AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les persos d'Aurel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Directeur du pensionnat

avatar
I am
Âge : 50 ans
Amoureux(se)? : Moi ? non... je ne suis pas amoureux !
Localisation : Sur Aideen
Emploi/loisirs : Directeur de l'école.
Multicompte ? : Oui : Ruluru.
Messages : 854
Date d'inscription : 07/04/2017


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Drame & Romance
Info +:

MessageSujet: Les persos d'Aurel   Dim 7 Mai - 19:51

Berlioz Smith



Identité





Âge :33 ans
Lieu de naissance :Dans un patelin paumé à une centaine de kilomètres de Los Angeles.
Métier/Etudes/Occupation :Chasseur de fantômes.
Orientation sexuelle :Hétéro.
Espèce (Humain, Être Ailé, Vampire, Animorphe, Psychique) : Humain


Physique



Taille :1m70
Poids :70 kg
Couleur des yeux :Noirs.
Couleur et longueur des cheveux :Noirs courts.
Signes particuliers :
Voix de votre personnage (Pas obligatoire et vous avez le droit de reprendre la voix du personnage de votre avatar.):

Caractère


Après avoir vécu dans une famille de malades, Berlioz n'en est pas ressorti indemne. Berlioz à la parlotte facile, c'est d'ailleurs grâce à ça qu'il est devenu un très bon manipulateur. De toute façon, il faut au moins ça pour pouvoir travailler à la TV. Ses proches diront que c'est quelqu'un de très sympa qui a beaucoup d'humour. Pour des personnes moins proches de lui, ils diront que ce n'est qu'un sale con égoïste et imbu de sa personne. Ce ne sont que les apparences, mais seule une personne proche de lui pourra vraiment le connaître. Ha et faites attention les filles, son sourire est ravageur.

A force de lui avoir fait croire que les esprits existaient, Berlioz est persuadé d'en voir. À plusieurs reprises, il est persuadé d'avoir vu des silhouettes blanches fantomatiques, d'avoir entendu des voix bizarres ou d'avoir vu des objets se déplacer tout seul. Du coup, il va voir un psy qui lui donne de quoi arrêter d'avoir des hallucinations. Pas besoin de ça pour mentir parfaitement à la TV.

Berlioz a toujours été proche de son frère. Ils n'ont pas forcement besoin de parler pour se comprendre. Ils leur arrivent même de terminer leurs phrases.

Les bruits aigus, c'est quelque chose qu'il ne peut pas supporter. Littéralement. Les bruits trop aigus lui causent des douleurs assez dures. Que ce soit par la migraine ou contre ces tympans. Apparemment, ce serait des effets secondaires dus à ces médicaments.

Berlioz est presque insomniaque. Il ne dort que quelques heures par nuit. Il y a des jours où il aura des cernes énormes et d'autres ou il pétera le feu. Il dort comme ça depuis qu'il est parti de chez ses parents. La peur que le diable vienne le chercher peut-être, une peur qu'il ne soupçonne même pas.

Son frère lui a déjà sauvé la vie ! Hey oui ! Une fois quand il avait 7 ans, Berlioz partit se balader dans la rue en skate avec son frère. C'est au moment où il crut voir une silhouette blanche effrayante au milieu de la route qu'il se retrouva paralysé. La route était assez fréquentée et une des voitures ne fit pas assez attention, elle fonça droit sur les gamins. Le jumeau de Berlioz le poussa violemment pour le bouger de là. Heureusement, il survécut, mais ça lui a valu une jambe cassée et une bonne raclée.

Vous avez déjà sans doute vu une de ces émissions à sensation qui prouverait l'existence des fantômes ? Vous savez ce genre d'émission avec le genre de présentateur qui pourrait vous faire gober n'importe quoi si vous avez moins de 10 neurones ! Ils sont là à vous faire croire que le moindre bruit, la moindre particule n'est rien d'autre que l'esprit d'une âme perdue.

C'est un peu le boulot de Berlioz Smith ! Son travail, c'est sa vie et il fera tout pour vous prouver que l'au-delà existe !

Enfin ça, c'est un de ces nombreux slogans à la TV. Vous voyez un peu le personnage ? L'arnaqueur par excellence ? Peut-être, ou pas. Attendez d'en savoir un peu plus sur sa vie.

Histoire

Berlioz est né dans une famille assez pauvre à Los Angeles, sa mère était mère au foyer et son père était ouvrier dans les chantiers. Il a grandi dans une famille nombreuse, car en plus de lui et de son frère jumeau, il y avait un frère aîné, une sœur aînée et 3 petites soeurs.

Dans la famille personne pour relever l'autre ! C'était peut-être à cause de la mère qui était superstitieuse jusqu'au bout des ongles, d'ailleurs, elle faisait partie d'une secte un peu bizarre. Dans cette secte, c'était simple, comme dans beaucoup de ce genre d'organisation, il fallait donnait beaucoup d'argent. Ensuite, il fallait croire en l'au-delà et surtout, il fallait l'inculquer à ces enfants. Si vous deveniez riche, si vous pensiez de trop l'enfer, vous attendez. Car l'enfer, c'est terrible ! La grande sœur avait foncé le nez droit dedans, d'ailleurs, elle était devenue voyante... De pacotille, mais voyante quand même. Le grand frère s'en foutait pas mal, d'ailleurs, il partit de la maison dès qu'il put. Et les plus jeunes vivaient leur vie d'enfants insouciants en ayant peur chaque nuit de se faire manger par le diable.

Petit Berlioz et son frère jumeau écoutaient leur mère comme jamais, elle était la vérité absolue, il fallait l'écouter, pourquoi mentirait-elle ? Pourquoi raconterait-elle des choses impossibles ?

C'est en rentrant à l'école primaire pour la première fois que Berlioz commença à comprendre que quelque chose clochait vraiment. Si les morts étaient toujours là pourquoi ne se manifestaient-ils comme ça ? Et surtout pourquoi à l'école, ils n'en parlaient jamais ? À plusieurs reprises, les enfants Smith s'étaient retrouvés sujets aux moqueries de leurs camarades de classe après avoir raconté qu'il y avait un fantôme sous chacun de leur bureau. Ils se sont aussi retrouvés souvent au coin pour avoir fait peur à certains d'entre eux.

Dans la secte que sa famille côtoyait ( parce qu'il y avait aussi les oncles et tantes) les membres pouvaient envoyer leurs enfants dans une école qui leur dicterait leur doctrine. Cependant, il fallait payer pour ça et la famille Smith étant plus pauvre que la moyenne ne pouvait pas donner plus d'argent qu'il n'en donnait à la secte. C'est pourquoi ils ont été envoyés dans une école publique pour ne pas attirer l'attention sur les services de l'état.

Berlioz et son frère qui devait être les deux moins cons de la famille commencèrent à se poser des questions en lisant les bouquins de la bibliothèque de l'école. Pourquoi la maîtresse ne parlait pas des morts ? Pourtant, ils étaient censés être là tout autour de nous-même si on ne les voit pas !. Pourquoi on est les seuls aux alentours à penser ça ? Non ça ne tenait pas debout tout ça. Le petit brun préféra s'enfuir dans les bouquins et faire semblant d'écouter ses parents. Au fond après tout ce temps vécu avec ces parents, il croyait encore à ces histoires d'esprit et d'au-delà, mais ça, il le gardait pour lui.

Les frères jumeaux grandirent dans cette ambiance bizarre jusqu'à leur adolescence.
Cela faisait plusieurs jours que leurs parents semblaient très heureux, la mère n'arrêtait pas de répéter qu'ils allaient déménager pour vivre au plus prêt des esprits. Berlioz comprit vite qu'il s'agissait de déménager dans cette secte à la con qui leur piquait tout leur frique. Le brun n'en pouvait plus de voir sa famille comme ça. Il vivait dans une baraque pourrie, bouffé de la merde si ce n'était pas rien et en plus, ils se faisaient laver le ciboulot.

Un soir alors qu'il rentrer avec son jumeau sa mère s'approcha d'eux le sourire aux lèvres.

-Les enfants, j'aimerais que vous m'écoutiez, le grand jour est bientôt venu, j'aimerais que pour que notre famille puisse passer dans l'au-delà quand le moment sera venu... Que vous brûliez toutes vos affaires.

Berlioz éclata de rire. Cette fois, il ne pouvait plus s'en empêcher. C'était la goutte d'eau.

Berlioz : - C'est pas comme si on débordait de chose ici ! Putain, vous êtes complètement fou à lier. Pourquoi vous n'ouvrez pas les yeux ?? Maman, mais réveille toi bon sang !


Il l'attrapa par les épaules et la secoua. Son père intervint et les sépara pour ensuite cogner son fils qui venait de faire pleurer sa mère. Le jumeau de Berlioz arrêta celui-ci qui tenta de cogner son père à son tour. Ce n'était pas la première fois que ça arrivé, mais pas à ce niveau-là. Berlioz essuya le sang qui coulait de sa lèvre et cracha par terre sans lâcher ses parents du regard.

- Vous me dégoûtez, j'me barre ! On s'barre

Sans rien lui demander et sans lui forcer la main son frère le suivit. Ils montèrent dans leur chambre et réunirent quelques affaires dans un vieux sac tout miteux. Un téléphone portable, quelques vêtements, quelques pièces aussi et de quoi fumer.

Le père vint leur barrer la route quand ils descendirent. Cela ne marcha pas, cette fois-ci le jumeau de Berlioz intervint et mit une droite à son père pour le mettre K.O. Il n'était pas mort, juste dans les pommes. Tout ça arracha un cri à leur mère qui se précipita au prêt du père qui était au sol.

- Mon chéri, ça va aller...


Et elle ne daigna pas regarder ses deux fils qui passèrent le pas de la porte pour la dernière fois.

C'est à deux rues plus loin que les jumeaux se posèrent. Berlioz s'en grilla une et attrapa le téléphone portable. C'est son frère qui le récupéra et composa un numéro.

Frère jumeau : - Tu crois qu'il viendra ?

Berlioz : - J'en doute pas une seule seconde... Si c'est pas le cas, on s'démerdera t'inquiète pas va.

Une voix masculine déccrocha et on pouvait l'entendre clairement après que le haut parleur soit mit.

- Berlioz ? * nom du jumeau* ? Laissez moi deviner, vous êtes enfin sorti de ce trou à rat ?
Jumeau : - Comment t'as deviné ?
Berlioz : - ça serait cool si tu pouvais venir, nous chercher et nous héberger pendant un ptit temps, juste le temps de retomber sur nos pieds.
Grand frère : - Si vous pouvez attendre une journée ou deux ?

Et les deux frères s'installèrent dans un coin miteux loin de la maison familiale pour attendre " les secours".

À partir de ce moment-là, la vie de Berlioz et de son frère changea du tout au tout. Le grand frère qui était venu les chercher les accueila chez lui dans sa petite famille en plein centre ville de Los Angeles. De son côté, il vivait une vie plutôt confortable. Il avait réussi à devenir avocat après des années de dur labeur et c'était marié à une chef d'entreprise.

L'aîné des trois frères leur laissa de l'espace chez lui et leur annonça qu'ils pouvaient rester ici le temps qu'ils le souhaiteraient. Berlioz accepta, mais insista sur le fait qu'il se débrouillerait seul et qu'il chercherait du travail dès le lendemain.

Berlioz bossa à la TV dans une petite émission paranormale. Il fut d'abord assistant technique, larbin et fini par devenir présentateur et enquêteur du paranormal. Il avait grandi là-dedans alors pourquoi ne pas l'exploiter à son avantage ?

Depuis Berlioz n'a plus de nouvelles de ces parents, de ces trois petites soeur et de leur grande sœur. Elle serait par les dires du plus vieux, suivit leur mère.

Entre les petits boulots et son ascension Berlioz passa beaucoup de temps dans les bibliothèques. Il obtint aussi son permis de conduire et avec tout ça, sa liberté.

Aujourd'hui, Berlioz a sa propre émission, sa popularité augmente de jour en jour et il vit dans son propre appartement.

C'est qui l'auteur ?




Prénom ou Pseudo :/
Âge :/
Comment as-tu trouvé le forum :/


Code by Sweet Dream - RPGdesign


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aideen.forumactif.com

Directeur du pensionnat

avatar
I am
Âge : 50 ans
Amoureux(se)? : Moi ? non... je ne suis pas amoureux !
Localisation : Sur Aideen
Emploi/loisirs : Directeur de l'école.
Multicompte ? : Oui : Ruluru.
Messages : 854
Date d'inscription : 07/04/2017


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Drame & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Les persos d'Aurel   Dim 7 Mai - 20:02




Lazulis Langlois

❖ Nom Langlois ❖ Prénom(s) Lazulis ❖ Date et lieu de naissance le 3 janvier 1986 à St Denis- Île de la Réunion ❖ Nationalité Française ❖ Orientation sexuelle Hétéro ❖ Statut civil Célibataire ❖ Profession et/ou études Artiste peintre en recherche d'emploi ❖ Décris ton personnage en quelques adjectifs Impulsive, sensible, gentille, adorable, susceptible, dépressive, drôle, timide, peureuse. ❖Avatar Emily Browning ❖ Groupe L'Hémorragie de tes Désirs ❖ Crédits Anarchette


L'hémorragie de tes désirs s'est éclipsée sous la joue bleue dérisoire


Haaa , Lazulis une femme bien compliquée dans tout les sens du therme. Il va être difficile de la décrire, et même si c'est possible, il n'est pas sûr que vous y comprenez quelque chose !
Tout d'abord, il faut savoir que Lazulis est dépressive et le monde qui l'entoure l'a toujours effrayé. Le simple fait de devoir mettre le pied tout seul dehors a toujours été une épreuve pour elle. Bien sûr, elle se force à combattre ses peurs mais c'est très fatiguant tout les jours. Surtout en étant seule. Malgré cette dépression et ces peurs Lazulis à un Coeur gros comme ça ! Elle aime partager quand elle peut, elle adore voir les autres rire, être heureux grâce à elle et sa connerie. Car oui, ce petit bout de femme a un humour assez ... Décalé ? Rare sont les personnes qui arrivent à la suivre et ça crée souvent un malaise. Vous la verrez souvent baisser la tête, la jeune femme ne supporte pas regarder les gens dans les yeux, elle se trouve vraiment trop mal à l'aise face à ça.
Comme tout le monde Laz' aime des choses plus particulièrement et n'en aime pas d'autres.
Elle adore la culture japonaise. Elle y a toujours baigné, depuis les années club Dorothée jusqu'aujourd'hui. Il ne sait pas passer une journée de sa vie sans qu'elle ne voie un épisode de SailorMoon, sans qu'elle entende un générique de manque ou sans qu'elle pense à ce pays qu'est le Japon. Mais ce qu'elle aime le plus dans la culture japonaise se sont les traditions, les kimonos, la nourriture et surtout ce complètement barge ! Il y a une autre passion en rapport avec le japon, les BJD, ces poupées en résine articulées qui coûte très cher. Elle les adore, elle en a déjà eut, mais aujourd'hui, elle n'en possède plus et ne peu vraiment pas avoir cette passion. Trop cher ! Et elle n'a pas beaucoup d'argent.
Donc vous l'avez bien compris Lazulis adore tout ce qui est rose mignon et brillant translucide ! Mais elle aime aussi certaines choses plus dark comme certain groupe de métal, de rock, de punk. En parlant de punk, elle est tout à fait d'accord avec l'esprit anarchiste, mais est trop peureuse pour pouvoir dire qu'elle l'est elle-même.
Il n'y a pas que des bonnes choses dans la vie, malheureusement pour elle. Et le pire, c'est que beaucoup de choses qu'elle déteste sont minime et lui pourrisse souvent la vie. Prenez un bon plat de spaghetti bolognaise, c'est délicieux ! Mais il suffit qu'elle y trouve une feuille de laurier ou même de thym pour y être écœuré et ne plus en manger. Ces deux épices sont pour elle juste immonde, pas dans le goût ! Juste dans l'aspect et la texture. Je, vous l'avez dit, il ne faut même pas chercher à comprendre. Lazulis est sujet à la Trypophobie... Qu'est-ce que c'est ? Je vous laisse jeter un œil sur Google, mais en gros, c'est la peur des petits trous. Avec cette peur, la peur des insectes, des araignées, de sortir, de la foule, des gens, elle n'est pas gâtée. Enfin pour apprendre à la connaître essayez de l'approcher, elle ne mord pas même si elle est timide.

Que penses-tu de la ville de Los Angeles ? En fait, je n'aurais jamais imaginé atterrir ici. C'est vrai que mon père a des origines ici, mais je ne suis pas sûr de m'y faire un jour.
C'est une ville vraiment très grande, non-gigantesque ! Je me plaignais de Paris, de Lyon même, mais là ça dépasse tout ce que j'ai pu imaginer jusqu'à maintenant. Après de ce que j'ai pu voir sur le chemin de mon arrivée, c'était plutôt joli ! Mais il y a des quartiers qui restent quand même flippant. Je sais que je vais galérer à m'y retrouver avec tous ces métros .... Aie. Concernant ton groupe choisi, pourquoi avoir choisi celui-ci ? Parce que déjà l'humour des groupes est génial ! J'adore, j'étais morte de rire, merci infiniment pour ça. Ensuite parce que Lazulis est une grande dépressif qui arrêtera de déprimer sévèrement seulement quand elle trouvera l'amour de sa vie ! C'est un groupe juste fait pour elle. Ma petite blonde ne vit que pour tomber amoureuse et pouvoir partager ces sentiments. Elle ne voit vraiment pas sa vie autrement. C'est sans doute pour ça qu'elle est dans cet état aujourd'hui.Quel est ton petit secret ? Elle a pesé plus de 100 kilos un jour. Ha oui difficile à imaginer en la voyant aujourd'hui sur ces moins de 65 kilos. C'est normal à cause de la boulimie. D'ailleurs, elle se sent toujours " grosse" et a du mal à se faire à ce corps tout petit et tout pas gras.


Du temps qui se passe contre duquel on ne peut rien...


Parce que nous sommes curieuses, forcément, nous allons te demander touuuuut un tas d'informations bien croustillantes à ton sujet. Ton prénom/pseudo Laura - Anarchette Ton petit âge 26 ans déjà... Ce que tu fais dans la vie à part tuer des gens Sauf une fois au chalet? Pardon, disons que je suis une artiste ^^ Où as-tu connu le forum? Sur Bazzart ! Un dernier petit mot J'adore l'humour du forum, je me marre depuis que j'ai vu les groupes !! Merci pour ça. Ha et je m'excuse pour mon orthographe. Je fais de mon mieux vraiment. D'ailleurs, j'utilise un correcteur, mais il ne corrige pas tout. Je ne pourrais pas faire plus, car je ne vois pas mes fautes. Sinon ça serait beaucoup plus simple xD . De temps en temps, j'ai une amie qui me corrige mes textes. Elle est absente pour le moment du coup... Dès que je pourrais, je corrigerais mes textes, voilà.



Être ou ne pas être, telle est la question sinusoïdale de l'anachorète hypochondriaque


Code:
[b]Emily Browning :[/b][i][url=http://vice-et-versa.forumactif.org/t2446-lazulis-langlois-presentation#61565]Langlois Lazulis[/url][/i]
[b]Langlois Lazulis : [/b][i]Je ne sais pas encore[/i]
[b]Langlois Lazulis : [/b][i]Sans emploi pour le moment[/i]





Et une petite citation pour démarrer l'histoire!



C'était il y a 30 ans aujourd'hui que Lazulis pointa son nez. Elle ne savait pas à ce moment encore qu'elle serait paumée toute sa vie.
Déjà, ces parents eux-mêmes n'avaient pas vraiment de point fixe dans la vie. Sa mère était réunionnaise et son père français. Elle hérita presque de tous les points physiques de son père : la peau blanche, les cheveux blonds, les yeux marrons. Et pour le reste, comme le nez cela provenait de sa mère.

Cette peau aussi claire ne l'aida pas beaucoup les premières années de sa vie. En effet, elle était née sur une petite île tropicale ou le soleil tapait très fort et bonjour les coups de soleil ! Lazulis vécut avec sa famille jusqu'à l'âge de ces 7 ans, sans voir que ses parents n'avaient pas beaucoup d'argent en poche. C'est seulement quand ils décidèrent d'aller vivre en France, là où sa mère pensait trouver un travail de plus, qu'elle comprit qu'elle ne serait pas gâtée comme tous les autres enfants. De ce fait, sa famille n'avait pas beaucoup de liens sociaux, pas de sorties, pas d'amis comme toutes les autres familles. Son père n'aimait personne et ne voulait pas sortir. Sa mère quand elle a restait près de ses sous et ne voulait pas dépenser inutilement en sorties.

Lazulis n'apprit pas à se sociabiliser, loin de là. L'extérieur, les gens commençaient déjà à l'angoisser à cet âge-là. Elle ne pouvait rien faire sans sa maman et sortir toute seule dans la rue pour jouer avec les autres gamins ce n'était même pas la peine d'y penser.

Comme elle ne sortait jamais la jeune fille se trouva une passion dans la peinture et dans le monde virtuel. Dès l'âge de 12 ans, elle commença à passer des journées, des nuits entières enfermée dans sa chambre derrière son écran.

D'un côté, ça rassurait ses parents, elle ne se droguait pas, elle ne fumait pas, elle ne buvait pas et n'avait pas de petits amis.
Cela dura au moins jusqu'à l'âge de ces 20 ans. Entre-temps, elle n'avait jamais pris soin d'elle et avait été rejetée par les autres de son âge. Elle ne collait pas à l'image de la fille normale.

À l'âge de 21 ans, ses parents lui forcèrent la main en envoyant son CV chez une grande chaîne de fast-food et elle y fut embauchée contre son gré. Elle y travailla pendant 4 ans et elle en eu une très mauvaise expérience. Sa peur envers l'extérieur et pour les autres se renforça.
Après avoir subi une énorme pression au travail, Lazulis démissionna et tomba en dépression.

Heureusement, il lui restait une vie sur internet. Elle y rencontra un homme qui avait 10 ans de plus qu'elle. Elle en tomba follement amoureuse et alla s'installer chez lui sur un coup de tête.
Lazulis ne tomba pas sur un psychopathe ou un fou. Mais c'était bel et bien l'homme qu'elle avait pu voir à la webcam. Beau très beau. Mais ce n'était pas sa beauté qui l'avait charmée avant tout, c'était son caractère. Son amoureux du moment était quelqu'un de très ouvert, de très généreux, de très gentil... Bref, pour elle l'homme parfait ! Il l'avait acceptée avec ses rondeurs et son caractère. Elle vécut une très belle histoire d'amour pendant 4 ans.
À la fin de la 4ème année de sa belle histoire d'amour l'homme préféra mettre un terme à leur relation qui ne lui convenait pas. Lazulis n'était pas assez indépendante, pas assez forte et il disait ne plus pouvoir l'aider.

En larmes et en plein désespoir, elle retourna vivre chez ses parents et retomba dans une dépression terrible. Là celui qu'elle aimait lui donna un dernier espoir. "Prends ta vie en main toute seule et on verra".

Ce fut la seule chose qui lui donna de l'espoir. À compter de ce jour, elle voulut tout faire pour être la plus belle, la plus indépendante et la seule femme qu'il voudrait.

Déprimée et bercée par de faux espoirs, elle tomba dans le cercle vicieux de la boulimie, mangeant en grande quantité sans jamais rien garder dans son estomac longtemps.

Alors qu'elle devait s'installer dans la ville où elle avait aimé, celui qui lui faisait pétiller les yeux lui signala que finalement ce n'était juste plus possible entre eux, même si elle avait minci, même, si maintenant elle avait son propre appartement.

Elle retomba en dépression et préféra rester loin de lui. De ce fait, elle chercha l'endroit le plus lointain pour s'éloigner de lui. Lazulis n'avait pas forcement envie de recommencer quelque chose, mais ses rares amis et sa famille l'avaient convaincu de ne pas se laisser aller. Comme toujours Lazulis qui était extrême s'éloigna au plus loin : Los Angeles. Heureusement après toutes ces années, elle avait pu économiser une petite somme pour pouvoir, s'installer et vivre un petit temps avant de trouver un petit boulot.
Elle se trouva un petit appart pour y vivre seule, et même si elle déprimait comme jamais, elle espérait tout de même pouvoir commencer une nouvelle vie. Avoir un mari, des enfants... Une belle histoire en somme.

Haa !! Attendez j'aimerais préciser quelques points :

Son Physique. Laz n'apprécie pas du tout en parler. Elle n'a jamais été bien dans sa peau et ça même après sa perte de poids.
Il y a quelques années de cela, elle pensée encore 100 kilos. La nourriture, c'était toute sa vie et l'exercice, elle détestait ça.

Lazulis était absolument certaine que la cause de sa rupture avec celui qu'elle aimait était son obésité. Après ça, elle est devenue boulimique et à perdue l'excédent de son poids en un an à peine, causant des dégâts sur son estomac. Aujourd'hui, elle ne peut plus manger normalement sans avoir mal.

Vous vous dites en voyant ce visage d'ange, cette petite bouille toute mignonne qu'elle ne peut-être que parfaite ? Loin de là, enfin, c'est ce que se dit Lazulis, parce que personne n'est parfait. De nombreuses cicatrices couvrent son corps à plusieurs endroits. Dans le décolleté. ( d'ailleurs fait amusant, on lui a déjà demandé si elle s'était fait poignarder à cet endroit, mais ce n'est pas du tout le cas), entre les cuisses. Elle possède une maladie de peau qui lui laisse des cicatrices assez vilaines à des endroits mal placés. Avec le temps, la perte du poids cette maladie s'est estompée, mais pas les cicatrices et c'est un très gros complexes pour elle. Ses poignets, quant à eux, garde les traces d'une libération qui n'a pu se faire. Et puis pour finir il y a aussi les marques de son amincissement. Bref, elle n'a pas la peau parfaite qu'on pourrait lui inventer.

Ha oui, Laz n'est pas très grande, elle mesure 1m65 pour 64 kg.



❖ ❖ ❖


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aideen.forumactif.com

Directeur du pensionnat

avatar
I am
Âge : 50 ans
Amoureux(se)? : Moi ? non... je ne suis pas amoureux !
Localisation : Sur Aideen
Emploi/loisirs : Directeur de l'école.
Multicompte ? : Oui : Ruluru.
Messages : 854
Date d'inscription : 07/04/2017


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Drame & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Les persos d'Aurel   Dim 7 Mai - 20:10

Fiche de Présentation



Identité





Âge :31 ans
Lieu de naissance : berlin Allemagne
Métier/Etudes/Occupation :Modèle pour les magazines érotiques, videuse et fugitive..
Orientation sexuelle :Hétéro.
Espèce (Humain, Être Ailé, Vampire, Animorphe, Psychique) :Humaine


Physique



Taille :
Poids :
Couleur des yeux :
Couleur et longueur des cheveux :
Signes particuliers :
Voix de votre personnage (Pas obligatoire et vous avez le droit de reprendre la voix du personnage de votre avatar.):

Caractère

• Protectrice • impulsive • rigolote • Nulle en cuisine • Sexy • Addict à plusieurs drogues • Forte • Violente dans certaines circonstances • Confiante • Rancunière • Digne de confiance • Sensible • Increvable • Franche • Indépendante • Charismatique • Discrète • Son grain • Démente • Elle a du mal de donner sa confiance. •


Une fois Bianca a mangé une pomme et il y avait un ver dedans... Depuis elle ne mange plus de pomme. ♦ Elle s'est cassé le bras gauche à plusieurs reprises, les côtes, les dents, les jambes, le bassin mais elle s'en est toujours sortie encore plus forte. ♦ Depuis « l'accident » Bianca ne sait plus trop où elle en est et ce qu'elle veut, même si son but est de retrouver ce psychopathe pour le tuer, mais elle se demande si ça changera quelque chose... ♦ Ses tatouages ont tous une signification, la plupart viennent d'après son accident, ♦ Vous voyez le tatouage de dague qu'elle a sur sa prothèse (une de ses prothèses) et bien ce n'est pas pour rien... Elle planque une lame au creux de sa jambe artificiel ♦ On ne dirait pas comme ça mais Bianca adore les karaoké, surtout quand elle a un coup de trop dans le nez. ♦ Elle a failli se marier ! ♦ Le reste de sa jambe a été opérée un peu à l'arrache du coup aujourd'hui elle ressent encore des douleurs assez conséquentes ♦ Elle n'a jamais eu d'affinités avec ses parents. ♦ Le jour de sa naissance, sa soeur à dit en la voyant : « On dirait un petit cochon ! » ♦ Bianca a appris à marcher correctement avec sa prothèse et puis elle n'avait pas vraiment le choix si elle voulait fuir... ♦ Bianca est complètement perdue vis à vis de celui qui lui a enlevé une jambe et quand elle y pense elle perd littéralement la raison. ♦ Quand elle était petite Bianca s'est fait enlever les amidales. ♦ Elle c'est aussi fait enlever les dents de sagesses. ♦ Bianca a peur des enfants, car elle ne sait pas du tout comment se comporter en leur présence, ♦ Et pourtant au fond d'elle il y a bien un instinct maternel caché, mais bien caché ! Elle a d'autres préoccupations pour le moment.♦
Histoire

Bianca est née dans une famille plutôt banale, mais avec des moyens financiers. Sa famille était composée d'un père directeur de banque, d'une mère femme au foyer et d'une grande soeur qui avait 3 ans de plus que Bianca. Elle vécut dans la capitale d'Allemagne : Berlin. Contrairement aux jeunes filles bien élevées que fréquentaient sa famille et son entourage, la brune était tout le contraire.

Elle ne savait pas se tenir correctement à table, cassait beaucoup de choses, courait dans tous les sens et s'il y avait une bagarre à l'école ou dans son quartier, vous pouviez être sûr de tomber sur elle.
Sa première bagarre a été déclenchée alors qu'elle n'avait que 4 ans. Un garçon avait secoué un peu trop brusquement sa meilleure amie, Bianca qui n'avait pas beaucoup apprécié, n'avait pas su se contenir pour retenir son poing qui était parti tout droit dans le visage du garçon qui eut le nez cassé.
Le renvoi à été immédiat, on ne pouvait pas tolérer un enfant violent dans cette école privée catholique.
Bianca changea à plusieurs reprises d'école de « son manque de sang-froid ». Malheureusement, la brune ne pouvait pas s'empêcher de défendre les plus faibles pour la moindre raison. Aussi, elle s'était toujours demandée si ce n'était pas un prétexte pour pouvoir accéder à la violence.
Spoiler:
 

Ses parents étaient complètement dépassés, elle eut droit à un psychologue et finalement, elle fut mis en pension dans une école de redressement.
L'arrivée dans ce pensionnat fut vraiment pénible. Elle ne pouvait plus sortir, plus dormir quand elle voulait, en fait, elle ne pouvait plus rien faire sans se faire surveiller, engueuler et corriger. Beaucoup de gamins aussi durs qu'elle avait été remis en place pendant leur séjour entre ses murs. Ils étaient brisés et s'était enfin rangés dans les rangs en devenant les gentils petits enfants que les parents désiraient tant.

Avec le temps Bianca qui commençait à connaître l'école de fond en comble trouva des astuces pour pouvoir sortir de cette prison en douce et sans se faire voir.
Pendant ses sorties, elle traînait dans les rues, et commença à fréquenter des personnes peu recommandables au vu de la société. Des drogués, des gens violents, des gens de la rue. Malgré cela, l'Allemande était toujours rentrée en un seul morceau. C'est pendant cette période qu'elle découvrit les joies de la drogue, de l'alcool, de la musique et de la baston.

Le temps passa et la jeune femme, c'était entourée de beaucoup d'amis d'un peu de tous les âges. Il y avait des dealers, des musiciens, des artistes, des comiques, des dépressifs. Ils étaient les personnes à qui Bianca avait donné sa confiance.

Avec tout ça, les études de Bianca avaient été mit de côté, il faut dire qu'elle s'en fichait pas mal vu qu'elle n'avait pas envie d'être « casée »,

À 18 ans, l'ami photographe de la brune fit d'elle une star en quelque sorte. Elle était devenue son modèle pour un magasine érotique.

Le temps passait et elle ne se plaignait pas vraiment de sa vie, elle pensait même être tombée amoureuse, elle amoureuse ? C'était la meilleure ! Elle avait 25 ans et le photographe lui fit sa demande en mariage. Il n'eut jamais de réponse de la part de celle qu'il aimait.

Les sentiments, c'était quelque chose de totalement inconnu pour Bianca jusque-là, elle ne s'y était jamais vraiment intéressé en fait. C'est vrai qu'elle avait eut des flirts par-ci par-là, mais ça n'avait jamais été sérieux. Et ça avait été plutôt pas mal comme ça.
Pour essayer de se changer les idées Bianca invita sa sœur à venir boire un coup dans un bistro qu'elle connaissait plutôt bien. Les deux soeurs ne se voyaient pas beaucoup, mais quand c'était le cas, elles étaient toujours là l'une pour l'autre. Alors Bianca lâcha son sac et raconta à sa grande sœur que c'était absurde qu'un mec comme lui puisse tomber amoureuse d'une meuf comme elle, qu'elle n'allait pas pouvoir assumer, que c'était complètement fou !
À la fin de la soirée Bianca et sa sœur était complètement torchée. Enfin, c'était ce qu'avait imaginé la brune vue que les circonstances avaient étés un peu flou. Le noir total.

C'est un mal de crâne qui réveilla la brune, elle était assise et attachée et puis... Sa sœur meurt sous ses yeux et puis sa jambe, c'était séparée de son corps et cet homme-là... Comment avait-il osé !
La vie de Bianca fut complètement bouleversée ce jour-là.
Par on ne sait quel miracle Bianca fut relâché un temps après et le corps de sa sœur fut aussi retrouvé,,,,
Bianca fut accusée de meurtre sur sa sœur et se retrouva à devoir fuir de ville en ville grâce à l'aide de ses amis qui savait qu'elle était innocente.
Ce n'est que plusieurs années après l'incident qu'elle retrouva les traces du meurtrier qu'elle décida de suivre. Pour arriver à ces fins cependant, elle travailla à plusieurs endroits. Comme videuse dans des endroits peu recommandables par exemple, il lui arriva parfois de vendre son corps pour des sommes assez astronomiques, mais tout ça dans la discrétion.
Après avoir réuni une somme assez considérable, elle partit de l'Allemagne pour de bon et se rendit sur le lieu où elle tuerait celui qui avait foutu sa vie en l'air, ou pas.
C'est qui l'auteur ?




Prénom ou Pseudo :
Âge :
Comment as-tu trouvé le forum :


Code by Sweet Dream - RPGdesign


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aideen.forumactif.com

Directeur du pensionnat

avatar
I am
Âge : 50 ans
Amoureux(se)? : Moi ? non... je ne suis pas amoureux !
Localisation : Sur Aideen
Emploi/loisirs : Directeur de l'école.
Multicompte ? : Oui : Ruluru.
Messages : 854
Date d'inscription : 07/04/2017


Info Rpgiste
Disponibilité RP: OUVERT
Préférence RP: Drame & Romance
Info +:

MessageSujet: Re: Les persos d'Aurel   Mar 30 Mai - 20:18



Winchester Lazulis

« Mange tes carottes si tu ne veux pas porter de lunettes.»


FT. Louise Bourgoin
CARTE D'IDENTITÉ


Nom : Winchester.
Prénom(s) : Lazulis.
Âge : 32 ans.
Groupe : Classe Ouvrière.

Nationalité : Anglaise.
Lieu de naissance : Londre.
Date de naissance : 2 juillet 1859.
Situation Civile : Célibataire.
Religion : Athée.
Orientation Sexuelle :Hétérosexuelle.
Profession : Nourrisse.
Quartier Résidentiel : Whitechapel .
Activités Illicites : Lazulis à tué un homme pendant son voyage en Chine.

Jolie petite histoire...

Histoire
Je suis née il y a de cela 32 ans à Londres dans le quartier de Whitechapel dans la petite maison famillialle. Bien sûr comme vous pouvez très bien l'imaginer, je n'ai jamais vécu dans le grand luxe. Mon père travaillait dans les mines à charbon et ma mère travaillait en tant que couturière dans une petite boutique de vêtement.
Avec leurs deux travails à plein temps, la vie restait difficile. Dès mon plus jeune âge et comme j'étais l'aîné de 5 frères et soeur, je du m'occuper d'eux. Mon aide consistait à faire la cuisine, à faire la toilette des plus jeunes et à les surveiller.

Je ne suis pas allé à l'école, nous étions beaucoup trop nombreux et comme le salaire de mes parents ne suffisaient pas je dû m'instruire par mes propres moyens. Je me souviens de mon premier livre, je l'ai volé sur l'étale d'une librairie et je me suis faite avoir.... Le libraire n'avait pas beaucoup apprécié et je me suis fait engueuler comme jamais « voler, c'est le mal absolu » m'avait-il dit. Je m'en fichais bien pas mal, moi tout ce que j'avais vu à ce moment là avait été ce bouquin magnifique ! Après m'avoir passé un savon verbal, le bonhomme m'avait demandé pourquoi j'avais fais ça et si je savais lire. Je lui expliquais que non je ne savais pas lire et que j'avais trouvé la couverture du bouquin jolie et que c'était pour ça que je l'avais emporté.Après cet incident, je suis revenu tous les jours à la librairie pour y apprendre à lire.

Après cet incident, je suis revenu tous les jours à la librairie pour y apprendre à lire. Monsieur Figuy me prêta même des bouquins pour que je puisse les lire.

Quand j'ai eu l'âge, vers 15 ans, j'ai commencé à travaillé pour lui, j'ai pu rapporter un peu plus d'argent au foyer, c'était super.

Et puis un jour, j'ai rencontré l'homme de ma vie, enfin, c'est ce que je pensais à ce moment-là, je n'avais que 16 ans après tout. Il était fabriquant de chaussure dans la boutique qui était dans la même rue que celle du libraire. A force de se croiser dans la rue, nous avons fini par boire un verre ensemble et il se passa ce qu'il se passa. J'étais folle amoureuse et j'aurais tout donné pour lui !
Je crois que nous sommes resté 2 ans ensembles et il ne m'a jamais demandé en mariage . Du jour au lendemain il était au bras d'une autre femme. Je crois que c'est ce jour-là que j'avais commencé à détester les hommes. Surtout que j'étais tombée enceinte et je me demandais bien ce que j'allais bien pouvoir faire seule à élever un enfant.
Que vous le croyez ou non, j'étais prête à accueillir cet enfant malgré la réputation que ça allait me faire. Mais je perdis mon petit Edward alors qu'il n'avait que 5 mois. C'était une maladie des poumons, il avait arrêté de respirer pendant son sommeil.

Je n'avais pas le temps de me morfondre sur moi-même et je me suis plongée dans les bouquins et le travail. J'ai étudié les langues, c'était ma façon a moi pour oublier.

À l'âge de mes 25 ans, je perdis ma mère, un accident de travail, difficile à imaginer quelqu'un mourir en se piquant le doigt avec une aiguille. En fait, une poutre était tombée sur ma mère, le batiment était vétuste et elle n'avait pas eut de chance. L'ironie du sort. Mon père eut beaucoup de mal à s'en remettre, il tomba dans l'alcool et perdit son travail. Heureusement que moi et mon petit frère George travaillions.

Quand j'eus 27 ans monsieur Figuy me proposa un autre travail, un ami à lui qui était archéologue avait besoin d'un traducteur alors qu'il partaît en égypte pour des fouilles. La paie promise était plutôt intéressante, même pour le salaire d'une femme. J'acceptais, si je restais ici dans cette ville, dans ce quartier je n'arriverais à rien. En partant pour l'Egypte, j'avais cette forte impression d'abandonner ma famille derrière moi. Mes frères et soeurs m'avaient rassurés en me disant de ne pas m'en faire, car ils pouvaient se débrouiller sans elle désormais, mais cela restait quand même difficile de partir.

J'ai voyagé pendant 4 ans exactement. Je suis d'abord partie en Egypte pour accompagner monsieur Smith dans ses voyages et l'aider à traduire, puis je l'ai suivie en chine.

J'ai adorais voyager, j'y ai vécu tellement de choses, mais je n'en suis pas ressortie indemne.
Mon voyage en Egypte, pour commencer fut assez difficile, après tout, je sortais de mon Angleterre douillette, pour arriver dans des contré plus sauvages, je me suis endurcie là-bas, j'ai appris à supporter la chaleur, j'ai appris à me servir d' armes, comme le revolver, le fusil, le pistolet et les épées. Pas le choix ! Je l'avais compris pendant ma première nuit passée dans le désert. Un groupe de pilleur avait tenté de nous tuer pour nous voler. Heureusement que nous avions une bonne équipe.

Pendant mon voyage, je n'ai pas servi seulement de traductrice, j'ai aidé aussi au transport du matériel ce qui m'a fait pas mal les bras, oui, je sais, on ne dirait pas, mais ne me cherchait pas ou vous sentirez passer ma force !

Ensuite, nous avons voyagé jusqu'en Chine, j'ai détestais le voyage en bateau qui m'a semblait interminable. J'étais tombée malade et je pensais ne jamais arriver vivante sur la terre ferme. Heureusement, j'ai été forte et je suis arrivée en un seul morceau sur ces nouvelles contrées. Je crois que je n'avais jamais vu de paysage aussi magnifique qu' en chine.
J'ai beaucoup apprécié la mode là-bas, j'ai d'ailleurs ramené quelques tenues chinoises de mon voyage, je me plais à les porter lors de grandes occasions.
Enfin, je ne pense pas que je pourrais un jour remettre les pieds là-bas, l'envie n'y est pas et si j'y retournais, je serais tué. Pourquoi ? Parce que j'ai tué... Oui, je vous assure, et non, je ne l'ai pas fait de mon plein grès. C'était un pur accident en fait, ou pas.... Je vais vous résumer un peu ce qui s'est passé, je n'apprécie pas beaucoup parler de ce moment de ma vie.

C'était lors d'une belle soirée bien arrosée, on fêtait la découverte d'un vestige inestimable qui serait ramené en Angleterre. J'avais accompagné mon équipe en ville pour fêter cela, tous les hommes ( c'est-à-dire toute l'équipe) était complètement ivres, moi fatiguée, je me suis mise en tête de rentrer à l'auberge toute seule. Je n'aurais peut-être pas du, je suis tombée sur un homme qui me viola et je l'ai tué avec une de mes aiguilles à cheveux.

J'ai étais couverte par mon équipe, mais après cela, je ne pouvais plus rester là, alors j'ai pris le premier bateau disponible et je suis rentré en Angleterre. Aujourd'hui, je culpabilise toujours d'avoir volé la vie d'un homme... Enfin bref, je crois que j'en ai déjà assez dit.

Une fois rentrée dans mon pays natal, je suis rentrée chez moi, j'avais l'impression que tout était différent et tellement terne. Je repris mon travail à la librairie, et m'occupais au mieux de ma famille. J'avais ramené une assez forte somme pour agayer la vie de mon foyer. Et puis j'ai posté cette annonce de Nourrice. Un changement presque radical, les enfants ça me connaissait après tout et je savais y faire alors pourquoi ne pas essayer !

CARACTÈRE ET TEMPÉRAMENT

Du caractère, il paraît que j'en ai beaucoup, cependant, je suis très mal placé pour parler de moi, alors je vais laisser quelqu'un d'autre le faire à ma place, ne m'en voulait pas.

Mr Figuy : bonjour à tous, je vais tenter de vous parler de la petite Winchester aujourd'hui, je la connais depuis qu'elle est toute petite et je peux vous dire pour commencer que vous ne trouverez pas une femme comme elle partout !

Tous d'abords Mademoiselle Winchester et connu pour sa force de caractère, c'est une personne qui semble ne plier devant personne. Cette force de caractère lui a d'ailleurs causer beaucoup d'ennuis. Elle déteste être contredite surtout quand elle a raison. En fait Lazulis à une fierté assez mal placée. Mais malgré cela, elle reconnaîtra souvent ses torts.

Je me suis toujours dit que la miss montrait une personne qu'elle n'était pas, sans doute à cause des évènements qui ont bouleversé sa vie. Des rumeurs court comme quoi elle n'aurait jamais pleuré, mais croyais moi, je l'ai vue fondre en l'arme à plusieurs reprises dans la remise. Lazulis, c'est une personne avec un cœur gros comme ça, c'est une femme très sensible et très généreuse. L'autre jour, je l'ai encore vu donner son repas à un clochard alors qu'elle n'avait pas mangé depuis la veille.

Quand elle était plus jeune mademoiselle Winchester, c'était retrouvé à plusieurs reprises dans des bagarres et c'était souvent pour protéger les plus jeunes. Mais la seule image qui est ressortie de tout ca était qu'elle était une femme violente. Aujourd'hui, elle s'est beaucoup calmée, surtout depuis son voyage, j'ai l'impression que quelque chose s'est cassée en elle, allait savoir quoi !

Ha, j'allais oublier, j'ai fait une petite liste de ce qu'elle aime et de ce qu'elle n'aime pas, peut-être que cela vous sera utile.

Les préférences de Lazulis : les livres, les enfants, les pâtisseries, les dattes, les pommes, la cigarette.
Ce que déteste Lazulis : le noir complet, les voyages en bateau, les moustiques.
CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES

Taille : 1m 75
Poids : 68 kg
Couleur des cheveux : châtains.
Couleur des yeux : brun foncé.

Lazulis et une femme plutôt grande avec de longs cheveux ondulés châtain. Sa peau est blanche de base, mais elle a pris un peu de couleur à cause de son séjour prolongé dans des pays plus chaud.
Sur sa peau se trouvent quelques grains de beauté comme celui sur le bas de sa joue gauche.

Lazulis n'a pas un corps parfait, c'est normal après un accouchement et après avoir voyagé toutes ses années. Aussi, elle doit avoir quelques cicatrices presque invisibles sur les jambes et les bras.
Malgré son statut social, cette femme a toujours pris soin d'elle, elle tâche toujours de se faire belle et propre. Être négligé serait inacceptable et serait un indice de faiblesse.
Si vous croisez mademoiselle Winchester, vous aurez tendance à dire que son visage et froid et impassible, voir effrayant. Heureusement si vous l'observez un peu plus souvent, vous verrez qu'elle sourit de temps en temps ! Surtout en présence des enfants et de ses proches. Pour le reste du monde, elle tient à garder une image respectable. Son image à été bien trop salie jusque-là et elle ne veut plus faire honte à sa famille.

Des petits détails qui peuvent tout changer ( ou pas ) : les oreilles de Lazulis sont percées, ce serait inconcevable pour une « lady » de ne pas porter de boucle d'oreille. Ça ne se voit pas et ça ne doit pas se savoir !

Dans la vraie vie, je suis...

Quel est ton pseudo ? AnarchetteUn mec ou une fille ? Une femme !Quel est ton âge ? 26 ansComment as-tu connu le forum ? Je suis l'admin d'Aideen ! Un avis dessus : J'addooorrrre votre forum et son contexte !! sinon je ne serais pas là xDAs-tu un DC ? Non pas encorePv/scénario/Inventé ? Inventé !Code de validation : Validé par Félichou !

Code:
<t> Louise Bourgoin</t> → <y>Lazulis Winchester</y>
© plumyts 2016


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aideen.forumactif.com
 
Les persos d'Aurel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» création persos
» L'atelier d'AuRel - Ouvert (0/2)
» Règles de création de persos
» Fake
» Les Hors série

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  ::  :: Vos autres personnages-
Sauter vers: