement là où vous le vouliez… Vous êtes entrain de nettoyer le sang… Et si je rajoute que vous étiez un sacré sportif ? Dans l'art de l'arc et du tir en général monsieur Broxon, mais que suite à une consommation de stupéfiant vous avez du rejoindre votre frère ici qui s'est fait tuer il y a de ça un an… Vous avez reprit sa place ici ainsi que son business… Et comme j'ai raison vous allez courir pas vrai ?… Pfff et dire que... »

Rah il ne me laissa pas finir ma phrase qu'il est parti en courant chercher son arc… En me jetant le sang… Sur moi… Bref le temps que je me protège la bouche et mes yeux en recevant la valise ça laisse le temps à Rubis si elle a comprit de lui courir après pour l'arrêter… Bref moi aussi je cours, moins vite car j'appelle la police en même temps.
Revenir en haut Aller en bas

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Non coupable ! (PV Rubis)   Mer 10 Mai - 21:25

Cet homme, il était inutile de discuter avec lui. Il avait toujours le dernier mot, même si cela n'était pas toujours vrai. Car oui, il avait beau être extrêmement intelligent et avoir un sens de la déduction parfaite, il semblerait qu'il soit complètement à la ramasse par rapport aux sentiments humains. Rubis le laissa parler dans le taxi, elle laissa son regard détailler le paysage qui défilait un peu trop vide dehors. Elle hocha la tête de temps en temps pour lui faire signe qu'elle écoutait.
Il ne valait mieux pas qu'elle réponde à certain de ses propos. Les mots comme sauvage, évoluer..... Il y avait de quoi rendre la personne la plus sage la plus violente. Avait-il un entourage ? Se conduisait-il auprès d'eux de cette façon ? Aucune idée, mais ça ne devait pas être facile tous les jours avec lui.

Rubis suivit l'homme tranquillement jusqu'à l'intérieur du musée, elle s'en fichait pas mal qu'il lui tienne la portière ou non, elle était beaucoup trop occupée à se défroisser ses oreilles douloureuses. D'ailleurs, son visage était en train d'enfler légèrement à cause des coups qu'elle avait reçus un peu plus tôt. Elle ne devait pas être très belle à voir comme ça et pourrait en faire flipper plus d'un.

On voulut lui confisqué son arc, ce n'était pas très grave, il n'y avait pas de quoi s'énerver, surtout qu'on lui avait expliqué qu'elle pourrait le récupérer à sa sortie. Par contre, ce qu'étais en train de déblatérer le détective était plus qu'énervant. Il pensait vraiment ce qu'il disait là ? Elle n'appréciait pas du tout et la veine de sa tempe était en train de se gonfler en sang. Après son discours, elle voulut le prendre par le col pour lui coller son poing dans le visage, mais elle réagit trop tard, il était déjà en train de partir ailleurs. Un soupir passa ses lèvres, il ne tenait jamais en place !

Sous l'action, elle le suivit et réagis au quart de tour en voyant l'homme s'enfuir. C'était à cause de lui que tout ce merdier s'était produit, peut être aurait-elle était tranquillement dans une auberge en ce moment même....

Elle courut en piquant un sprint, la vitesse et la précision, c'était sa spécialité et pour arriver à la semer, il fallait être champion du monde de course.

Une enjambé, ...deux, ....trois, et la voilà à la hauteur du fuyard. Sans hésitation, elle sauta le coude en premier en direction de l'homme. Son coude s'enfonça dans les cotes de son adjacent. Le pauvre, ses coups auraient du être destinés au détective. Le choc au sol fut assez rude, mais seulement pour l'inconnu.

Le criminel lâcha un cri de douleur, sa tête avait rebondit sur le sol, et il n'allait pas tarder à avoir le nez dégoulinant de sang.
Rubis venait de lui attraper le col et de lui enfoncer le point dans le visage. Et un nez cassé ! et un !
Si Logan ne l'avait pas énervé plus tôt, elle n'aurait peut-être pas été si violente.
Heureusement, elle n'en fit pas plus. Celui qui avait pourri son séjour devait avoir une côte cassée et avait le nez en miette au vu du sang qui en sortait. C'était déjà pas mal et encore elle avait été gentille. Elle ne voulait pas être enfermée pour des broutilles.

Rubis resta assise sur lui à califourchon. Une de ses mains tenait toujours fermement le col de l'autre.

Sans regarder Logan, elle s'adressa à lui :

- Vous pensez vraiment que je dois évoluer ? Que je suis une sauvage ? Que je suis qu' une pauvre exotique décérébré ?

Son point se ressert sur le tissu qu'elle tient.


Elle serrait tellement fort le col que sa victime était en train de s'étouffer. Il essaya de retirer la main de Rubis qui ne lâchait pas. Oh bien sûr, elle savait ce qu'elle était en train de faire, elle ne le tuerait pas, ce n'était pas son genre.

- En terme d'imbécilité et de sauvagerie, je crois que vous avez pété tout les scores ici à Aideen. Et pourtant, vous êtes civilisé non ? On n'apprend pas le savoir-vivre aux personnes civilisées ?

Rubis se redressa empoigna à nouveau l'homme qui avait eut le temps de reprendre son souffle et le tira à quelques centimètres en le soulevant, pour le déposer aux pieds de Logan comme un gros sac de patate.

- Ma dette est payée.

Cette fois, elle regarda Logan dans les yeux et croisa les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: Non coupable ! (PV Rubis)   Jeu 11 Mai - 23:34

Bien comme prévu elle se met en course, je n’ai donc pas besoin de courir plus, je me met à marcher alors doucement en remontant le col de ma veste laissant la sauvageonne faire son travail bien au moins les policiers qui arrive pour entourer la scène en retard la laisse finir, mais non au lieu de le lâcher elle me fixe bêtement d’un air mauvais… Au moins l’assassin lui est bien tenu, je tente cependant de lui faire comprendre de se calmer, de ne pas le tuer mais non elle ne veut pas le tuer, juste montrer qui est la plus civiliser… Mouais… Je viens à soupirer en regardant les policiers et non la lapine osez me dire que de base elle avait une dette et qu’elle l’a payé? Humpf pas si maline que ça la jeune femme, elle doit être habituée à vivre avec les veaux et les porcs. Une fois que la flicaille met les fers autour des poings de cet assassin.

-« Bien vous êtes calmez miss Des Magnolias ? L’exercice éveil en vous votre être primitif… Mais sachez miss Des Magnolias au dernière nouvelle je ne vous avez pas demandé de dette donc vous n’en aviez pas… jusqu’à présent, si vous basez tout sur ce principe ridicule sachez qu’arrêter une vermine qui allait se faire coffrer par ces messieurs à quelques secondes n’est pas vraiment ce que j’appelle rembourser une dette. Je voulais vous montrer effectivement notre société sur Aideen plus évoluer mais votre point de repère doit être une tribu… Ici vous n’êtes pas dans une tribu mais dans un monde individualiste, bien que sur le papier le monde se veut solidaire ici, il n’en est rien, c’est votre individualisme qui fera ce que vous êtes avec vos relations des autres individus même si ce dernier point est véritablement secondaire. Sur ceux miss Des Magnolias j’espère que vous comprendrez que comparez votre monde de tribu où la population entière sait qui est le couple n’est pas notre monde, non ici les idiots ont de stupides manière, comme Kristof le policier ici à ma droite qui passe son temps à se moucher dans un mouchoir en soie que sa femme lui a offerte, pourquoi ? Pour un prestige idiot alors que le tissu pour cet usage est cent fois mieux ? Non Miss Des Magnolias nous n’avons pas le même monde vous et moi… Sur ceux je rentre chez moi, prenez votre propre moyen de locomotion je n’ai pas envie que créer chez vous une dette pécuniaire ! »

Bien évidemment je ne donne pas mon adresse et je pars sur le champs en laissant les preuves à la police, dehors le taxi attendait encore… Une fois arrivé à mon 221B Takumi Street je m’effondre sur le canapé, ça doit faire deux ou trois nuit que je n’ai pas dormis ? Dix minutes de pause s’impose, le réparateur mélanger à la caféine me teindra en éveil… Le serrurier à décalé de 1° la serrure… Rah puis merde! Je me lève et je commence à tout démonter pour faire comme je voulais, lorsque je me retourne le soleil est déjà entrain de tomber… Dommage j’ai raté ma journée pour cette connerie mais entre temps j’ai avancé sur une affaire, arrêté un assassin avec une sauvage, un autre cas suspect m’interloquais… Le violoniste mort suite à une overdose de musique, son coeur à lâché… La presse avait dit que c’était beau, moi je dis qu’il s’est fait tué… Je me met donc à ma fenêtre et je commence donc à jouer de mon propre violon dans l’espoir de trouver la solution à cette énigme…
Revenir en haut Aller en bas

Miss intrépide

avatar
I am
Âge : 31 ans
Amoureux(se)? : De monsieur McAlistair !
Localisation : Frost
Emploi/loisirs : Libraire
Multicompte ? : Aurel, Ruluru, Madeleine.
Messages : 229
Date d'inscription : 03/05/2017
À vous ! :


Mes liens


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Action & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Non coupable ! (PV Rubis)   Ven 12 Mai - 1:21

- Vous n'y comprenez rien, laissez tomber...

Plus elle en savait sur lui, moins elle l'éppréciait. Encore une fois, il n'avait pas tort sur certaines choses, mais était-ce obligé d'être aussi désagréable ? Il n'était pas du tout le type d'hommes à prendre des pincettes. Cependant malgré sa froideur extrême et le fait qu'il se soit déjà taillé, Rubis n'avait pas d'autre choix que de prendre l'opportunité qu'il lui avait offerte plus tôt.

Et puis il se foutait encore d'elle ? Elle l'invitait, mais ne lui donnait même pas une seule adresse ? Pas d'indication et surtout, il ne l'accompagnait pas. Elle soupira longuement intérieurement. Alors qu'il était parti un des policiers l'interpella. Pas méchamment, il faisait juste remarquer à Rubis que Longan était toujours comme ça, mais qu'au fond ce n'était pas un mauvais bougre et en plus, c'était un très bon détective.

La lépidoris en profita pour en demandait plus sur le compte de Logan et parvint à avoir son adresse. Maintenant qu'elle l'avait elle pourrait partir à la recherche de son logement.
Le policier qui l'avait renseigné proposa de la déposer au plus prêt, mais elle refusa. Non-même si elle était fatiguait comme jamais elle ne monterait plus dans une de ses boîtes de conserve, ce serait beaucoup trop pour elle.

Sur le chemin du 221 B, Rubis observa les lieux attentivement, elle essaya de retenir les rues, les endroits intéressants et utile. Sur le chemin, elle rencontra une jeune fille qui lui indiqua une pharmacie. Là ba on lui mit quelques pansements sur le visage en échange de rien du tout.
Bon comme quoi tous les habitants d'Aideen ne devaient pas être tout mauvais.

C'est seulement en fin de journée qu'elle arriva devant la porte du 221B, il faut dire qu'il habitait au total opposé du musée et Rubis n'étant pas au meilleur de sa forme n'avait pas été très rapide pour arrivée jusque-là. Mais tout le long du chemin, elle se demandait vraiment si c'était une bonne idée de retourner voir cet homme. Elle n'aimait pas dépendre des autres et là, pour elle, c'était un peu le cas. Il l'avait d'abord « sauvé » et ensuite, il lui proposait un toit. Et ensuite ? Elle espérait bien ne pas être nourrie, habillait et,,, et rien d'autre !

Fatiguée de cette longue journée, l'arc posé sur le sol servant d'appuis, elle se décida à frapper à la porte. La nuit venait de tomber et le ciel était dégagé. Elle releva le regard vers le ciel en attendant qu'on lui ouvre la porte s'il se donnait la peine de le faire.

Le ciel était magnifique et c'était apaisant. Finalement, même sans attendre, elle se posa sur le perron, ramena ses jambes vers elle et contempla les étoiles. Le voisinage qui passait par là semblait curieux de là voir ici, mais elle n'y fit pas attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Non coupable ! (PV Rubis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crise haitienne : Trouver le coupable ? Le pdt, PM, leaders ou Minustah!
» Rubis, caniche naine abricot, 10 ans -cani seniors
» [Inquisition/coupable] Anjia (25/04/1459)
» Rouge comme les rubis.
» [Installation illégale]Hippolyte(28/01/1460) [Coupable]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: La ville d'Aideen :: Le poste de police et la prison-
Sauter vers: